Pour Marine Le Pen, la France «n'est pas responsable du Vel d'Hiv»

POLEMIQUE Jacques Chirac puis François Hollande avait, eux, reconnu la responsabilité de la France dans l’arrestation de 13 000 juifs en 1942 à Paris…

20 Minutes avec AFP

— 

Marine Le Pen dans «Le Grand Débat» sur  BFMTV et CNews, le 4 avril 2017.
Marine Le Pen dans «Le Grand Débat» sur BFMTV et CNews, le 4 avril 2017. — Lionel BONAVENTURE / AFP

Interrogée sur la tristement célèbre rafle du Vel d’Hiv en 1942 à Paris, au cours de laquelle plus de 13 000 juifs avaient été arrêtés,Marine Le Pen, candidate du FN à l’élection présidentielle, a jugé dimanche que la France n’était « pas responsable ».

>> Présidentielle: A Ajaccio, Marine Le Pen flatte l'identité corse

« Ce n’est pas LA France »

« Je pense que la France n’est pas responsable du Vel d’Hiv », a répondu au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro la présidente du FN. Le président Jacques Chirac avait lui reconnu en juillet 1995 la responsabilité de la France. « Je pense que, de manière générale, plus généralement d’ailleurs, s’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas LA France. Ce n’est pas LA France », a déclaré Marine Le Pen.

>> A lire aussi : Pour Marine Le Pen, «l'immense majorité» des Français musulmans «respectent les règles républicaines»

« La France a été malmenée dans les esprits depuis des années, a dénoncé la présidente du parti d’extrême droite, candidate à l’élection présidentielle. En réalité, on a appris à nos enfants qu’ils avaient toutes les raisons de la critiquer, de n’en voir peut-être que les aspects historiques les plus sombres. Donc, je veux qu’ils soient à nouveau fiers d’être français. »

>> Quel candidat à l'élection présidentielle correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous.