Affaire Fillon: Les revenus de Penelope Fillon, «un complément de rémunération» pour Stefanini

PRESIDENTIELLE Selon l’ex-directeur de campagne de François Fillon, le candidat de la droite est « victime d’un système qui a été mis en place depuis des années au Parlement »…

H. B.

— 

Patrick Stefanini n'est plus le directeur de campagne de François Fillon.
Patrick Stefanini n'est plus le directeur de campagne de François Fillon. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Patrick Stefanini a mis les pieds dans le plat. L’ex-directeur de la campagne de François Fillon a fait une déclaration pour le moins surprenante ce lundi matin sur Europe 1. S’exprimant sur  l’affaire des emplois supposés fictifs de Penelope Fillon, Patrick Stefanini a tout simplement évoqué des « compléments de revenu des parlementaires ». Des propos abondamment repris sur les réseaux sociaux et qui font aujourd’hui polémique.

« Ce dont est victime François Fillon, c’est un système qui a été mis en place, il y a des années, et qui consiste à rémunérer ou à accorder des compléments de revenu aux parlementaires à travers le système des collaborateurs », a déclaré sur Europe 1 l’ancien membre de l’équipe de campagne de François Fillon.

Des propos qui contredisent la défense de Fillon 

Des propos surprenant qui contredisent la défense du candidat de la droite sur le travail effectif de sa femme en tant qu’assistante parlementaire. François Fillon a en effet toujours affirmé que son épouse avait réellement accompli des tâches d’attachée parlementaire à ses côtés durant plusieurs années.

Selon Patrick Stefanini, François Fillon est « victime d’un système qui a été mis en place depuis des années au Parlement ».

>> A lire aussi : Penelope parle enfin et assure avoir confiance en la justice

L’ex-directeur de la campagne est également revenu ce lundi matin sur les raisons de sa démission. Il a mis en avant ses « doutes ». « Quand vous êtes directeur de campagne, vous ne pouvez pas vous permettre d’avoir des doutes », a-t-il confié, expliquant avoir fait du rassemblement de la droite la ligne directrice de sa campagne pour François Fillon.