Les montres de François Fillon: Que vient faire Alain Thébault, inventeur des Sea Bubble, parmi les généreux donateurs ?

CADEAU Le pilote du bateau volant Hydroptère et l’inventeur des Sea Bubble qu’Anne Hidalgo adore, est aussi très proche de François Fillon. Au point de lui offrir une jolie montre…

Fabrice Pouliquen

— 

Alain Thébault (à la barre) avec l'équipage de l'hydroptère le 23 août 2012 en Californie.
Alain Thébault (à la barre) avec l'équipage de l'hydroptère le 23 août 2012 en Californie. — KIMIHIRO HOSHINO / AFP

Au premier abord, il n’a pas vraiment le profil des autres généreux donateurs de François Fillon. Alain Thébault n’est pas homme d’affaires, commePablo Victor Dana, ou PDG d’une marque suisse d’horlogerie. Alain Thébault est navigateur, pilote de l’hydroptère, qui fut le bateau le plus rapide au monde, et inventeur aussi des Sea Bubble, ces taxis volants dont Anne Hidalgo ne dit que du bien et qu’elle veut tester en avant-première à Paris cet été.

>> Lire aussi: Costumes, montres, vacances… Les jolis cadeaux reçus par François Fillon

Pourtant, Alain Thébault, lui aussi, a offert une montre en cadeau à François Fillon. Sa valeur est inférieure à 10.000 euros, seuil à partir duquel le candidat aurait été obligé de mentionner un bien dans sa déclaration de patrimoine publiée mercredi dernier. François Fillon n’avait ansi mentionné que deux montres d’une valeur totale de 27.000 euros. Mais à l’AFP, qui s’interrogeait sur la provenance de ces deux cadeaux, le candidat de la droite à la présidentielle avait évoqué lui-même l’existence d’une troisième montre offerte par le pilote de l’hydroptère.

Ambassadeur d’une marque suisse

Contacté ce dimanche par 20 Minutes, Alain Thébault confirme avoir fait ce cadeau et remonte le début de l’histoire à 2009. Cette année-là, le Français fait tomber successivement deux records absolus de vitesse à voile en atteignant les 92 km/h à bord de l’Hydroptère, un bateau dont la coque s’élève et se maintient en équilibre hors de l’eau à partir d’une certaine vitesse grâce à ses ailes immergées.

« Dans la foulée des records, j’ai reçu un appel du président à l’époque de Zenith, une maison d’horlogerie suisse, explique Alain Thébault. Il me demande alors si je voulais bien être ambassadeur de la marque, ce qui impliquait que je porte en permanence au poignet une montre Zenith. J’ai accepté. »

Zenith imagine très vite la sortie d’une série limitée de 500 montres en l’honneur du navigateur, avec ses initiales sur la face de la montre. « Ils m’en ont confié trois prototypes, confie Alain Thébault. Elles n’avaient pas de valeur marchande. Zenith m’a dit que je pouvais les garder. »

« Remercier les personnes qui m’ont aidé au début de l’Hydroptère »

Puisqu’il se dit lui-même peu grand amateur des montres, Alain Thébault explique avoir donné ces prototypes. C’est là qu’on en arrive à François Fillon. « Je voulais remercier les personnes qui m’ont aidé au tout début du projet de l’Hydroptère [1994], quand il y avait encore peu de monde à croire à mon projet », explique-t-il. Il y en avait deux en particulier : Eric Tabarly… Et François Fillon qui, en 1994, était ministre de la recherche. »

A l’époque, les deux hommes se trouvent rapidement un point commun : le goût pour la vitesse. « C’est aussi un vrai passionné de technologie, reprend Alain Thébault. Il a cru en mon projet. Il n’y a pas eu d’échanges financiers entre-nous, mais il a été un très bon parrain, parlant à plusieurs reprises du projet autour de lui. »

Une montre qui avoisine les 6.000 euros

Cette montre aurait été donc une façon de remercier le candidat de la droite à la présidentielle 2017. Alain Thébault dit ne plus se souvenir quand et dans quelle circonstance précisément il lui a fait ce cadeau. Il ne donne pas non plus le nom des deux autres personnes qui auraient reçu ces montres. « C’est un cadeau en tout cas totalement désintéressé, assure-t-il. Je suis neutre politiquement. Je m’entends très bien avec Anne Hidalgo [qui le soutient beaucoup sur les Sea Bubble], comme avec Emmanuel Macron et donc François Fillon. »

Alain Thebault présente une maquette de son Sea Bubble à Emmanuel Macron au salon Viva Technology.
Alain Thebault présente une maquette de son Sea Bubble à Emmanuel Macron au salon Viva Technology. - LaurentVu/SIPA

Reste à savoir combien coûte cette montre ? Le 10 janvier dernier, le magazine GQ, qui faisait l’inventaire des montres de François Fillon, chiffre la Zenith El Primero Stratos Flyback à 6.000 euros. Est-ce alors normal de faire de tel cadeau ? Alain Thébault répète alors que « ce n’est qu’un prototype sans valeur marchande » mais se doute que si François Fillon souhaite la vendre un jour il pourra en tirer quelques milliers d’euros.