Affaire Fillon: La démission de Stefanini officielle... Morano appelle Fillon à «se sacrifier»...

POLITIQUE Suivez en direct l’évolution de la situation après de nombreuses défections au sein du camp Fillon…

H.S et L.B avec AFP

— 

François Fillon (à droite) en compagnie de son directeur de campagne Patrick Stefanini, le 28 août 2015 à Sable-sur-Sarthe.
François Fillon (à droite) en compagnie de son directeur de campagne Patrick Stefanini, le 28 août 2015 à Sable-sur-Sarthe. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

L'ESSENTIEL  

  • Depuis sa conférence de presse mercredi et l'annonce de sa convocation par les juges, de nombreux élus se retirent de la campagne de François Fillon
  •  Ce vendredi, l'entourage d'Alain Juppé a fait savoir que celui-ci « ne se défilera pas » si François Fillon décidait finalement de « se retirer »

1h00: Ce live est terminé

Fillon va-t-il s'entêter et maintenir le rassemblement de dimanche ainsi que sa candidature? On se retrouve demain pour de nouvelles aventures, bonne nuit à tous.

0h00: «François Fillon doit se sacrifier», selon Nadine Morano

Comme Estrosi, elle est contre le rassemblement de dimanche, et elle l'explique dans une interview à L'Est Républicain. Selon elle, «François Fillon doit se sacrifier» et se retirer. Son plan B? Elle préfère François Baroin à Alain Juppé.

22h50: «Alain Juppé est, selon moi, le candidat le plus naturel», selon Bruno Le Maire

Dans une interview au Figaro, l'ancien candidat à la primaire, qui a déjà officiellement lâché Fillon, souhaite qu'il soit remplacé par Alain Juppé.

 

22h20: Christian Estrosi demande à François Fillon de renoncer au meeting de dimanche

"Il apparaît clairement que La manif pour tous et Sens commun sont en première ligne dans l'organisation de cette manifestation, et cela me gêne. A l'heure où je me bats de toutes mes forces contre le Front national, je ne veux pas que les idées portées par notre famille politique soient dévoyées. Par ailleurs, ce rendez-vous donne l'impression d'un défi aux institutions de notre pays, et cela n'est pas possible non plus. Il faut aujourd'hui faire partager nos idées plutôt que manifester", indique le président de la région Paca dans une interview à Nice Matin.

22h00: Fillon officialise la démission de Stefanini

«Patrick Stefanini a présenté ce matin sa démission à François Fillon qui l'a acceptée.Patrick Stefanini sera en responsabilité jusqu'à l'issue du grand rassemblement populaire de dimanche, Place du Trocadéro. Il sera remplacé lundi matin à la direction de campagne, par Vincent Chriqui», indique l'équipe de campagne du candidat par communiqué.

21h25: Stefanini craignait un second tour Macron-Le Pen:

Sa lettre de délission est publiée par le JDD. Voici les deux passages qui font le plus mal à Fillon:

  • «Certes, Jacques Chirac l'a emporté en 1995 avec moins de 20% des voix au premier tour, mais il disposait d'une réserve de voix au moins équivalente à droite en vue du second tour. Tel n'est pas ton cas aujourd'hui»
  • «Ta défaite au soir du premier tour ne peut donc plus être exclue. Elle placerait les électeurs de la droite et du centre devant un choix cornélien. Je me refuse à assumer cette perspective. Voter pour Macron serait voter pour la gauche (…). Voter pour la candidate du Front National serait également tourner le dos à ton projet mais aussi renier l'engagement européen qui a toujours été le mien. S'abstenir ou voter blanc serait jouer l'avenir de mon pays à la roulette russe, ce que le haut fonctionnaire que je suis ne peut envisager»

20h52 : Sarkozy à Fillon : « Cela ne peut pas durer comme ça »

D’après le journal Le Monde, Nicolas Sarkozy aurait émis ses doutes sur la candidature de François Fillon ce matin par téléphone. L’ancien président dit craindre un éclatement de la droite mais ne demande pas le retrait du candidat pour l’instant.

20h40 : « Ma démission » de la campagne de François Fillon « est irrévocable », elle sera effective « dimanche soir », déclare le directeur de campagne de François Fillon, Patrick Stefanini à Libération

« Patrick Stefanini a présenté ce matin sa démission à François Fillon qui l’a acceptée. Patrick Stefanini sera en responsabilité jusqu’à l’issue du grand rassemblement populaire de dimanche place du Trocadéro. Il sera remplacé lundi matin à la direction de campagne par Vincent Chriqui », a annoncé l’équipe de François Fillon dans un communiqué à l’AFP.

 

 

20h24 : « La campagne en tableaux », vue artistique de la semaine de François Fillon

Sur Twitter, le hashtag #LaCampagneEnTableaux inspire les internautes qui illustrent le cas François Fillon. Et c’est plutôt marrant.

 

20h08 : La lettre de démission de Patrick Stefanini publiée par le JDD (mais il ne l'a jamais envoyée)

Le directeur de la campagne présidentielle de François Fillon, avait écrit cette lettre de démission que le JDD publie. Mais François Fillon assure que son directeur de campagne s'est depuis rétracté. Il conserve donc ses fonctions. 

 

20h05 : « Il vit ce qui lui arrive comme une injustice », explique Thierry Solère

« Quand on est candidat à l’élection présidentielle, on ne peut pas mettre en cause l’institution judiciaire. La parole donnée ne peut pas être reprise », assure l’ancien porte-parole du candidat sur France 2 dans le JT de Laurent Delahousse.

20h02 : « Il n’est pas en capacité de représenter la droite et le centre à la présidentielle »

L’ancien porte-parole de François Fillon, Thierry Solère appelle au retrait de François Fillon « à cause de sa mise en examen prochaine » sur France 2.

19h56 : #JeSoutiensLesJuges, un hashtag contre la corruption 

Sur Twitter, certains internautes ont tenu à apporter leur soutien au travail des juges, critiqué par François Fillon.

 

19h39 : Si Juppé est candidat, « je ne change pas de position », assure François Bayrou

Sur France 3 Aquitaine, le maire de Pau a confirmé son alliance avec Emmanuel Macron en cas de changement du candidat des Républicains à l’élection Présidentielle.

 

19h25 : Un photographe agressé à la sortie du meeting de Fillon à Nîmes le 2 mars

« J’ai été bousculé et frappé à plusieurs reprises par les gardes du corps de Monsieur Fillon », témoigne le photographe Patrick Aventurier dans un communiqué du club de la presse du Gard et du Languedoc-Roussillon.

 

19h01 : L’UDI retire son soutien à François Fillon annonce Jean-Christophe Lagarde

L’UDI a décidé de retirer son soutien à François Fillon, son président Jean-Christophe Lagarde demandant « solennellement aux Républicains de changer de candidat », vendredi dans une interview à Ouest France.

« Nous demandons solennellement aux Républicains de changer de candidat, faute de quoi nous ne saurions poursuivre cette alliance dans un tel aveuglement », déclare Jean-Christophe Lagarde. « Chacun sait, qu’à son corps défendant, François Fillon est devenu un danger pour l’alternance et donc pour la France », ajoute M. Lagarde.

18h49: La réponse à la question que tout le monde se pose, c'est ici 

 

18h33 : François Fillon a un message pour vous

Dans son message, François Fillon précise que « seuls les drapeaux tricolores seront acceptés ». Pensée pour les Bretons fillonistes.

 

18h32: Dans quel état d'esprit se trouvent les sympathisants de Fillon ? 

>> A lire aussi : Présidentielle: Pour les sympathisants de Fillon, «la justice reste un pouvoir de l'Etat auquel il faut se plier»

 

17h47: Laurence Parisot s'insurge contre la manifestation prévue dimanche au Trocadéro

 

17h41 : Martine Aubry qualifie le discours de Fillon sur la justice d'« invraisemblable »

Lors d’une conférence de presse, Martine Aubry, maire socialiste de Lille a réagi aux récentes défections dans l’entourage de François Fillon : « Je comprends que ses amis soient désespérés mais pourtant, ils l’ont élu. Que quelqu’un comme lui, candidat à la magistrature suprême, ait pu tenir un discours comme celui de l’autre jour est invraisemblable. Demander que la justice soit mise entre parenthèses c’est se croire au-dessus des lois. Et qui profite de ça ? C’est toujours la même. Le problème avec Fillon, c’est qu’on ne peut plus parler du fond avec lui ».

17h38 : Si NKM devait lâcher Fillon, « elle l’annoncerait elle-même » a détaillé son entourage à 20 Minutes

L’équipe de Nathalie Kosciusko-Morizet confirme à 20 Minutes que plusieurs soutiens de la députée de l’Essonne ne souhaitent plus participer à la campagne de François Fillon. Sa cheffe de cabinet Olivia Laurentjoye fait d’ailleurs partie des signataires du communiqué des Jeunes avec Fillon qui « appellent au retrait de François Fillon ». En revanche, NKM est toujours dans la campagne du candidat LR : « Tout le monde est libre de ses opinions dans l’équipe, mais elle soutient François Fillon. Si elle devait le lâcher, elle l’annoncerait elle-même ».

17h22: Un aperçu de l'organigramme de l'équipe de campagne de Fillon (Spoiler Alert: c'est la cata) 

 

17h19 : Sarkozy rencontre Larcher et Accoyer pour « s’organiser très vite » en cas de retrait de Fillon

Gérard Larcher, président du Sénat, et Bernard Accoyer, secrétaire général du parti Les Républicains, ont rencontré Nicolas Sarkozy vendredi en fin de matinée, afin de réfléchir à la manière dont il faudrait « s’organiser très vite », en cas de retrait de François Fillon, a indiqué à l’AFP une source LR.

L’entourage de l’ex-chef de l’Etat a confirmé cette rencontre à l’AFP, qui s’est tenue « à la demande » de MM. Larcher et Accoyer. M. Sarkozy s’était également entretenu par téléphone dans la matinée avec M. Fillon, a-t-on indiqué de même source.

« A la place qui est la sienne aujourd’hui, la seule chose qui préoccupe Nicolas Sarkozy, c’est le sort de la France et l’unité de sa famille politique », a-t-on ajouté de même source. Selon la source proche de LR, « si Fillon est amené à démissionner, celui qui tient le plus la corde pour le remplacer est Alain Juppé », en faveur de qui les parrainages affluent au Conseil constitutionnel.

Selon une autre source LR, « Larcher et Accoyer se font des noeuds au cerveau pour savoir comment se positionner pour que la crise ne soit pas irréparable. Ils estiment qu’il y a un vrai risque Le Pen. Le week-end sera déterminant. Ils ne disent rien publiquement mais pour eux, la situation actuelle est intenable ».

17h05: Jean-François Copé annonce qu'il ne participera pas à la manifestation de soutien prévue dimanche au Trocadéro 

 

17h01 : La députée LR Haute-Garonne demande la tenue d’un congrès extraordinaire de la Droite et du Centre

Dans un communiqué publié ce vendredi, Laurence Arribagé « demande solennellement à l’ensemble des candidates et candidats à la Primaire de la Droite et du Centre, ainsi qu’aux bureaux politiques des Républicains et de l’UDI, de se réunir dans les plus brefs délais pour trouver une issue responsable et digne de l’espoir d’alternance des Français ».

 

16h45 : NKM dément les rumeurs de lâchage

 

16h29: Virginie Calmels, première adjointe d'Alain Juppé plaide pour sa candidature

 

16h23 : Nathalie Kosciusko-Morizet lâcherait à son tour François Fillon selon L’Express

 

16h17 : Le coordinateur des comités de soutien de Fillon à l’étranger quitte ses fonctions

« Au-delà de l’épreuve terrible que traverse François Fillon, je considère que nous devons respecter la parole donnée aux Français et penser à l’avenir de notre famille politique dont l’implosion serait inéluctable en cas d’absence du second tour de la présidentielle », a expliqué sur Facebook Erwan Davoux.

 

16h07 : Un maire LR annonce qu’il quitte le parti et parraine Marine Le Pen

Pierre Bacqué, maire Les Républicains de Vaudoué en Seine et Marne, a annoncé ce vendredi qu’il quittait le parti « écœuré » et qu’il allait donner son parrainage à Marine Le Pen.

 

16h03: Toutes les questions qui se posent en cas de retrait de Fillon et leurs réponses sont à lire ci-dessous 

>> A lire aussi : Affaire Fillon : Parrainages, financements… Un recours à Alain Juppé est-il vraiment possible?

 

15h59 : Couac des Jeunes avec Fillon, S01E03

Contactée par 20 Minutes, Perrine Sabard, dont le nom figure parmi les signataires de l’appel au retrait de François Fillon des JAF : « Quand j’ai vu la teneur du communiqué, j’ai demandé à ce que mon nom soit retiré ». Mais la modification n’a pas été faite et l’intéressée a publié un démenti (…) Ce n’est pas à moi de demander le retrait de François Fillon », estime celle qui a soutenu Hervé Mariton pour la primaire, et qui préfère « mettre en pause » son engagement dans la campagne présidentielle. « J’ai besoin de prendre du recul, la situation est inédite, personne ne fait l’unanimité », juge-t-elle au sujet d’éventuels plan B. « Depuis les révélations sur le PenelopeGate, les divisions entre les écuries des Jeunes Avec chaque candidat de la primaire sont réapparues ».

15h48 : Ni retrait ni fervent soutien de Marc Philippe Daubresse, député maire (LR) de Lambersart

Contacté par 20 Minutes, l’élu a déclaré : « C’est une situation compliquée, je ne peux pas avoir une position tranchée. Ce n’est pas avec des initiatives individuelles que l’on sort d’une telle situation, mais avec une décision collective, il n’y a pas de Zorro. Ce sont messieurs Sarkozy et Juppé qui sont les mieux placés pour avoir un dialogue avec Mr Fillon. Et nous, nous devons attendre en espérant sortir par le haut de cette situation. Si Mme Le Pen est élue, nous aurons une responsabilité historique. Sarkozy ne pourra pas forcer François Fillon à passer la main, mais il peut contribuer à ce que la solution se dessine ».

 

15h35: L'équipe (restante) de Fillon a envoyé l'agenda du candidat jusqu'au 9 mars

 

15h28: Alerte blague télévisuelle signée Roger Karoutchi 

 

15h19 : Quelques précisions sur le couac qui divise les « jeunes avec Fillon »

Contacté par 20 Minutes, Alexandre Fongaro, signataire de l’appel au retrait de Fillon et membre des Jeunes avec Bruno Le Maire, revient sur ce couac. « Cet appel a été rédigé hier [jeudi], mais le temps que les gens signent, il n'a pu être envoyé que ce matin. Entre-temps, la décision des Jeunes Avec Bruno le Maire de se retirer du bureau national des JAF, rédigé hier avait déjà été envoyé ».

Alexandre Fongaro a donc techniquement démissionné du bureau national des JAF hier. Pour autant, il réfute l’accusation de Cédric Rivet-Sow d’usurpation de l’identité du mouvement des JAF. « On le [Fillon] soutient depuis des mois, depuis la primaire, on se réunit tous les lundis, on organise des événements », justifie-t-il. « Actuellement, le bureau national des JAF a perdu l’essentiel de ses membres, qui étaient une vingtaine », estime-t-il. Il ajoute que sur le terrain, cette décision est saluée par les militants. « Après la démission de Bruno Le Maire, j’ai reçu des messages de félicitations, au-delà des lemairistes ».

Le président des JAF affirme aussi dans son communique que l’identité de certains signataires a été usurpée. A ce stade, seule Perrine Sabard a démenti sur Twitter avoir signé cet appel au bas duquel son nom figure.

 

14h44: François Fillon se fait même troller par le site VDM

 

14h35: l'élue LR proche d'Alain Juppé, Virginie Calmels devrait s'exprimer cet après-midi selon un journaliste de Marianne

 

 

14h31: Tiens, tiens, l'organigramme de l'équipe de Fillon n'est plus disponible sur son site

>> A lire aussi : Affaire Fillon: Tiens, l'organigramme de l'équipe de campagne a disparu du site du candidat

 

14h25: Pendant ce temps-là, au Front National...

 

14h23 : Nicolas Sarkozy et François Fillon auraient échangé par téléphone (BFMTV)

Selon la chaîne BFMTV, l'ancien chef de l'Etat se serait entretenu avec François Fillon suite aux nombreuses défections annoncées ces deux derniers jours. 

14h15 : Bon en fait les jeunes avec Fillon qui ont appelé à son retrait seraient « d’anciens jeunes »… (En clair, c’est le bazar)

Petit couac chez les Jeunes avec Fillon. Cédric Rivet-Sow, leur président, vient de publier un communiqué pour dénoncer une usurpation d’identité. «D’anciens membres du bureau national des jeunes avec Fillon déclarent se désolidariser de François Fillon (...) Nous dénoncons avec fermeté cette initiative indigne qui, au delà d'usurper l'identité de notre mouvement et de certains signataires qui démentent leurs signatures, est un acte de déloyauté». 

Le précédent communiqué, dénoncé depuis, est à lire ici : 

 

14h01 : L’équipe de François Fillon lance le hashtag #TouchePasAMonVote

Sur l’application de campagne de François Fillon, son équipe a lancé le hashtag #TouchePasAMonVote. Objectif : les électeurs qui le soutiennent peuvent demander le maintien du candidat pour qui ils ont voté lors de la primaire.

 

13h39 : Les jeunes avec Fillon appellent au retrait de François Fillon

Le bureau du mouvement de soutien à François Fillon, constitué de jeunes partisans du candidat, a publié un communiqué pour demander son départ.

Mais certains membres du bureau contestent ce communiqué et assurent leur soutien à François Fillon d’après un journaliste de Quotidien.

 

13h05 : Selon une journaliste de Libération, les jeunes juppéistes, jeunes lemairistes et jeunes sarkozystes ayant intégré les Jeunes avec Fillon s’apprêteraient eux aussi à abandonner la campagne

 

13h01 : On sait d’où vient le premier parrainage d’Alain Juppé

 

12h57 : Le sarkozyste Renaud Muselier demande à Fillon de se retirer

Interrogé par France Bleu Provence, le député européen et premier vice-président de la région PACA, Renaud Muselier déclare à son tour qu’il cesse la campagne pour François Fillon. « On est face à un supplice chinois. Il ne faut pas que (François Fillon) s’entête. Tous les jours, il y a une nouvelle affaire. Pendant ce temps, nos adversaires avancent et nous (les Républicains) on parle de Pénélope et de la famille Fillon, on s’en fout », s’est-il justifié.

 

12h43 : Le syndicat de la Magistrature réagit aux attaques contre l’institution judiciaire dans un communiqué

« Coup d’Etat institutionnel », « assassinat politique » et fonctionnaires qui devront « rendre des comptes »… Depuis deux semaines, les attaques de François Fillon et Marine Le Pen, tous deux suspectés par la justice, contre les magistrats se multiplient.

« En invoquant tour à tour la violation systématique de l’Etat de droit, « l’assassinat » de l’élection présidentielle, la percussion violente de la liberté du suffrage et de la démocratie politique, François Fillon tonne pour impressionner, c’est-à-dire faire pression. Pour sa défense, il déploie un écran de juridisme, maniant éléments de faits et de droit également inexacts », déplore le syndicat de la magistrature.

 

 

12h23 : Dans un communiqué, le mouvement traditionaliste Sens Commun, dénonce un « hold-up démocratique »

L’émanation politique des manifestations contre le mariage pour tous, Sens Commun, a publié ce vendredi un communiqué au sujet de la manifestation de soutien à François Fillon prévue ce dimanche à Paris. « Nous nous rassemblerons pour dénoncer le véritable hold-up démocratique dont nous sommes aujourd’hui victimes, en vertu d’un acharnement savamment séquencé dont aucun honnête homme ne saurait nier la réalité ».

 

12h12 : Dominique Bussereau annonce à son tour son retrait de la campagne de Fillon

Le conseiller politique de Fillon vient d’annoncer sur Twitter qu’il quittait le navire. Le compteur des « lâcheurs » monte donc à 68 défections…

 

12h05 : Dans un sondage Odoxa pour France 2, Alain Juppé ferait mieux que François Fillon pour la droite

Selon un sondage Odoxa publié ce vendredi pour le « 13h15 le dimanche » de France 2, Alain Juppé ferait un meilleur score que François Fillon au premier tour de l’élection présidentielle s’il était désigné comme recours. Le maire de Bordeaux obtiendrait la 1re place avec 26,5 % des suffrages s’il était choisi pour représenter la droite contre 19 % pour François Fillon.

Sondage réalisé les 1er et 2 mars sur internet auprès d'un échantillon représentatif de 943 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

12h01 : Le maire (LR) de Saint-Venant (Pas-de-Calais), André Flajolet dénonce une « forme de lynchage »

« J’ai accordé mon soutien il y a longtemps à François Fillon mais je ne lui ai pas encore envoyé mon parrainage car dans cette tourmente, tout peut arriver dans les jours qui viennent (…) Le procès qui lui est fait est légitime car ces pratiques sont inacceptables. Mais il est aussi illégitime car on le met comme le seul arbre de la forêt qu’il faut détruire (...) On ne peut tout de même pas s’empêcher de penser qu’il y a une forme de lynchage de François Fillon par des pouvoirs que l’on n’arrive pas à déterminer à ce jour ».

11h55 : Où en sont les défections dans le camp Fillon ?

Thierry Solère, Bruno Le Maire, Nadine Morano, Arnaud Robinet… Depuis sa conférence de presse mercredi et l’annonce de sa convocation le 15 mars par les juges d’instruction, François Fillon perd peu à peu ses soutiens, membres de son équipe. Le compteur des « lâcheurs » du candidat de la droite, lancé par le site du quotidien Libération, fait désormais état de 67 défections.

 

11h43 : Le candidat d’extrême droite Henry De Lesquen annonce sa présence à la manifestation de soutien à Fillon dimanche à Paris

Le président de Radio Courtoisie, condamné pour provocation à la haine et contestation de crime contre l’humanité, a relayé ce vendredi matin sur Twitter un message de soutien à François Fillon contre, selon lui, « l’oligarchie cosmopolite ».

 

11h39 : Journalistes et médias, cibles préférées de Fillon et Le Pen pendant la campagne

Comment le discours anti-médias et anti-juges s’est peu à peu banalisé pendant cette campagne présidentielle et comment les magistrats ressentent cette charge inédite à leur encontre ? Deux articles à lire ci-dessous sur ​20 Minutes.

>> A lire aussi : Présidentielle : De Fillon à Le Pen, le discours anti-médias et anti-juges gagne du terrain

>> A lire aussi : «Coup d’Etat institutionnel», justice «instrumentalisée»... Inquiets, les magistrats dénoncent un climat délétère

 

11h33: Alain Juppé «plan B» ne compte qu'un seul parrainage validé par le Conseil Constitutionnel 

Deux semaines avant la date limite de dépôt de candidature auprès du Conseil Constitutionnel, les sages ont publié sur leur compte Twitter le nombre de parrainages de maires validés pour chaque candidat à l'élection présidentielle. Perdant du second tour de la primaire de la droite, Alain Juppé compte d'ores et déjà un parrainage peut-on lire. 

 

11h20 : Thierry Solère annonce sur son compte Twitter qu’il « met fin à ses fonctions de porte-parole » de Fillon

En quelques minutes, le député de Boulogne-Billancourt a modifié sa « bio » sur son compte Twitter, faisant ainsi disparaître la mention de « porte-parole ».