Affaire Penelope Fillon: Des internautes touchés par l'interview diffusée par «Envoyé Spécial»

PenelopeGate Jeudi soir, France 2 a dévoilé dans «Envoyé spécial» une interview que Pénélope Fillon avait accordée au «Telegraph» en 2007...

Martin Guimier

— 

Penelope Fillon en mai 2007, interviewée par le «Sunday Telegraph».
Penelope Fillon en mai 2007, interviewée par le «Sunday Telegraph». — SUNDAY TELEGRAPH/ENVOYE SPECIAL

« Je n’ai jamais été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre ». Lorsque Penelope Fillon prononce cette phrase en 2007, dans le cadre d’uneinterview accordée au journal britanniqueThe Telegraph, cela fait au moins quatre ans qu’elle est salariée en tant qu’attachée parlementaire de son mari. Si cette révélation explosive met (encore) un peu plus à mal la défense de François Fillon dans l’enquête sur l’emploi fictif présumé de son épouse, certains internautes se sont émus d’une femme qui « leur a sincèrement fait de la peine », voire qui selon eux « n’était pas au courant être salariée de son mari ».

 

>> A lire aussi : Affaire Penelope Fillon, Gérard Larcher dément vouloir lâcher François Fillon

« Victime d’un système mis en place par son mari »

Certains évoquent même une « trahison » de François Fillon à l’égard de sa femme après les explications de cette dernière : « Je me suis rendu compte que si je n’avais pas eu le dernier [enfant], je serais sûrement allé chercher un travail », explique-t-elle. « J’ai réalisé que mes enfants me voyaient uniquement comme une mère […] Je me suis donc dit : Je ne suis pas stupide, cela va me permettre de travailler et de penser à nouveau ».

Passe d’armes entre Cécile Duflot et Audrey Pulvar

L’ancienne ministre du Logement a estimé que Penelope Fillon, dont les propos « respirent la sincérité et la tristesse » devrait être « soutenue et protégée » :

Ce qui a engagé une passe d’armes amicale avec l’animatrice Audrey Pulvar, qui explique que « c’était son choix » que de s’occuper de ses enfants.