Présidentielle: Fillon aurait touché au moins 200.000 euros en tant que «senior advisor» pour Ricol Lasteyrie

POLEMIQUE « François Fillon nous a aidés à réfléchir aux défis de la globalisation », a notamment déclaré René Ricol, le patron de l’entreprise…

H. B.
— 
François Fillon à Pierrefitte-sur-Seine le 27 janvier 2017.
François Fillon à Pierrefitte-sur-Seine le 27 janvier 2017. — SIPA

C’est l’autre affaire très embarrassante du camp Fillon. Les activités de la très discrète et lucrative société de conseil « 2F Conseil » du candidat à la présidentielle refont surface aujourd’hui, dans la foulée des révélations sur le PenelopeGate. Selon Mediapart, François Fillon aurait exercé et exerce encore aujourd’hui une activité de « senior advisor » (conseiller) par le biais de sa société auprès du groupe Ricol Lasteyrie, qui conseille notamment de nombreux géants du CAC 40. Il serait également membre du comité stratégique de cette entreprise.

Le vainqueur de la primaire de la droite aurait ainsi touché une rémunération annuelle comprise « entre 40.000 et 60.000 euros », selon le dirigeant René Ricol que Mediapart a pu rencontrer. Soit l’équivalent de 200 000 euros environ pour des « missions de conseil ». Une activité que François Fillon n’a jamais publiquement évoquée.

>> A lire aussi : François Fillon se dit victime d'une «opération» de «calomnie très professionnelle»

« François Fillon nous a aidés à réfléchir aux défis de la globalisation », a notamment déclaré René Ricol, le patron de l’entreprise. Ce dernier est par ailleurs une vieille connaissance du candidat à la présidentielle puisque ce dernier était chargé de distribuer les milliards du grand emprunt quand François Fillon était Premier ministre.

« 2F Conseil », l’autre bombe à retardement du camp Fillon ?

Depuis quelques jours, de nombreuses personnalités politiques pressaient François Fillon de révéler le nom de ses clients.Florian Philippot, vice-président du Front national (FN), s’était interrogé vendredi dernier sur les activités de « 2F Conseil » : « La question c’est, qui sont les clients de François Fillon dans cette société, et notamment quelles puissances étrangères ? » Ce lundi, Yannick Jadot, candidat EELV à la présidentielle, lui a emboîté le pas : « Pendant 5 ans, François Fillon a quadruplé son salaire de député. […] Il a touché 17.000 euros par mois de clients dont il cache l’identité. »

>> A lire aussi : La société de conseil de Fillon n’a pas eu de clients russes, assure Bruno Retailleau

Créée en juin 2012 dans la foulée de la défaite de l’UMP à la présidentielle, cette société aurait rapporté plus de 600.000 euros de salaire net en trois ans à François Fillon, selon Le Canard enchaîné, soit un salaire mensuel de près de 18.000 euros.

D’après ses statuts, la société 2F Conseil a pour objet social « le conseil, l’assistance […] d’audits, d’analyses ou de prestation ». Le consulting, source potentielle de conflits d’intérêts, est interdit à chaque député qui commence cette activité si elle n’était pas la leur « avant le début de son mandat ». Ce qui n’est pas le cas de François Fillon, élu député de Paris le 17 juin 2012, qui a pris soin d’enregistrer les statuts de son entreprise au greffe du tribunal de commerce de Paris le 6 juin 2012, soit 11 jours avant…