Affaire Fillon: Le candidat de la droite livre «sa vérité» dans une lettre aux Français

ENQUETE Il dément par ailleurs les nouvelles informations publiées ce mardi par le Canard enchaîné, dénonçant « des erreurs manifestes »…

20 Minutes avec AFP

— 

François Fillon a écrit «une lettre aux Français».
François Fillon a écrit «une lettre aux Français». — JOEL SAGET / AFP

Près de deux semaines après le début du PenelopeGate, les révélations continuent de pleuvoir. Le Canard enchaîné a révélé ce mardi de nouvelles informations concernant les emplois présumés fictifs de l’épouse de François Fillon. Pour se défendre, le candidat de la droite à l’élection présidentielle a décidé de jouer son ultime carte en livrant sa « vérité » dans une « lettre aux Français » publiée ce mercredi par le quotidien Ouest-France.

« Au terme d’une campagne médiatique et politique d’une violence inouïe, j’ai choisi de m’adresser directement à vous pour vous dire ma vérité », écrit François Fillon dans cette lettre, où il reprend la plupart des arguments qu’il avait développés lors de sa conférence de presse la veille.

« Les mensonges du Canard enchaîné »

« C’est vrai, pendant quelques jours, la fureur des forces qui se sont déchaînées contre moi m’a laissé abasourdi. Pourtant, j’ai décidé de ne rien céder aux intimidations et aux pressions. J’ai choisi de me tenir debout face aux Français, face à leur jugement », assure-t-il. Il réaffirme également comprendre « le trouble » ressenti par les Français et tient à repréciser que « tout est légal », dans ses activités, celle de son épouse et de ses enfants.

>> A lire aussi : «Excuses», «lynchage»... Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de François Fillon

Un peu plus tôt dans la soirée, le candidat de la droite à la présidentielle avait formellement démenti les nouvelles informations publiées par le Canard enchaîné. « Les éléments publiés ce (mardi) soir dans l’édition du Canard enchaîné datée du 8 février ne sauraient en rien constituer une information nouvelle et comportent des erreurs manifestes », affirme l’ancien Premier ministre dans un communiqué intitulé « Les mensonges du Canard enchaîné ».

François Fillon indique ainsi que « les chiffres qu'(il a) rendus public lundi comprenaient bien entendu la totalité des sommes figurant sur les bulletins de paye de (son) épouse, y compris les indemnités diverses de fin de contrat ». Ces sommes « ont bien été prises en compte dans le calcul de son salaire moyen sur une période de 15 ans, soit 185 mois, qui s’élève bien à 3.677 euros net mensuels », détaille-t-il. Par ailleurs, « la somme reçue par Penelope Fillon en novembre 2013 n’est pas de 29.000 euros, comme le prétend le Canard, mais de 7.754,02 euros, comprenant les congés payés », ajoute le texte.