Et maintenant «Le Canard» révèle l'existence d'un prêt de 50.000 euros non déclaré de Fillon

CA SE COMPLIQUE Selon le « Canard enchaîné », il aurait omis de faire figurer cette information sur sa déclaration de patrimoine adressée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique…

20 Minutes avec AFP

— 

François Fillon lors de sa conférence de presse à son QG de campagne le 1er mars.
François Fillon lors de sa conférence de presse à son QG de campagne le 1er mars. — N. MESSYASZ/SIPA

Le feuilleton Fillon se poursuit. Dans son édition à paraître ce mercredi, Le Canard enchaînéfait de nouvelles révélations concernant le candidat de la droite à la présidentielle. D’après l’hebdomadaire satirique, François Fillon aurait obtenu de Marc Ladreit de Lacharrière un prêt de 50.000 euros en 2013, sans intérêts et non déclaré.

L’élu Les Républicains « n’a pas jugé utile de faire figurer » ces 50.000 euros sur sa déclaration de patrimoine adressée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Ce prêt a été « intégralement remboursé », a affirmé au Canard l’avocat de François Fillon, Me Antonin Levy.

« Ce prêt a existé et il a été remboursé. C’est un non-événement », a déclaré l’avocat de l’homme d’affaires

L’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière a confirmé avoir accordé un prêt sans intérêts de 50.000 euros à François Fillon. « Ce prêt a existé et il a été remboursé. C’est un non-événement », a déclaré l’avocat du PDG de Fimalac, proche du candidat de la droite à la présidentielle. L’avocat n’a pas précisé les raisons et la date de ce prêt, qui remonte à 2013, selon Le Canard enchaîné.

L’enquête judiciaire qui vise François et Penelope Fillon porte notamment sur l’emploi de l’épouse du candidat de mai 2012 à décembre 2013 à La Revue des deux mondes, dont est propriétaire Marc Ladreit de Lacharrière.