EN DIRECT. Présidentielle : «Personne ne peut aujourd’hui m’empêcher d’être candidat», selon Fillon, qui balaye l'hypothèse Juppé

LIVE Suivez sur «20 Minutes» tous les développements de cette journée cruciale François Fillon…

Delphine Bancaud
— 
François Fillon sur France 2 le 5 mars 2017.
François Fillon sur France 2 le 5 mars 2017. — France2
  • François Fillon organise dimanche un « grand rassemblement » place du Trocadéro à Paris où il espère une mobilisation importante de ses fidèles.
  • Après avoir annulé, Fillon finalement au JT de France 2 dimanche soir.
  • Estrosi a annoncé qu'il allait prendre une «initiative» avec Pécresse et Bertrand pour une sortie «respectueuse» de Fillon.
  • Un comité politique des Républicains a lieu lundi «pour évaluer la situation» à sept semaines de la présidentielle.
  • Selon un sondage Ifop publié par le Journal du Dimanche (JDD), 53 % des sympathisants du parti Les Républicains souhaitent qu’il reste candidat (-17 points en deux semaines).
  • L’épouse de François Fillon, Penelope, est sortie dimanche de son silence dans le JDD pour clamer avoir bel et bien travaillé et apporter un soutien total à son mari, qu’elle pousse à « continuer jusqu’au bout ».

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : Présidentielle: Pourquoi le rassemblement de soutien à Fillon embarrasse la droite

>> A lire aussi : VIDEO. Affaire Fillon : Parrainages, financements… Un recours à Alain Juppé est-il vraiment possible?

 

23h10: Ce live est maintenant terminé. Merci à vous de l'avoir suivi.

22h30: «Je ne suis pas autiste»: François Fillon se fait étriller sur Twitter

Durant son intervention au 20 heures de France 2, François Fillon l'a répété à plusieurs reprises: «je ne suis pas autiste». Une formule à tout le moins extrêmement maladroite, sans doute utilisée par l'intéressé pour signifier qu'il était conscient du contexte plus que tumultueux dans lequel il s'entête à maintenir sa candidature à la présidentielle.

Mis sur Twitter, cette déclaration a légitimement hurté despersonnes autistes et leurs parents, qui ont déploré cette formule insultante et l'ont fait savoir au principal intéressé.

 

21h50 : Christian Estrosi fait-il lui aussi marche arrière ?

Après avoir tenté de mettre en place « une sortie respectueuse » de François Fillon, Christian Estrosi ferait-il marche arrière ? Ce dimanche soir, le président de la région PACA a indiqué sur Twitter que « Ceux qui ne garantiraient pas l’unité de la droite et du centre porteraient une lourde responsabilité face au Front national ». Un message qui pourrait sonner comme un (énième) revirement, et qui s'inscrit dans la lignée des toutes dernières déclarations de Valérie Péresse et de Xavier Bertrand.

21h40 : Xavier Bertrand fait marche arrière et soutient François Fillon

« Il n’y a qu’unis que nous pourrons vaincre le Front National », a tweeté Xavier Bertrand à l’adresse de François Fillon ce dimanche soir, affichant ainsi son soutien au candidat désigné de la droite et du centre. Un revirement puisque le cadre LR appelait un peu plus tôt à pousser le candidat Fillon vers une « sortie respectueuse ».

 

21h25 : Valérie Pécresse soutient le projet de François Fillon

Plus tôt dans la journée, on apprenait que Christian Estrosi, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand voulaient rencontrer Fillon pour le convaincre d’une « sortie respectueuse ».

Ce dimanche soir, la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a pourtant réaffirmé sur Twitter son attachement au « projet Fillon ». « Nous défendrons coûte que coûte le projet @FrancoisFillon car c’est lui qu’il faut à la France », a-t-elle indiqué sur le réseau social. Soutient-elle aussi l'homme derrière le projet?

20h37 : Twitter crie au fake après que François Fillon a déclaré qu’une chaîne de télé avait annoncé le suicide de sa femme

Invité du 20 heures de France 2, François Fillon a déclaré qu'« une chaîne de télévision a annoncé mercredi le suicide de ma femme ». Une déclaration aussitôt fact-checkée par les internautes sur les réseaux sociaux, qui crient au fake : aucun résultat sur cette affirmation n’étant trouvable nulle part sur le web.

 

20h29 : Alain Juppé s’exprimera devant la presse ce lundi matin

Sitôt bouclé le passage de François Fillon au 20 heures de France 2, au cours duquel il a annoncé qu’il ne retirerait pas sa candidature et balayait l’hypothèse d’un plan B avec Alain Juppé, le maire de Bordeaux a annoncé sur les réseaux sociaux qu’il prendrait la parole ce lundi matin face à la presse, depuis sa mairie de Bordeaux.

 

20h23: Fillon estime que son «projet est le seul qui puisse s'opposer à Marine Le Pen»

20h14: Fillon balaye l'hypothèse Juppé

«Une candidature d'Alain Juppé ne correspond pas au choix des électeurs de la primaire.»

20h12: François Fillon confirme qu'il se rendra au comité des Républicains lundi et qu'il reste candidat

«Je rappelle que personne ne peut m'empêcher d'être candidat, personne n'a le pouvoir de m'obliger à retirer ma candidature. Cela aboutirait à une impasse politique. »

20h10: «Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés», dit François Fillon

Alors qu'il est questionné sur les défections dans son camp.

20h08: François Fillon est sur France 2

«Ce rassemblement devait démontrer que dans une crise politique, le peuple était derrière son candidat et son projet. Malgré mes erreurs, 200.000 Français se sont déplacés pour m’apporter leur soutien.»

«Il n’est pas anormal que confronté à des faits d’une extrême violence, peut-être que ma réaction a été trop violente, mais elle était à la mesure de la violence que j’ai reçu.»

19h53: «Personne ne va nous voler cette élection»

>> Lire notre reportage : Les fidèles de François Fillon battent le pavé au Trocadéro

 

19h47: Estrosi, Pécresse et Bertrand veulent rencontrer Fillon lundi pour le convaincre d'une «sortie respectueuse»

Christian Estrosi, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont demandé au candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, de le rencontrer lundi pour le convaincre d'une «sortie respectueuse» de la course, a annoncé dimanche soir Estrosi.

«Nous voulons être tous les trois des facteurs de cohésion. François Fillon défend un vrai projet d'alternance pour la France, mais il ne peut plus le porter lui-même», a déclaré le président LR de la région Paca, pour qui la rencontre avec Fillon doit avant tout permettre de «le faire sortir de manière respectueuse».

19h42: Toujours aucun chiffre de participation

Bruno Retailleau, lieutenant de François Fillon, a parlé à la tribune de 200.000 personnes présentes au Trocadéro, puis de 300.000 lors d'une interview à BFMTV. Contactée par 20 Minutes, la préfecture de police de Paris n'a pour l'instant communiqué aucun chiffre.

19h30: Pour rappel, François Fillon sera au JT de France 2 à 20h

Après un volte-face dans la journée quant à sa présence sur le plateau.

19h16: Trente élus du Grand Est quittent la campagne de François Fillon

Ouch, les Dernières nouvelles d'Alsace publient une tribune signée par une trentaine d'élus de l'est de la France, dont en tête Valérie Debord, vice-présidente du conseil régional du Grand Est : «Nous, élus locaux de la droite et du centre, en responsabilité, en morale et en honneur suspendons notre soutien à la candidature de François Fillon.»

19h11: Valérie Pécresse, Xavier Bertrand et Christian Estrosi prépareraient un communiqué

Selon un journaliste du Monde.

 

18h50: Notre reportage place de la République, où les casseroles étaient reines

 

18h47: Encore un mauvais sondage pour François Fillon

Selon un sondage Kantar Sofres OnePoint pour Le Figaro publié ce dimanche, le candidat de la droite ne recueillerait plus que 17 % d'intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle. Il perd ainsi trois points d'intentions de vote par rapport au précédent sondage.

18h15: L’avocat de Fillon dénonce les fuites des PV d’audition dans la presse

Sur BFMTV, Antonin Lévy, l’avocat de François Fillon, se plaint des fuites des PV d’audition de Penelope Fillon dans le JDD : « Ce dossier est une passoire, les informations sortent aussi vite qu’elles entrent », fustige-t-il.

Il explique aussi pourquoi des éléments sont en faveur de son client : « Dans les 19 PV il n’y a pas une personne qui dit que c’est un emploi fictif ».

 

18h02: Le best of des déclarations de François Fillon

 

17h58: Notre reporter a retrouvé Frigide Barjot dans la foule

Tiens, tiens, une vieille connaissance. L’ex-égérie de la Manif pour tous en a profité pour fustiger la justice et les médias.

 

17h40: Mais où est Alain Juppé ?

Selon BFMTV, il a passé sa journée en famille. Il ne sera pas présent au comité politique des Républicains. Dans son agenda, figure une réunion et une conférence de presse à l’Hôtel de ville de Bordeaux. RAS pour l’instant donc…

17h37: Pour Valérie Boyer, Fillon est le «candidat définitif» de LR

« Le sort de François Fillon a été décidé au second tour de la primaire de la droite. C’est notre candidat définitif », déclare la députée des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer, sur BFMTV.

17h30: La présence de François Baroin sur la photo interroge...

D'autant que 5.000 militants de la droite et du centre appellent à parrainer François Baroin pour l'élection presidentielle.

17h21: François Fillon remercie ses partisans

 

17h16:Une photo du Trocadéro de 2012 amuse Twitter

Un compte pro Fillon a publié sur Twitter une image acompagnée de cette légende: « Pari déjà gagné pour Fillon, une foule déjà immense se presse au Trocadéro et sur les avenues l’entourant. » Problème, l’image date du 1er mai 2012 et a été prise lors d’un meeting de Nicolas Sarkozy. Un procédé immédiatement dénoncé sur le réseau social, comme le souligne notre journaliste. 

 

17h12: Place du Trocadéro, les journalistes en ont pris pour leur grade

 

17h10: Les soutiens de François Fillon s'exposent sur Twitter

 

16h50: Peneloppe a ses fans

 

16h46: Le chiffre de la participation selon les organisateurs a encore monté...

 

16h30 : Mais la manif anti-corruption a peu rassemblé

L’AFP parle de « plusieurs centaines de personnes » rassemblées place de la République. L’un des organisateurs évoque « un millier » de personnes.

Des banderoles « Stop à la corruption » et « L’impunité, ça suffit » sont déployées sur la statue au centre de la place.

Dans la foule, beaucoup ont ponctué les interventions des orateurs, parmi lesquels l’essayiste Raphaël Glucksman, en tapant sur des casseroles avec des cuillères en bois.

 

16h27: Pendant ce temps là, les casseroles retentissent à la République

Notre reporter Olivier Philippe-Viela en témoigne. 

 

16h22: Les soutiens de François Fillon tweetent les images du rassemblement

 

16h15: François Fillon prend un bain de foule

16h13: Les images de Valérie Boyer sous la pluie amusent les Twittos

 

16h11: Un discours combattif

C'est ce que soulignent les commentateurs politiques. Le candidat a délivré une demi heure de discours et a régi de manière forte aux défections de ces derniers jours. Il s'en est finalement remis au peuple, au suffrage universel. 

 

16h09: Penelope Fillon rejoint son mari sur scène

 

16h08: Son équipe a tweeté son discours

 

16h05: Il appelle les responsables de la droite à le soutenir

Il incite son camp à poursuivre la campagne électorale derrière lui. «Laisserez-vous les intérêts de factions et de carrière et les arrière-pensées de tous ordres l'emporter sur la grandeur et la cohérence d'un projet adopté par plus de quatre millions d'électeurs? (...) Je continuerai à dire à mes amis politiques que ce choix à la fois leur appartient et ne leur appartient pas», lance-t-il.

«Vive la France, vive la République», achève-t-il son discours sous les «Fillon président», scandés par la foule. La tribune chante La Marseillaise en choeur avec la foule.

15h57: Il rappelle son projet pour la France

«Il n'y a pas de fatalité. La France compte des milliers d'entrepreneurs», rappelle-t-il. «Etre fier d'être français, voilà le programme qui doit vous mobiliser», lance-t-il à ses partisans. «Notre pays a toutes les qualités de se reprendre», insiste-t-il. "La France se redressera et c'est animé par cette conviction que je veux m'adresser aux responsables politiques de la droite et du centre", poursuit-il. 

15h53: Un discours moins violent sur la justice

François Fillon atténue clairement ses critiques à la justice par rapport à mercredi dernier: «Je me suis souvent raffermi en me disant que le jour où je serai reconnu comme innocent par une justice dont je ne désespère pas, quelles qu'aient été mes réserves sur ses premiers actes, mes accusateurs trop rapides auraient honte à leur tour», a-t-il déclaré devant plusieurs dizaines de milliers de personnes.

 

François Fillon fustige Hollande et Emmanuel Macron «son porte-serviettes». Il s'en prend désormais à Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon... Puis il rappelle le danger du totalitarisme islamique. «Moi j'en parle», affirme-t-il, en accusant ses opposants politiques de laxisme.

Il évoque la «chasse à l'homme» dont il est victime. «Mais mes amis, vous ne devez pas cédez», indique-t-il sous les «Fillon, la France a besoin de toi». 

15h45: «A vous mes amis je dois la vérité», déclare François Fillon

« A chaque étape de ma vie politique, c’est la possibilité d’être utile à mon pays » affirme-t-il. Il tacle le PS et « ses petits arrangements ». « Notre pays n’a pas été gouverné, il a été géré par le premier secrétaire du parti socialiste », fustige-t-il. « Dans ce récit effarant, la France a disparu », estime-t-il. « Nous autres Français n’en pouvons plus de vos calculs, de vos carrières et de vos histoires », fulmine-t-il.

« Je sais bien qu’elle est ma part de responsabilité dans cette épreuve ». Il reconnaît avoir eu l’erreur d’embaucher son épouse. « Il est difficile de faire face à une telle campagne », lance-t-il sous les « Fillon président ». «A vous mes amis, je dois la vérité. On m'attaque de toutes parts et je dois en conscience vous écouter, écouter cette foule immense qui me pousse vers l'avant, mais je dois aussi m'interroger sur ceux qui doutent et fuient le navire. Leur responsabilité est immense et la mienne aussi», déclare l'ancien Premier ministre.

15h38: François Fillon s’exprime

« Vous êtes une certaine idée de la France », déclare-t-il. « Je suis devenu la cible de tous », poursuit-il. « Dans cette campagne où le dénigrement de ma personne sature l’information, on vous a oublié », indique-t-il. « Je vous dois des excuses, dont celle de devoir défendre mon honneur et celui de ma femme », poursuit-il. « Ils disent que je suis seul, ils veulent que je sois seul », s’énerve-t-il.

« Vivre c’est ne pas se résigner », dit-il en citant Camus, puis peu après le général De Gaulle. « Vous êtes le peuple qui ne fait pas de bruit mais a du bon sens », flatte-t-il la foule. « Merci à vous qui ne baisserez jamais », déclare-t-il.

15h34: D'habitude, François Fillon n'aime pas les manifs...

François Fillon n’aime pas battre le pavé. Quelques uns de ses tweets en attestent...

 

15h23: Pendant ce temps-là, rassemblement anticorruption à République

Des Franciliens manifestent aussi ce dimanche place de la République. Plusieurs centaines de manifestants, selon notre journaliste sur place, ont répondu à un appel lancé sur Facebook, intitulé «Rassemblement pour le respect du peuple, de la justice et de la presse», «avec des casseroles» .

 

15h21: 200.000... Vraiment?

15h07: Quels sont les fidèles présents?

Eric Ciotti, Luc Chatel, Thierry Mariani, Jérôme Chartier, Bruno Retailleau, Gérard Longuet, François Baroin et Valérie Boyer sont là. 

15h02: Des drapeaux à foison pour renforcer la force des images...

 

15h: Et dans la rue aussi, on se presse pour soutenir Fillon

 

14h58 : Il y a foule dans le métro

C’est notre reporter Anne-Laetitïa Berraud qui nous le dit.

 

14h55: Les manifestants chantent La Marseillaise

 

14h50: Le candidat confirme sa présence au 20h de France 2

 

14h44: Les manifestants commençent à arriver

Plusieurs milliers de manifestants commençaient à arriver sous une pluie battante, place du Trocadéro à Paris où est organisé le rassemblement de soutien à François Fillon. 

 

Ils doivent franchir un barrage filtrant formé par deux camionnettes où sont distribués drapeaux français, parapluies et capes en plastique.

 

14h36:  Juppé et Sarkozy se sont parlé samedi soir pour étudier «les sorties de crise»

Alain Juppé et Nicolas Sarkozy se sont parlé samedi soir pour étudier «les sorties de crise» autour de la candidature de François Fillon à l'élection présidentielle, a indiqué l'entourage du maire de Bordeaux à l'AFP.

L'entourage de l'ancien président de la République a confirmé la conversation, sans faire davantage de commentaires.