Présidentielle: Emmanuel Macron serait-il la cible de médias russes?

RUSSIE Selon RTL, l’intérêt de médias russes pour le leader d’En marche ! pose question…

C. Ape.

— 

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. — F.Brenon/20Minutes

Soupçonnée d’avoir interféré dans la présidentielle américaine, la Russie chercherait-elle désormais à influencer le scrutin français ?  RTL note qu’Emmanuel Macron, favori des sondages pour la présidentielle, fait l’objet d’articles dans des médias russes, dont Sputnik News et  Russia Today. Une attention qui pose question.

« Les médias russes colportent des rumeurs dans l’élection française », tacle le Washington Post. La crédibilité de ces médias interroge également, alors qu’ils apparaissent dans un rapport du Parlement européen concernant la « guerre de désinformation et de propagande russe ».

WikiLeaks à l’origine de révélations sur Macron ?

Dans les colonnes d’Izvestia, vendredi, c’est le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, qui s’était exprimé au sujet du leader d’En marche !. Julian Assange a affirmé être en possession d'« informations intéressantes concernant l’un des candidats à la présidence française, Emmanuel Macron », selon des propos rapportés par la suite par Sputnik News.

Ces informations, sur lesquelles il ne donne pas de détails, auraient fuité lors du piratage russe des mails de Hillary Clinton et de John Podesta, son directeur de campagne. RTL rappelle que le nom de l’ancien ministre de l’Economie était mentionné en août 2015 par WikiLeaks, évoquant un échange au sujet de l’organisation d’un dîner entre Emmanuel Macron et Hillary Clinton.

Cet intérêt ne signifique qu’une chose pour Izvestia: Julian Assange « va jeter de l’huile sur le feu de la campagne présidentielle en France ». Même remarque du côté d’un journaliste de la BBC. « C’est peut-être une coïncidence, mais il est amusant que Julian Assange obtienne des fuites de mails qui nuisent aux candidats auxquels Moscou est opposé. Désormais, c’est au tour de Macron. »

Des « détails controversés »

Toutefois, WikiLeaks a rappelé avoir « tweeté des infos sur tous les candidats », dont des milliers de documents dans lesquels les noms de Marine Le Pen ou encore François Fillon étaient apparus, souligne RTL.

C’est le député LR Nicolas Dhuicq qui s’était lui exprimé dans les colonnes de Sputnik. Parlant de l’ancien banquier, il estime que ce dernier pourrait être un possible « agent du grand système américain financier ». Il se justifie en soulignant qu'« en analysant ses réformes, tout le monde peut constater qu’il est attiré par la globalisation et l’ouverture du marché. Il supporte ouvertement l’idée du libre-échange. De plus, en tant que ministre de l’Économie, il a facilité la vente de grandes compagnies françaises à des entités américaines ».

>> A lire aussi : «Macron, jeune et beau, est une cible privilégiée de rumeurs sur sa sexualité»

Nicolas Dhuicq a également parlé de « détails controversés » sur la vie personnelle de l’ancien locataire de Bercy qui pourraient être « bientôt » rendus dévoilés. Mais l’intéressé, faisant le show à Bobino, a ironisé lundi soir sur les rumeurs qui alimentent « les dîners en ville » quant à sa « double vie avec Mathieu Gallet », PDG de Radio France.

« Pour mettre les pieds dans le plat, si dans les dîners en ville, si dans les boucles de mails, on vous dit que j’ai une double vie avec Mathieu Gallet ou qui que ce soit d’autre, c’est mon hologramme qui soudain m’a échappé mais ça ne peut pas être moi ! », a-t-il lancé lors d’un meeting de ses soutiens.