20 Minutes : Actualités et infos en direct
CA SE COMPLIQUEFillon aurait obtenu en 2013 un prêt de 50.000 euros non déclaré

Et maintenant «Le Canard» révèle l'existence d'un prêt de 50.000 euros non déclaré de Fillon

CA SE COMPLIQUESelon le « Canard enchaîné », il aurait omis de faire figurer cette information sur sa déclaration de patrimoine adressée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique…
François Fillon lors de sa conférence de presse à son QG de campagne le 1er mars.
François Fillon lors de sa conférence de presse à son QG de campagne le 1er mars. - N. MESSYASZ/SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Le feuilleton Fillon se poursuit. Dans son édition à paraître ce mercredi, Le Canard enchaîné fait de nouvelles révélations concernant le candidat de la droite à la présidentielle. D’après l’hebdomadaire satirique, François Fillon aurait obtenu de Marc Ladreit de Lacharrière un prêt de 50.000 euros en 2013, sans intérêts et non déclaré.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’élu Les Républicains « n’a pas jugé utile de faire figurer » ces 50.000 euros sur sa déclaration de patrimoine adressée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Ce prêt a été « intégralement remboursé », a affirmé au Canard l’avocat de François Fillon, Me Antonin Levy.

« Ce prêt a existé et il a été remboursé. C’est un non-événement », a déclaré l’avocat de l’homme d’affaires

L’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière a confirmé avoir accordé un prêt sans intérêts de 50.000 euros à François Fillon. « Ce prêt a existé et il a été remboursé. C’est un non-événement », a déclaré l’avocat du PDG de Fimalac, proche du candidat de la droite à la présidentielle. L’avocat n’a pas précisé les raisons et la date de ce prêt, qui remonte à 2013, selon Le Canard enchaîné.

L’enquête judiciaire qui vise François et Penelope Fillon porte notamment sur l’emploi de l’épouse du candidat de mai 2012 à décembre 2013 à La Revue des deux mondes, dont est propriétaire Marc Ladreit de Lacharrière.

Sujets liés