Affaire Penelope Fillon : Plusieurs parlementaires souhaiteraient rectifier leur déclaration

TRANSPARENCE Une dizaine d’élus veulent mettre un terme aux contrats passés avec certains de leurs assistants parlementaires, notamment des membres de leur famille…

H.B

— 

Pénélope et François Fillon
Pénélope et François Fillon — WITT/SIPA

Le #PenelopeGate fait réagir sur les bancs de l’Assemblée nationale. Après les révélations du Canard enchaîné, une dizaine de parlementaires ont appelé la Haute autorité pour la transparence de la vie publique pour modifier leur déclaration, révèle BFMTV. Ces derniers souhaitant mettre un terme aux contrats passés avec certains de leurs assistants parlementaires, notamment des membres de leur famille.

Depuis sa création en 2013, la Haute Autorité est chargée de contrôler les déclarations de situation patrimoniale et les déclarations d’intérêts de certains élus, membres du gouvernement et collaborateurs parlementaires.

Plusieurs demandes auprès du secrétariat général de la présidence de l’Assemblée

Le secrétariat général de la présidence de l’Assemblée nationale a également fait état de démarches similaires, ajoute BFMTV. La chaîne d’information cite en exemple un député Les Républicains proche de François Fillon qui aurait contacté la Haute autorité pour revoir sa déclaration et interrompre les fonctions d’attachée parlementaire de sa femme.

>> A lire aussi : Travailler en famille au Parlement, une pratique fréquente et polémique

René Dosière, député de l’Aisne et spécialiste de la gestion des finances publiques, avance un pourcentage de 16 % de députés qui travaillent actuellement en famille : « Sur les 2.000 emplois de collaborateurs à l’Assemblée nationale, une centaine sont des proches. Ce n’est que 5 % du total », a-t-il expliqué ce mercredi à 20 Minutes.