Ségolène Royal ne sera pas candidate aux élections législatives

ELECTIONS Elle n'a pas dévoilé ses autres projets...

D.B. avec AFP

— 

Segolène Royal, le 24 février 2017 à Paris. / AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN
Segolène Royal, le 24 février 2017 à Paris. / AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN — AFP

Une nouvelle surprenante. Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, a annoncé dimanche qu'elle ne serait pas candidate aux élections législatives de juin.

«J'ai décidé de ne pas me représenter aux élections législatives, je suis élue députée depuis 1988, quatre mandats», a indiqué, en marge d'une visite au Salon de l'agriculture, celle qui avait été battue en 2012 à La Rochelle par Olivier Falorni.

«Ca fait long, 20 ans dans une circonscription pré-rurale», a aussi relevé l'ancienne candidate à l'élection présidentielle.

Va-t-elle soutenir Macron?

L'ancienne présidente du conseil régional de Poitou-Charentes (2004-2014), âgée de 63 ans, avait été élue en 1988, 1993, 1997 et 2002 députée de la 2e circonscription des Deux-Sèvres. Elle a ensuite cédé sa circonscription à une proche, Delphine Batho, pour se présenter dans celle de La Rochelle, où elle a été battue en 2012.

La ministre a exprimé à plusieurs reprises ces derniers mois sa bienveillance à l'égard d'Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle. Mais elle a critiqué récemment sa volonté de supprimer l'impôt sur la fortune (ISF) et regretté son absence de programme. Candidate malheureuse à la primaire PS de 2011, elle s'est aussi montrée ouverte à la proposition de revenu universel de Benoît Hamon, vainqueur de la primaire initiée par le Parti socialiste en janvier.