Primaire à gauche: Martine Aubry adresse un message de soutien à Benoît Hamon

SOUTIEN La maire de Lille Martine Aubry a adressé ce vendredi un message audio de soutien à Benoît Hamon qui était en meeting dans la capitale des Flandres...

20 Minutes avec AFP

— 

Lille, le 13 octobre 2016. Conference de presse de rentree de la maire de Lille, Martine Aubry sur le site de Fives Cail.
Lille, le 13 octobre 2016. Conference de presse de rentree de la maire de Lille, Martine Aubry sur le site de Fives Cail. — M.Libert/20 Minutes

Benoît Hamon n’a pas boudé son plaisir. En meeting à Lille ce vendredi, le candidat à la primaire de la gauche a reçu le soutien appuyé d’une figure importante du PS: Martine Aubry. Convalescente après une opération au dos, c’est à travers un message audio diffusé dans la salle du Palais Saint-Sauveur que la maire de Lille a adressé ses félicitations au député des Yvelines.

« L’Histoire sociale de notre pays doit tant aux hommes et aux femmes du Nord. Tu as tout simplement redonné vie à l’idée de progrès (…), qui n’essaye pas d’utiliser une fois de plus les recettes du passé qui ont échoué dans notre pays comme dans beaucoup d’autres », a-t-elle déclaré.

Pour Hamon, Aubry reste une « référence »

« Je n’ai qu’un message : n’écoutez pas le chœur des grincheux qui sont toujours en retard quand il faut être à la hauteur de l’histoire. Dimanche, soyons très nombreux à donner à Benoît le score le plus haut possible pour réussir à battre la droite et à redonner espoir à notre pays ! », a-t-elle dit sous les acclamations des 2 800 personnes présentes.

>> A lire aussi : Primaire à gauche: Noël Mamère apporte son soutien à Benoît Hamon

« Mes pensées et mon cœur sont à vos côtés. Tu ne pouvais pas choisir meilleur endroit pour finir en beauté », a poursuivi Martine Aubry regrettant de ne pouvoir « serrer dans ses bras » le vainqueur du premier tour de la primaire. Une fois sur scène, ce dernier a remercié « de tout cœur » Martine Aubry « pour son engagement ». « Elle reste la référence en termes de conquêtes sociales », a-t-il dit au micro.