VIDEO. Affaire Baupin: Mais que fait le député Denis Baupin depuis mai 2016?

ABSENTEISME Depuis le début de « l’affaire Baupin » en mai 2016, le député de Paris n’a pas mis les pieds à l’Assemblée nationale ni en commission…

O. P.-V.

— 

Denis Baupin à l'Assemblée nationale à Paris
Denis Baupin à l'Assemblée nationale à Paris — WITT/SIPA

Denis Baupin peut souffler, il a appris ce lundi que la procédure judiciaire à son encontre était classée sans suite « pour prescription », selon un communiqué du parquet de Paris. Le 10 mai 2016, une enquête préliminaire était ouverte pour des chefs d’agressions sexuelles, harcèlements sexuels et appels téléphoniques malveillants. Quatre militantes écologistes avaient déposé plainte contre leur collègue du parti EELV.

>> A lire aussi : Affaire Baupin: «Si on portait plainte aujourd’hui, les délais de prescription ne tiendraient pas»

Le député de la 10e circonscription de Paris (à cheval entre les 13e et 14e arrondissements) s’était mis en retrait de la vie politique depuis dix mois. Début décembre, il avait annoncé renoncer à briguer un nouveau mandat lors des élections législatives en juin 2017, tout en réaffirmant son « innocence » et en dénonçant des « accusations ignobles ». Il s’agissait d’ailleurs de son dernier communiqué depuis trois mois, avant celui de son avocat ce lundi, pour se féliciter de la décision du parquet de Paris.

Il n’a plus rien fait depuis début mai 2016

S’il est donc en train d’achever son mandat de député et n’aura pas grand-chose à faire pendant les trois mois qu’il reste avant le scrutin législatif, la session parlementaire étant fermée, Denis Baupin a commencé depuis un moment à relâcher la pression. Depuis le début de l’affaire qui porte son nom en fait, début mai 2016.

Selon le site nosdéputés.fr, qui répertorie l’activité parlementaire :

  • Il ne serait plus venu dans l’hémicycle, ni en commission parlementaire depuis mai 2016.
  • Sa dernière intervention dans l’hémicycle date du 28 avril, en commission du 4 mai.
  • Il n’a plus posé de question au gouvernement depuis le 3 mai 2016.
  • Son dernier rapport parlementaire date du 18 février 2016, et sa dernière proposition de loi du 1er juillet 2015.

Retenue sur indemnité

Néanmoins, selon le site de l’Assemblée nationale, qui confirme du reste les dates de nosdéputés.fr, Denis Baupin a participé brièvement à la vie parlementaire en décembre dernier. Il a voté le 13 décembre en faveur de « la déclaration de politique générale du Gouvernement de M. Bernard Cazeneuve », et le 20 décembre, il s’est également montré en faveur de l’ensemble du projet de loi relatif au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain.

Contacté par 20 Minutes ce lundi, Denis Baupin n’a pas réagi. Sa permanence de la 10e circonscription de Paris n’était pas joignable non plus. Depuis décembre 2009, l’absentéisme des députés est sanctionné : si l’élu manque plus de deux fois par mois les travaux hebdomadaires en commission, chaque absence non justifiée engendre une retenue financière égale à 25 % de leur indemnité de fonction, qui est de 1437,12 euros brut.