Fillon aurait empoché 50.000 dollars pour organiser une réunion entre Poutine et un milliardaire libanais

POLEMIQUE Ces rencontres auraient été organisées via 2F, la société de conseil du candidat de la droite à la présidentielle, révèle le «Canard enchaîné»…

Manon Aublanc

— 

François Fillon et Vladimir Poutine à Moscou le 19 septembre 2013
François Fillon et Vladimir Poutine à Moscou le 19 septembre 2013 — Michael Klimentyev / RIA NOVOSTI / AFP

Une révélation de plus pour Le Canard enchaîné. Le journal satirique révèle dans son édition à paraître mercredi que François Fillon aurait touché 50.000 dollars (environs 46.000 euros) pour mettre en relation, en 2015, le milliardaire libanais Fouad Makhzoumi, l’un des clients de sa société de conseil 2F Conseil, avec le président russe Vladimir Poutine et le PDG de Total Patrick Pouyanné (ancien directeur de cabinet de François Fillon quand il était ministre des Télécoms). 

Le candidat LR à l’élection présidentielle et le milliardaire se sont rencontrés à la fin de l’année 2014 à Beyrouth, poursuit l’hebdomadaire. En vertu d'une convention de lobbying nouée entreFuture Pipe Industrie (FPI), société spécialisée dans la conception de pipelines, propriété de Fouad Makhzoumi, et 2F Conseil, François Fillon s’était engagé à présenter à l’homme d’affaire libanais des dirigeants et des patrons. Ce qu’il parvient à faire le 19 juin 2015, lors du Forum économique international à Saint-Pétersbourg (Russie).

>> A lire aussi : On fait le point sur les casseroles politico-judiciaires de François Fillon

A cette occasion, François Fillon et Fouad Makhzoumi rencontrent Vladimir Poutinepuis le PDG de Total révèle Le Canard. « Il est possible que Patrick Pouyanné ait rencontré cet industriel Oil & Gas [Fouad Makhzoumi] dans le cadre de ce forum de Saint-Pétersbourg, où il rencontre habituellement des dizaines et des dizaines de personnes », a commenté un porte-parole du groupe Total. Une autre rencontre, plus longue, aura lieu à Paris. Pour ce travail, FPI a rémunéré François Fillon 50 000 dollars en deux fois, argue le journal satirique.

L’entourage de François Fillon a réagi 

L’entourage de François Fillon n’a pas tardé à réagir auprès de l’AFP : « Les insinuations du Canard Enchaîné sur le contrat de 2F Conseil avec la société FPI sont dénuées de tout fondement », avant d’ajouter, « Ni François Fillon, ni 2F Conseil n’ont été associés aux suites éventuelles de cette rencontre » en marge du forum de Saint-Pétersbourg.

Les révélations de l’hebdomadaire satirique ont été formellement démenties par l’entourage du candidat : « 2F n’a jamais été rémunéré ni par l’Etat russe, ni par une entreprise privée de ce pays. 2F n’a jamais conclu non plus de contrat avec le groupe Total. Les soupçons de conflit d’intérêts sont donc dénués de tout fondement. Le Canard enchaîné n’apporte d’ailleurs aucun élément à l’appui de ses accusations. »