«Vous imaginez De Gaulle...?»: Mais pourquoi les politiques se réfèrent-ils sans cesse au général?

HISTOIRE Les politiques prennent très régulièrement le général de Gaulle en référence ...

Martin Guimier

— 

Manuel Valls cite lui aussi le joker "de Gaulle", lors du débat de la primaire du PS le 25 janvier 2017.
Manuel Valls cite lui aussi le joker "de Gaulle", lors du débat de la primaire du PS le 25 janvier 2017. — bertrand GUAY / AFP / Creative Commons

Le général n’a pas fini de se retourner dans sa tombe. Ces derniers mois, son nom est ainsi revenu à de nombreuses reprises dans l’actualité, au gré des citations des personnalités politiques usant et abusant de la comparaison entre la période gaullienne, parée de toutes les vertus, et la politique contemporaine. A tel point que cette petite manie a même créé son gimmick : « Vous imaginez le général de Gaulle… ? ».

Incohérences idéologiques

Dernier exemple en date, mercredi soir : en plein débat d’entre-deux-tours, Manuel Valls évoquait « Tante Yvonne », en réponse à une question sur le Penelopegate et les accusations portées à l’encontre de l’épouse de François Fillon, qui aurait bénéficié d’un contrat d’emploi fictif : « Vous imaginez le général de Gaulle employant Tante Yvonne ? » Plus tôt, le chef d’Europe Ecologie-Les Verts, Yannick Jadot, avait déjà ouvert le bal : « Vous imaginez Mme de Gaulle accepter un contrat d’emploi fictif ? ».

La référence dépasse donc les clivages politiques. Lors de la primaire des Républicains, François Fillon avait ainsi lâché, dans un tacle à Nicolas Sarkozy : « Vous imaginez le général de Gaulle mis en examen ? » Au moment de l’affaire Dieudonné, le vice-président du Front national, Florian Philippot, s’était lui aussi engouffré dans la brèche en commentant l’hyperactivité de Manuel Valls : « Vous imaginez de Gaulle commenter une quenelle ? ». Tant pis pour la cohérence politique et historique… Mais pourquoi en réfèrent-ils tous au « grand Charles » ?

« L’incarnation de la République française »

« Le général de Gaulle, chaque bord politique en prend le bout qui l’arrange », explique le politologue Thomas Guénolé.

« Il est le dernier mythe national que nous ayons », poursuit le politologue. Selon lui, c’est pour cette raison que les hommes ou femmes politiques continuent de se revendiquer du créateur de la Vème République, et pas seulement à droite. « Au même titre qu’un Napoléon ou qu’une Jeanne d’Arc, De Gaulle fait partie du roman historique de la France. »

« Il est celui qui a affirmé que la République était toujours en vie, même aux heures les plus sombres du régime de Vichy, ajoute Thomas Guénolé. Par cet acte que l’on peut qualifier d’acte existentialiste, le général de Gaulle est devenu l’incarnation de la République française. » Et le symbole d’une morale et d’une rigueur qui, à en croire les responsables politiques eux-mêmes, ont vraisemblablement disparu.