VIDEO. Affaire Fillon: Les avocats du couple demandent au parquet financier de se dessaisir de l’enquête

JUSTICE Selon eux, l’instance n’est pas compétente « pour se saisir des faits qui pourraient être reprochés à l’ancien Premier ministre »…

H. B. avec AFP
— 
Penelope Fillon a expliqué que son travail d'assistante parlementaire, auprès de son mari notamment, était officieux.
Penelope Fillon a expliqué que son travail d'assistante parlementaire, auprès de son mari notamment, était officieux. — C. Ena/AP/SIPA

Après les révélations du Canard enchaîné, la contre-attaque du camp Fillon se poursuit. Les avocats du candidat de la droite à la présidentielle ont demandé ce jeudi au parquet financier de se dessaisir de l’enquête lors d’un point de presse organisé à leur cabinet.

« Nous avons demandé au parquet national financier (PNF) de se dessaisir […], afin de préserver les intérêts de nos clients, et aussi et surtout au nom de l’état de droit démocratique », a déclaré Me Antonin Lévy, l’avocat du couple Fillon.

« Une enquête illégale »

« Cette enquête viole, ces violations sont de trois ordres : le PNF s’est auto-saisi en quelques heures du volet » de détournements de bien publics « qui ne peut être attribué à un parlementaire », a rappelé Me Antonin Lévy, en citant le code pénal. « Nul ne peut être puni pour un délit dont les éléments ne sont pas définis pas la loi », a poursuivi l’avocat. « Le délit qui est reproché à Fillon est totalement inapplicable. Le PNF possède des compétences limitées », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Le candidat de la droite livre «sa vérité» dans une lettre aux Français

Selon Me Lévy, la seconde violation concerne « une grave atteinte au principe de la séparation des pouvoirs ».

Enfin, « il y a des violations insupportables du secret. Ces fuites récurrentes sont déloyales, et constituent des viols de la présomption d’innocence. La presse alimente l’enquête, l’enquête alimente la presse. Elles présentent toute une vision partielle et partiale de la réalité des faits », ont fait valoir les avocats de François Fillon.

>> A lire aussi : Pourquoi Penelope Fillon ne parle-t-elle pas?

Le PNF s’était saisi de l’enquête, ouverte pour détournement de fonds publics et abus de biens sociaux, dès la parution du premier article du Canard enchaîné, le 25 janvier, révélant que Penelope Fillon avait occupé pendant des années un poste d’assistante parlementaire auprès son mari quand il était député.