Affaire Fillon: «Fillon, c'est le moins sale des politiques»

VOUS TÉMOIGNEZ. Plus affaibli que jamais, Fillon s'accroche à sa candidature à la présidentielle et trouve des soutiens parmi nos internautes...

Tristan Lescot

— 

François Fillon, plus candidat que jamais
François Fillon, plus candidat que jamais — Francois Mori/AP/SIPA

Il tient, envers et contre tout. Convoqué chez les juges le 15 mars prochain en vue d’une mise en examen pour les soupçons d’emploi fictif dont aurait bénéficié son épouse, François Fillon a réitéré sa volonté de rester candidat coûte que coûte. Ni les défections qui se multiplient dans son propre camp, ni les doutes au sein même de son entourage proche ne le font plier. Mais lui en est persuadé, « la base, elle tient ». En meeting hier soir à Nîmes, il a repris la thèse d’un vaste complot contre lui. Point supposé culminant de cette ferveur en soutien à sa candidature, le rassemblement organisé par son équipe de campagne, dimanche à Paris, place du Trocadéro. Parmi nos internautes, certain(e) s veulent y croire… jusqu’au bout.

« Fillon n’a rien à se reprocher, rien ! »

Madeleine dénonce « l’acharnement médiatique et judiciaire démesuré » dont serait victime le large vainqueur de la primaire de la droite et du centre. Elle assure qu’elle aurait tenu « le même propos pour n’importe quel autre candidat à l’élection présidentielle, sachant que les crédits parlementaires dont bénéficient députés et sénateurs sont sous le seul contrôle de leur assemblée parlementaire qui est restée, dans le cas Fillon, silencieuse ». Jonathan est en phase : « Fillon est victime d’un complot judiciaire, médiatique et politique extrêmement perfide destiné à lui nuire. » Jacques va encore plus loin et blanchit complètement le candidat : « Il n’a rien à se reprocher, rien ! » La presse en prend sévèrement pour son grade : « Les journaux d’investigation ont cherché la faille. Et comme ils n’ont trouvé, ils se sont rabattus sur ce que font légalement un grand nombre de députés (…) "Médisez, médisez, il en restera toujours quelque chose" disait Beaumarchais…. »

« Le moins sale des politiques »

Si Fillon affirme que le gouvernement socialiste est responsable de ses déboires judiciaires, ressuscitant au passage l’idée d’un cabinet noir à l’Elysée, cette idée finit par s’ancrer dans les esprits. Pour Roland, le Parquet National Financier ne bénéficie « d’aucune indépendance » et agit sous les ordres de François Hollande. « Cela me donne encore plus la volonté de résister et de l’encourager » nous confie-t-il d’autant que Fillon serait « le moins sale des politiques ». Pendant la campagne de la primaire de droite, l’ex Premier ministre de Sarkozy n’avait pas hésité à faire sa campagne sur la probité et l’éthique. Cette image a de beaux restes parmi ses plus fidèles électeurs.

« Lui seul peut remettre la France dans le droit chemin »

Fillon ne cesse également d’expliquer qu’il n’existerait pas « d’alternative meilleure » à sa candidature et donc, aucune possibilité de plan B. Dominique approuve : « Lui seul peut remettre la France dans le droit chemin. » Delphine reste aussi profondément enthousiaste : « François Fillon est le seul à avoir un programme courageux, une analyse pertinente et la carrure d’un chef d’État ! » Quant à Edouard, son vote est assuré à 100 % : « Je soutiens François Fillon car je pense que c’est le seul qui a vraiment envie de faire gagner la France, de la redresser et de lutter contre une certaine forme de déclin qui semble inévitable. Entre le populisme (Le Pen) et la démagogie (Macron) se trouve le réalisme. ». Même rattrapé par le réel...