Jean-Luc Mélenchon publie, avec beaucoup d’humour, le détail de son patrimoine sur son blog

BILLET Alors que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) publie ce mercredi soir les déclarations de patrimoine des candidats à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a pris de l’avance…

Manon Aublanc
— 
Jean-Muc Mélenchon, candidat France insoumise à la présidentielle, le 
15 février 2017 en meeting à  Strasbourg
Jean-Muc Mélenchon, candidat France insoumise à la présidentielle, le 15 février 2017 en meeting à Strasbourg — Jean-Francois Badias/AP/SIPA

Après l’hologramme et sa blague, lors du débat politique de lundi soir, qui n’est pas passée inaperçue, Jean-Luc Mélenchon semble plus en forme que jamais. Ce mercredi soir, les patrimoines des 11 candidats seront mis en ligne et rendus accessibles à tous jusqu’à la fin de la période électorale. Jean-Luc Mélenchon a visiblement décidé de prendre les devants en publiant, sur son blog, un post qui détaille, non sans beaucoup d’humour, son patrimoine.



Les candidats en prennent pour leur grade

Et personne n’y a échappé. PS, FN ou LR, Jean-Luc Mélenchon n’a visiblement pas oublié d’adresser un petit message à chacun de ses concurrents : « Je n’ai pas hérité d’un château où me loger, ni d’un parti politique créé par mon père. Je ne fais pas semblant d’habiter Hénin-Beaumont, je n’ai ni voiture ni chauffeur. Je n’ai jamais bénéficié des programmes de Young Leaders des USA, ni de leur équivalent dans aucun pays. Aucun membre de ma famille n’a été mon employé, aucun n’a été mis en cause dans une affaire fiscale. Aucun de mes conseillers n’ouvre de compte en Suisse pour des tiers. Le responsable du service d’ordre bénévole qui assure ma protection au fil de l’année n’est pas mon employé. Il est enseignant, docteur en philosophie et professeur de karaté. »

Le membre du Parti de Gauche a ensuite expliqué que ses économies venaient de son salaire au Parlement européen, mais aussi du peu de loisirs propices aux dépenses, toujours avec une petite piqûre de rappel pour ses adversaires : « Je n’ai ni loisirs, ni passions coûteuses en matière de fringues, de voitures ou de montres. Ou de quoi que ce soit. »

Un appartement et une maison de campagne

Le candidat de « La France insoumise » est ensuite rentré dans les détails de son patrimoine immobilier. Depuis 2013, il possède un nouvel appartement parisien situé « aux abords d’un feux rouge d’un grand boulevard », où il a réalisé des travaux « d’un goût exquis ». Acheté 800.000 euros, le candidat l’estime, après rénovation, à 837.000 euros.

Jean-Luc Mélenchon est également propriétaire d’une maison de campagne près de Montargis dans le Loiret, une région qui semble tout à fait lui convenir : « C’est moins chic que les Alpes-Maritimes, mais c’est plus commode pour un week-end au lendemain d’un meeting ou d’une émission de télé ».

L’homme en course pour la présidentielle a conclu en expliquant que s’il était élu, il resterait vivre dans son appartement, puis il a ironisé sur les économies que fournirait son statut de célibataire : « Et comme vous n’aurez pas de première dame, puisque je suis célibataire, au total, je serai un président moins cher. Cela vous fera donc faire des économies. »