Primaire de la gauche : Après le cafouillage sur les résultats, Mélenchon dénonce « un trucage de masse »

ELECTION « Il est étrange que dans une élection manifestement truquée, aucun des candidats ne proteste », a déclaré le leader du Front de gauche…

H. B. avec AFP

— 

Jean-Luc Mélenchon à la Fête de l'Huma 2016.
Jean-Luc Mélenchon à la Fête de l'Huma 2016. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA Ville : LA COURNEUVE

« Tout ça est un trucage de masse ». Pour le candidat de La France insoumise, le cafouillage concernant la publication des chiffres officiels du premier tour de la primaire de la gauche révèle ni plus ni moins de « la tricherie ». « Je l’ai dit depuis le début, je ne crois pas à leur organisation, je ne crois pas à leur sincérité », a déclaré Jean-Luc Mélenchon.

>> A lire aussi : Pour Mélenchon, le vainqueur de la primaire de la gauche va se désister avant la présidentielle

« C’est absolument inouï, rien là-dedans ne peut plus être cru, dans cette élection. Imaginez-vous que, pour Paris, le PS prétend avoir eu dans cette primaire 60 % des électeurs de la vraie élection régionale, ça voulait dire pratiquement un électeur par minute qui aurait été là à voter », a renchéri le leader du Front de gauche.

« La solférinologie n’est plus une science que je pratique »

« Il était question que, par le nombre de gens qui seraient là, je serais intimidé, comme d’autres, et je comprendrais que nous n’avons d’autres maîtres possibles que les socialistes, (…) tout ça est à l’eau », a-t-il ajouté.

Interrogé sur le fait que le scrutin n’est pas contesté par les sept candidats, Jean-Luc Mélenchon a botté en touche. « La solférinologie n’est plus une science que je pratique. Mais vous avez raison de dire qu’il est étrange que dans une élection manifestement truquée, aucun des candidats ne proteste. On peut se demander si ça n’est pas parce que tous ont quelque chose en commun sur le sujet. »