Affaire Penelope Fillon: Les déclarations de patrimoine de François Fillon transmises aux enquêteurs

POLITIQUE La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a indiqué ce samedi avoir reçu une réquisition judiciaire lui enjoignant de transmettre le dossier de François Fillon…

C.P. avec AFP

— 

François Fillon après sa victoire à la primaire de la droite le 27 novembre 2016.
François Fillon après sa victoire à la primaire de la droite le 27 novembre 2016. — WITT/SIPA

L’enquête sur le Penelope Gate s’accélère. Après l’ouverture mercredi d’une enquête préliminaire par le parquet national financier, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), interrogée par l’AFP, a indiqué ce samedi avoir transmis aux enquêteurs sur l’affaire Penelope Fillon les déclarations de patrimoine et d’intérêt en sa possession effectuées par François Fillon comme député, sénateur et ministre.

Contactée à la suite d’une information d’Europe 1, la HATVP a confirmé avoir reçu une réquisition judiciaire lui enjoignant de transmettre le dossier de François Fillon.

La Haute Autorité n’a pas souhaité donner davantage d’informations sur la démarche des enquêteurs.

>> A lire aussi : Plus de 120.000 signatures pour une pétition demandant à Pénélope Fillon de rendre les 500.000 euros

Accusations d’emplois fictifs et soupçons d’abus de biens sociaux

Penelope Fillon est visée par des accusations d’emplois fictifs lancées par Le Canard enchaîné. En cause : 500.000 euros de salaires perçus comme assistante parlementaire de son mari, puis de son suppléant. L’enquête vise aussi des soupçons d’abus de biens sociaux : Mme Fillon aurait été salariée de 2012 à 2013 de la Revue des Deux Mondes pour environ 5.000 euros brut par mois.

Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire, notamment sur des soupçons de « détournement de fonds publics » et d'« abus de biens sociaux », et lancé ses investigations. Une perquisition a été menée jeudi à la Revue des Deux Mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, PDG de Fimalac et ami de M. Fillon.