Le patron des boulangeries Paul votera Fillon «en tant qu’ambassadeur de ses salariés», les syndicats mécontents

PRESIDENTIELLE « On est un peu surpris qu’il parle à notre place. Chacun est encore libre en France d’avoir ses opinions libres », a déclaré un élu syndical…

H. B.

— 

Illustration des boulangeries Paul.
Illustration des boulangeries Paul. — JON ENOCH

Le patron des boulangeries Paul roule pour François Fillon. « J’ai décidé de voter pour Monsieur Fillon », a déclaré samedi Francis Holder, le président du groupe. Un choix personnel qui n’engage théoriquement que lui. Seulement voilà, le patron de l’enseigne a assuré qu’il parlait « en tant qu’ambassadeur de ses salariés ».

« Je suis ici en tant qu’ambassadeur des 14.000 personnes qui forment l’entreprise », peut-on entendre dans une vidéo relayée sur le site officiel de la campagne du candidat des Républicains. « Quand Monsieur Fillon nous parle de la libération du travail, c’est la demande que fait l’ensemble du personnel, de pouvoir travailler quand on a envie de travailler plus et simplifier le code du travail, c’est évident. »

« On est un peu manipulés »

Une prise de position qui a énervé de nombreux salariés, surpris que leur président parle ainsi en leur nom. « On est un peu surpris qu’il parle à notre place. Chacun est encore libre en France d’avoir ses opinions libres. Vous savez, ici chez Paul, on a une grande majorité de personnes issues de l’étranger et je ne pense pas que François Fillon fasse partie de leur cœur », a déclaré sur Europe 1 Henri Fakih, délégué de la CFDT chez Paul.

« On est un peu manipulés », a ajouté le délégué syndical qui affirme avoir écrit à la direction du groupe pour demander des explications.

Malaise sur les réseaux sociaux

Cette annonce publique a également suscité de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux, certains annonçant qu’ils allaient cesser d’acheter des produits vendus par l’enseigne. Un hashtag #BoycottPaul a même été lancé ce samedi 8 avril, date de la publication de la vidéo.