Affaire Penelope Fillon: François Fillon se défend et va fournir «un certain nombre de pièces» au parquet

JUSTICE « Il n’est pas question de laisser prendre en otage une campagne présidentielle », a déclaré Bruno Retailleau, fidèle soutien du candidat de droite…

20 Minutes avec AFP

— 

François Fillon et sa femme Penelope le 25 novembre 2016 à Paris.
François Fillon et sa femme Penelope le 25 novembre 2016 à Paris. — Francois Mori/AP/SIPA

François Fillon contre-attaque. Après l’ouverture d’ une enquête par le parquet national financier pour « détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel », le candidat de droite à la présidentielle organise sa défense dans l’affaire qu’on surnomme déjà le #PenelopeGate.

L’avocat de François Fillon a remis ce jeudi des documents à la justice, a-t-il annoncé à l’AFP.

« J’ai eu une rencontre avec les magistrats du parquet national financier et j’en ai profité pour leur remettre des documents », a déclaré Me Antonin Levy quelques minutes après sa sortie du pôle financier. « Nous sommes convenus de nous reparler aussi souvent que cela sera nécessaire », a ajouté l’avocat, précisant qu’il se refusait à tout autre commentaire avant l’intervention jeudi soir de François Fillon au 20 heures de TF1.

>> A lire aussi : « La séquence des boules puantes est ouverte », s’énerve François Fillon

« Cette affaire fera pschitt », assure Bruno Retailleau

« Ce matin même, dans quelques heures, dès que les bureaux seront ouverts, l’avocat de François Fillon prendra l’attache du procureur financier et dans la journée même il se déplacera avec un certain nombre de pièces », a déclaré le patron des sénateurs LR sur Europe 1.

« Il n’est pas question de laisser prendre en otage une campagne présidentielle », a expliqué ce matin sur Europe 1 Bruno Retailleau, patron des sénateurs Les Républicains et fidèle soutien du candidat, assurant que « cette affaire fera pschitt ». « François Fillon, ça fait plus de 30 ans qu’il est dans la vie politique, sans aucune affaire, et comme par hasard, à trois mois de la présidentielle, quelques jours avant son discours fondateur, dimanche prochain, à La Villette, cette affaire lui tombe dessus », a accusé le sénateur de Vendée.

Christine Kelly entendue

L’ancien Premier ministre a demandé mercredi à être reçu « dans les plus brefs délais » par le parquet national financier (PNF), qui a ouvert une enquête sur des faits présumés de détournement de fonds publics, d’abus de biens sociaux et recel. Le Canard enchaîné a révélé que Penelope Fillon, sans profession connue, a été la collaboratrice parlementaire de son mari, ce dont personne n’avait connaissance jusqu’à présent, y compris dans le milieu des collaborateurs du parti Les Républicains.

Toujours dans le volet judiciaire de cette affaire, l’ex-journaliste et ex-membre du CSA Christine Kelly, auteur d’une biographie de François Fillon, qui a confié au Canard enchaîné n’avoir « jamais entendu dire que Madame Fillon travaillait », a affirmé mercredi avoir reçu des « menaces » et des « pressions » par téléphone d’une « équipe politique » qu’elle n’a pas nommée. Elle a indiqué ce jeudi sur Twitter qu’elle sera « auditionnée demain par la police judiciaire ».