Primaire de la gauche: Benoît Hamon (36%) et Manuel Valls (31%) qualifiés pour le second tour

ACTU Benoît Hamon et Manuel Valls sont les deux derniers candidats en lice...

La rédaction de 20 Minutes

— 

Benoît Hamon, le soir du 1er tour de la primaire à gauche, dimanche 22 janvier.
Benoît Hamon, le soir du 1er tour de la primaire à gauche, dimanche 22 janvier. — Bertrand GUAY / AFP

L'ESSENTIEL

  • Benoît Hamon et Manuel Valls se sont détachés et se qualifient pour le second tour
  • 7.530 bureaux de vote ont été mis en place

  • Environ 1,5 millions de personnes ont voté, loin derrière l'engouement pour la primaire de la droite

 

A LIRE AUSSI

>> Quel candidat correspond le mieux à vos idées? La Boussole a la réponse

>> Où voter, quels documents présenter et comment payer?

>> PMA, laïcité, fin de vie... Que proposent les candidats sur les sujets de société?

 

23h: Ce live est désormais terminé

Merci de l'avoir suivi.

22h50: Hamon reçoit les félicitations de l'ancien ministre des Finances grec

Yanis Varoufakis, ministre du gouvernement d'Alexis Tsipras en Grèce pendant les six premiers mois de 2015, a salué le résultat de Benoît Hamon en postant sur son blog quelques photos en compagnie de l'ancien ministre de l'Education français.

 

22h43: Pour la présidentielle, un sondage donne 9% pour Valls, 8% pour Hamon

Ipsos a publié un sondage à l'issue de ce premier tour, portant sur la présidentielle. Dans l'hypothèse d'une candidature de Manuel Valls, l'ex-Premier ministre recueillerait 9% (-1) d'intentions de vote, loin derrière la présidente du Front national (27%, +2), François Fillon (25%, +1), mais aussi Emmanuel Macron (18%, -1), en légère baisse, et Jean-Luc Mélenchon (15%, stable).

Si Benoît Hamon l'emporte le 29 janvier, il se classerait également en cinquième position au premier tour de la présidentielle, avec 8% (+1) d'intentions de vote, selon cette enquête pour France2. L'ex-ministre serait devancé par Marine Le Pen (27%, +1), François Fillon (26%, +1), Emmanuel Macron (20%, -1) et Jean-Luc Mélenchon (13%, -1). L'écologiste Yannick Jadot et le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan sont crédités chacun de 2% d'intentions de vote, en baisse de 0,5 point.

22h35: Encore un vieux tweet de Hamon pour la route

Parce que celui-ci tombe bien quand on est arrivé en tête du premier tour.

 

22h28: Service après-vente pour Benoît Hamon

 

22h22: Les ralliements en bref

Arnaud Montebourg : Benoît Hamon

Sylvia Pinel : Manuel Valls

Vincent Peillon : ne choisira pas

François de Rugy : va choisir lundi

Jean-Luc Bennahmias : va choisir mercredi

 

22h16: Manuel Valls peut-il passer devant Hamon soutenu par Montebourg dimanche prochain?

>> A lire aussi : Manuel Valls qualifié mais en difficulté à l'issue du premier tour

 

22h14: Oh, et puisque Benoît Hamon est la star de la soirée...

...on exume un dernier tweet dans ce live du vainqueur du premier tour, qui attendra un week-end supplémentaire avant de pêcher, de buller, de ronronner et de se rouler dans l'herbe.

 

22h12: Les réactions de Valls et de Hamon en vidéo

 

22h08: 36,12% pour Hamon, 31,24% pour Valls

942.874 bulletins ont été dépouillé à 21h30, voici les résultats provisoires :

Benoît Hamon : 36.12%

Manuel Valls : 31.24%

Arnaud Montebourg : 17.69%

Vincent Peillon : 6.82%

François de Rugy : 3.81%

Sylvia Pinel : 2.00%

Jean-Luc Bennahmias : 1.01%

21h54: François De Rugy veut rencontrer les finalistes demain avant de choisir

Le candidat écologiste n'a pas encore décidé qui il va soutenir au second tour. Il veut les rencontrer demain.

21h53: Ambiance détendue parmi les soutiens de Jean-Luc Bennahmias, qui décidera mercredi qui il soutient

Premières déclarations de Jean-Luc Bennahmias après l’annonce des résultats : « Je pense que j’ai pu dire pas mal de choses, notamment sur l’Union européenne. Sur le revenu universel et la proportionnelle je ne lâche rien. Je pense que l’on ne peut pas continuer à avoir des débats figés en France, il faut les reformater.  Même si je pense que je ne serai pas candidat dans cinq ans. »

Pour qui votera-t-il au second tour ? « Je vais discuter avec les deux candidats qualifiés, je donnerai des consignes mercredi en fonction de l’espoir que portera Benoît Hamon ou Manuel Valls. Il faut qu’il y ait au moins un espoir progressiste dans ce pays. Je ne serai pas candidat aux législatives, mais des amis à moi le seront. En tout cas, faisons en sorte que celui qui sorte de cette primaire en sorte par le haut. »

21h41: Manuel Valls : «Un choix clair se présente entre des promesses irréalisables et une gauche crédible»

Au tour de Valls, sourire un poil crispé, de prendre la parole, sous les «Manuel président» : «Je veux saluer ceux qui se sont mobilisés face au scepticisme généralisé. Ils peuvent être fiers d'eux.» Lui aussi salue «amicalement» les candidats défaits, dont Arnaud Montebourg.

«Je suis heureux, oui heureux, de me retrouver face à Benoît Hamon. Un choix très clair se présente désormais entre des promesses irréalisables et une gauche crédible», ajoute-t-il de manière offensive.

21h34: Vincent Peillon ne donne pas de consigne de vote

L'ancien ministre de l'Education, qui a reçu moins de 7% des voix, félicite les deux finalistes et adresse «une pensée amicale et particulière à Arnaud Montebourg». Il appelle les électeurs à une plus forte participation au second tour, mais ne tranche pas entre les deux candidats restants.

21h30: Benoît Hamon est «très heureux de poursuivre le débat une semaine de plus» avec Manuel Valls

Arrivé en tête du premier tour, Benoît Hamon salue «le choix des électeurs de gauche de me placer en tête de cette primaire citoyenne». Comme Vincent Peillon, il adresse un message amical à Arnaud Montebourg, «dont je partage beaucoup des combats et des valeurs. Je veux lui dire que cette confrontation que nous avons eu n’a jamais été une confrontation personnelle. C'est un grand honneur et une fierté de savoir qu’il est à mes côtés ce soir. »
Benoît Hamon ajoute à propos de Manuel Valls être «très heureux de poursuivre le débat une semaine de plus» avec lui.

 

21h20: Soupe à la grimace aussi chez Valls

 

21h08: Sylvia Pinel soutiendra Manuel Valls

Pas une surprise, l'ex-ministre et présidente du Parti radical de gauche, qui a recueilli 2% des votes, proposera demain au bureau de son parti d'appuyer la candidature de l'ancien chef du gouvernement.

21h03: Plus de votes blancs ou nuls qu'en faveur de Jean-Luc Bennahmias

Cela relève de l'anecdote, mais quand même : pour l'instant, les votes blancs ou nuls représentent 1,35% des voix (13.020 ) et sont plus nombreux que ceux favorables à Jean-Luc Bennahmias, qui a reçu 1,02% des suffrages (9.855 personnes). Jean-François Copé avait recueilli 0,3% des votes au premier tour de la primaire de droite, moins en proportion que Bennahmias, mais plus dans l'absolu : 12.787 électeurs en tout.

20h57: Arnaud Montebourg annonce qu'il soutiendra Benoît Hamon

L'ancien ministre déclare que les électeurs «ont massivement condamné le quinquennat». «Avec Benoît Hamon nous avons combattu ensemble les politiques libérales [...] et quitté le gouvernement ensemble», ajoute-t-il, avant de conclure que «dimanche prochain je voterai Benoît Hamon et je vous invite à faire de même».

20h55: Première réaction de Jean-Luc Bennahmias à son score jeanfrançoiscoppesque (1%)

20h52: Les premiers résultats en vidéo

 

20h51 : Hémorragie limitée dans le camp Valls

 

20h48: Alors que chez Hamon, évidemment c'est la fête

20h47: Premières réactions au local d'Arnaud Montebourg

Le candidat du «made in France» subit une sévère défaite si les résultats se confirment.

 

20h35: Hamon et Valls largement en tête des résultats partiels

>> A lire aussi : Primaire à gauche: Hamon et Valls qualifiés pour le second tour

Le juriste Thomas Clay, président de la haute autorité de la primaire, déclare que, sur 3.090 bureaux dépouillés (plus du tiers des bureaux), Benoît Hamon (35,21%) arrive en tête, suivi par Manuel Valls (31,56%), Arnaud Montebourg (18,68%), Vincent Peillon (6,48%), François De Rugy (3%), Sylvia Pinel (2,1%) et Jean-Luc Bennahmias (1,06%).

Il annonce une participation «entre 1,5 million et 2 millions de votants, sans doute plus proche de 2 millions, des résultats satisfaisants» vu le contexte, explique-t-il.

20h32: L'après-primaire a déjà commencé pour Jean-Luc Bennahmias

 

20h30: Inquiétude au local de campagne de Montebourg

 

20h26: Quand les résultats tomberont...

...il faudra regarder ici pour suivre leur mise à jour en direct. Vers 20h45, 21h.

20h05: Jean-Christophe Cambadélis invite les électeurs à participer massivement au second tour

>> A lire aussi : VIDEO. Primaire à gauche: «Nous avons réussi cette primaire», estime Cambadélis

Le patron du PS s'est exprimé depuis Solférino et a assuré que «nous avons réussi la primaire» et que «la présidentielle n'est pas jouée», mais n'a donné aucune indication sur la participation totale.

 

 

19h52: Chez Peillon, on observe les résultats de Valls

On n'a pas parlé de Vincent Peillon, mais lui aussi attend les résultats. Et ceux de Manuel Valls.

 

19h42: 1,7 à 1,9 million de personnes auraient participé, selon Elabe

La participation au premier tour a été plutôt en demi-teinte. Entre 1,7 et 1,9 million de personnes auraient participé à ce scrutin, moyennant un euro, selon une estimation de l'institut Elabe. En 2011, dans environ 10.000 lieux de vote, la participation au premier tour s'était élevée à 2,7 millions de votants.

19h40: Pas trop de monde chez Valls, mais c'était voulu, explique-t-on

 

19h35: Confiance dans le camp Hamon

Pour la peine, un autre vieux tweet de Benoît Hamon, rival sérieux de Pierre Moscovici pour le titre de socialiste le plus décalé sur Twitter.

 

19h30: En attendant les résultats, un vieux tweet de Benoît Hamon

Daté de juillet 2009.

 

19h28: Les dépouillements sont en cours dans les bureaux de vote

 

19h25: La tension monte chez les soutiens de Manuel Valls et Arnaud Montebourg

 

 

19h18: L'ex-directeur de campagne d'Alain Juppé propose son soutien aux futurs perdants

Grand seigneur, Gilles Boyer, qui a mené la campagne d'Alain Juppé lors de la primaire de la droite, met son expérience à disposition des directeurs de campagne dont le candidat ne passera pas le premier tour tout à l'heure. Pour contextualiser, Boyer est connu pour son sens de l'auto-dérision, ainsi que pour son immense déception après le résultat de novembre.

 

19h07: À Lyon, notre journaliste a constaté une participation faiblarde par rapport à 2011

>> A lire aussi : A Lyon, «fief macroniste», les électeurs se mobilisent...mais moins qu'en 2011

 

19h05: Jean-Luc Bennahmias aurait déjà tiré un trait sur le second tour

La révélation médiatique de cette primaire va organiser une conférence de presse mercredi pour annoncer son favori au second tour, selon un journaliste du JDD.

 

19h02: Montebourg passera la soirée dans son QG du 15e arrondissement de Paris

 

19h: Les bureaux de vote commencent à fermer

Les premiers résultats tomberont vers 21h et seront disponibles sur le site de la primaire.

18h45: Notre journaliste est au QG de soirée de Manuel Valls

Et il apprécie le choix de la moquette, une opinion qui se discute.

 

18h40 : Ça ne s’est pas bousculé non plus dans les bureaux de vote de Polynésie

Quatre bureaux de vote étaient mis en place samedi pour les électeurs polynésiens. Tahiti Infos rapporte que dix fois moins de personnes sont venues pour cette primaire que pour celle de la droite en novembre, un peu à cause du mauvais temps, mais pas seulement. À lire ici.

18h38: Le directeur de campagne de Marine Le Pen a «l'impression de voir une réunion du Conseil des ministres»

David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, a estimé dans Dimanche En Politique sur France 3, que la primaire du PS donnait «l'impression de voir une réunion du Conseil des ministres».

Le sénateur du Var a dit ne pas croire que des électeurs FN puissent avoir été tentés d'aller voter pour influer sur le résultat, parce qu'ils «ont fait ce constat que d'abord il s'agissait d'un échec terrible ces derniers mois de gouvernement, des dernières années même».

18h34: D'ailleurs, sur la péniche, l'entourage de Hamon est plutôt confiant

 

18h32: Manuel Valls ne sera pas très loin de Benoît Hamon

L'ancien Premier ministre suivra les résultats depuis le 7e arrondissement de Paris.

 

18h30: Il ne reste que 30 minutes pour voter

 

18h26: Le menu du buffet sur la péniche de Benoît Hamon

Des bonbons, et pas mal de vin rosé en arrière-plan donc.

 

18h23: À Versailles, il y a un peu plus de monde

Dans ce bureau de vote des Yvelines, à l'école élémentaire Wapler de Versailles, une internaute nous signale que la file d'attente est plus importante que dans le 15e arrondissement parisien.

Un bureau de vote à Versailles le 22 janvier 2017.
Un bureau de vote à Versailles le 22 janvier 2017. - DR

 

18h20: Benoît Hamon a prévu une péniche en bord de Seine pour la soirée

Dans le camp Hamon, on suivra la soirée électorale depuis une péniche près de Solférino.

 

17h53: Pas beaucoup de monde dans ce bureau du 15e arrondissement parisien

Une internaute nous envoie une photo d'un bureau de vote rue Rouelle, dans le sud-ouest de la capitale. «Les piles aux noms de Valls et Peillon sont les plus basses, par contre celles de Pinel et Bennahmias sont presque intactes», observe-t-elle.

Un bureau de vote du 15e arrondissement de Paris pendant le 1er tour de la primaire PS le 22 janvier 2017.
Un bureau de vote du 15e arrondissement de Paris pendant le 1er tour de la primaire PS le 22 janvier 2017. - DR

 

17h45: À 17h, les organisateurs annoncent un million de votants

Les chiffres sont tombés ! La participation à la primaire a dépassé à 17h la barre du million de votants sur 70% des 7.530 bureaux de vote, a annoncé Christophe Borgel, président du Comité national d'organisation de la primaire.

«Nous sommes dans la trajectoire espérée, à savoir terminer entre 1,5 et 2 millions de votants» à la fermeture des bureaux à 19h, a-t-il ajouté depuis le siège du Parti socialiste.

 

17h30: Les chiffres de la participation à 17h annoncés en retard

Le comité d'organisation de la primaire devait annoncer la participation à 17h il y a 15 minutes. Comme pour la participation à 12h, les chiffres vont donc tomber en décalé.

 

17h15: Plus que deux heures avant la fermeture des bureaux de vote

 

17h00: La commune de Saint-Augustin, dans le Pas-de-Calais, oubliée par le PS

La Voix du Nord rapporte que la petite ville de Saint-Augustin, dans le Pas-de-Calais, n'est rattachée à aucun bureau de vote. La commune ne compte que 800 habitants, mais ceux-ci ne peuvent voter, à cause d'un «bug», a expliqué le parti à France Info.

16h45: Yannick Jadot invite Benoît Hamon à le rejoindre

Invité de Radio J, le candidat EELV Yannick Jadot a demandé à Benoît Hamon, dont il partage la position sur le revenu universel, de le rejoindre dans sa campagne à l'issue de la primaire PS : «Benoît Hamon, il n'a pas gagné la primaire. Et s'il la gagne, pensez-vous que le PS, qui sera le parti politique qui fera sa campagne, est pour la sortie du nucléaire, contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, pour le revenu universel ? Évidemment pas.»

 

16h17: Dans le 18e arrondissement de Paris, pas de file d'attente, mais des centaines de votants

 

16h00: Paris Match nous offre un petit voyage dans le temps avec les candidats

 

15h47 : Pendant ce temps-là, François Hollande est toujours au Chili

Le chef de l’Etat, actuellement en déplacement officiel au Chili, s’est rendu ce dimanche sur la tombe de l’ancien président Salvador Allende. On sait d’ores et déjà qu’il ne participera pas au premier tour de la primaire de la gauche, puisqu’aucune procuration n’est possible dans ce scrutin.

Et a priori, Marisol Touraine, qui accompagne François Hollande au cours de ce déplacement, ne votera donc pas non plus.

15h40 : Pierre Moscovici a voté

Le commissaire européen et ex-ministre de l’Economie a voté ce dimanche après-midi.

 

15h27: Jean-Christophe Cambadélis rend hommage à un électeur décédé après être allé voter

Dans un message posté sur son compte Twitter, le premier secrétaire du PS a rendu hommage à un votant décédé ce dimanche après être allé voter au premier tour de la primaire.

 

15h00 : Dans les rangs du PS, on défend le taux de participation

Hop, hop, hop ! Hep, hep, hep ! Dans les rangs du PS, on tient à rétablir une juste analyse du taux de participation au premier tour. Les cadres du parti, Jean-Christophe Cambadélis en tête, sont confiants. Christophe Borgel, président du comité national d’organisation de la primaire, estime pour sa part que la participation atteindra entre 1.5 et 2 millions de votants ce dimanche.

 

14h42: Plusieurs membres du gouvernement sont allés voter

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a ouvert le bal ce dimanche matin. Et plusieurs membres de son gouvernement lui ont emboîté le pas. A l'instar du chef du gouvernement et de Najat Vallaud-Belkacem, d'autres ministres et secrétaires d'Etat sont allés voter. Jean-Marc Ayrault, Barbara Pompili; Bruno Le Roux, Pascale Boistard mais aussi Jean-Marie Le Guen se sont rendus dans leurs bureaux de vote respectifs pour participer au premier tour de la primaire.

 

14h30 : « Pas d’intox » : Jean-Christophe Cambadélis se veut rassurant sur le taux de participation

Pour le premier secrétaire du Parti socialiste, l’objectif affiché de réunir 1,5 à 2 millions de votants pour ce premier tour de la primaire sera atteint.

 

13h49: Participation «soutenue et continue» dans le bureau de vote nantais de François De Rugy

A midi, au bureau de vote de l’école Fellonneau ce dimanche, quartier Saint-Felix à Nantes, 188 personnes avaient mis leur bulletin dans l’urne, soit une participation de 2,6 % à la primaire de la gauche.

>> A lire: Nantes: Participation «soutenue et continue» dans le bureau de vote de François De Rugy

13h45: Saurez-vous reconnaître le trio de tête de ce premier tour?

13h36 : Arnaud Montebourg se réjouit de la participation

Arnaud Montebourg s’est félicité du taux de participation à la mi-journée. "Si on extrapole on arrive au chiffre de 600.000 participants, c’est pratiquement autant qu’en 2011 à 100.000 personnes près. Donc on est plutôt bien", a-t-il déclaré depuis Montret en Saône-et-Loire.

13h16 : 400.000 participants à la mi-journée sur 63 % des bureaux de vote

Avec un peu de retard sur l’horaire prévu, les organisateurs de la primaire ont dévoilé les premiers chiffres de la participation à ce premier tour : à la mi-journée, 400.000 sympathisants sont allés voter, selon les chiffres portant sur 63 % des bureaux de vote. Par « extrapolation » sur l’ensemble des bureaux, le chiffre serait de « 600.000 » votants, a expliqué Christophe Borgel dans un point presse diffusé sur la page Facebook des Primaires citoyennes.

Lors de la primaire précédente, plus de 8000.000 sympathisants s’étaient déplacés aux urnes pour voter au premier tour à la mi-journée.

Les prochains chiffres seront communiqués aux environ de 17 heures.

13h09 : Les sympathisants se déplacent pour voter à Tulle

Si François Hollande est à l’autre bout du monde en déplacement au Mexique, les Corréziens de Tulle se déplacent pour désigner leur candidat pour ce premier tour de la primaire.

13h08 : Toujours pas de chiffres annoncés

Annoncés à midi puis peu avant 12 heures, les premiers chiffres sur la participation au premier tour n’ont toujours pas été dévoilés par les instances organisatrices.

12h45 : Le point sur la participation à Strasbourg

« Ce n’est pas extra pour l’instant, reconnait-on au bureau de vote du centre-ville de Strasbourg. Est-ce que c’est dû au froid ? » Lorsqu’on compare les chiffres du jour avec ceux de la primaire de la droite, ce responsable du bureau de vote n’est pas surpris : « C’est deux fois que la droite qui avait eu 4 millions de votants au premier tour. On en attend la moitié aujourd’hui ».

A midi, le bureau de vote de Saint Thomas à Strasbourg comptait 130 votants, contre 280 à la même heure au premier tour de la primaire à droite.

12h30: Najat Vallaud-Belkacem a voté

La ministre de l'Education nationale a voté ce dimanche à la mi-journée

 

12h20 : Les premières estimations seront connues un peu avant 13 heures

Elles devaient être dévoilées à midi, mais les premières estimations de vote seront finalement connues vers 13 heures, a indiqué la Haute autorité de la primaire de la gauche.

12h09: Sylvia Pinel a voté

Ça y est, l'ensemble des sept candidats de la primaire ont voté. La seule femme en lice, Sylvia Pinel, a déposé son bulletin dans son bureau de vote de Castelsarrasin dans le Tarn-et-Garonne.

12h00: A Lyon, la file d'attente pour aller voter est longue

Les électeurs lyonnais ont bravé le froid pour participer au premier tour de cette primaire.

 

11h53 : Anne Hidalgo a voté

Juste avant midi, la maire de Paris Anne Hidalgo s’est rendue dans son bureau de vote parisien pour participer au premier tour de la primaire de la gauche. Elle a a priori voté pour Vincent Peillon, qu’elle soutient publiquement.

 

11h52: François de Rugy a voté

Le député écologiste et candidat à la primaire vient lui aussi de voté. Et comme tous les sympathisants présents dans son bureau de vote nantais, le candidat a fait la queue avant de déposer son bulletin dans l'urne.

 

11h36: Mais François Hollande, lui, ne votera pas

A priori, François Hollande, qui a décidé de renoncer à se porter candidat à sa propre succession, ne votera pas au premier tour de la primaire de la gauche. Et pour cause, le chef de l'Etat se trouve actuellement en déplacement officiel au Chili, où il visitera ce dimanche une centrale photovoltaïque au coeur du désert d'Atacamba.

 

11h34 : Jean-Luc Bennahmias a voté

Un de plus. A son tour, le candidat Jean-Luc Bennahmias a lui aussi déposé son bulletin dans l’urne de son bureau de vote des 4e et 5e arrondissements de Marseille, où la file d’attente mesurait une cinquantaine de mètres, rapporte La Provence. Le candidat s’est déclaré confiant sur la participation des sympathisants à ce premier tour.

 

11h24 : Petit bug d’organisation à Marseille

Il semblerait que le bureau de vote du XVe arrondissement de Marseille qui était indiqué sur le site de la primaire de la gauche n’était pas le bon. Les organisateurs auraient trouvé portes closes à leur arrivée devant l’école qui devait accueillir le scrutin. En réalité, le bureau de vote a été déplacé à la dernière minute.

 

11h22 : Candidats et organisateurs sereins sur le niveau de la participation

Les candidats et les organisateurs de la primaire socialiste élargie se montrent sereins ce dimanche matin sur le niveau de la participation au premier tour.

Alors que le président François Hollande, en déplacement au Chili, ne participe pas au vote, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a déposé son bureau dans l’urne au siège du parti socialiste rue de Solférino, en début de matinée et devant les caméras.

« Dans les bureaux de vote il y a du monde, c’est bien », a affirmé pour sa part l’un des favoris du scrutin, l’ancien ministre Arnaud Montebourg, venu voter dans son fief de Montret en Saône et Loire. « Je me réjouis que la participation soit aussi élevée qu’en 2011, ça montre que le peuple de gauche n’est pas englouti », a-t-il ajouté.

« J’estime qu'(avec) entre 1,5 et 2 millions (d’électeurs) nous aurons atteint notre objectif », a dit le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis dans un entretien au Parisien.

« La participation est forte dans certaines circonscriptions, plus importante qu’en 2011 », a noté en milieu de matinée le président de la Haute autorité des primaires citoyennes, Thomas Clay, sur BFMTV.

« Je souhaite qu’il y ait plus d’un million et demi » de votants, a déclaré pour sa part le candidat socialiste Vincent Peillon, qui s’est lancé dans la course il y a six semaines seulement. « C’est important, donner de la force à la gauche », a-t-il dit avant de voter dans le 5e arrondissement de Paris.

11h20 : Claude Bartolone a voté

Le président de l’Assemblée nationale, soutien de Manuel Valls, vient de voter.

 

11h17: Jean-Christophe Cambadélis fait le tour des popotes

Après avoir voté rue de Solférino, le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis fait le tour des bureaux de vote du 19e arrondissament de la capitale.

 

11h15 : Manuel Valls a voté

L’ex-Premier ministre et candidat à la primaire Manuel Valls est actuellement dans son bureau de vote à Evry dans l’Essonne. « Le seul message à faire passer est celui de la participation », a déclaré le candidat Valls à la sortie de son bureau de vote.

11h10 : Benoît Hamon a voté

Après Vincent Peillon et Arnaud Montebourg, Benoît Hamon est le troisième des sept candidats à avoir voté. Il a déposé son bulletin dans son bureau de vote à Trappes, dans les Yvelines. « Pour moi, tout a commencé ici », a déclaré le candidat, avant d’ajouter : « J’ai fait un gros travail de conviction et je pense être au 2e tour ».

11h00 : Avec quel candidat vos idées matchent-elles le plus ? Testez notre boussole

Vous avez encore un doute ? Découvrez lequel des sept candidats partage et défend vos idées en testant notre boussole.

>> Venez tester la boussole par ici

10h46: Arnaud Montebourg a voté

Le candidat Montebourg s'est rendu dans son bureau de vote à Montret en Saône-et-Loire.

10h30: Vincent Peillon a voté

Le candidat Peillon a voté ce dimanche matin dans son bureau de vote dans le Ve arrondissement de Paris.

Vincent Peillon a voté ce dimanche matin dans son bureau de vote parisien du Ve arrondissement.
Vincent Peillon a voté ce dimanche matin dans son bureau de vote parisien du Ve arrondissement. - G. VAN DER HASSELT / AFP

 

10h28: Christophe Borgel a voté

Le député de la 9e circonscription de Haute-Garonne et président du Comité d'organisation de la Primaire de la Gauche, Christophe Borgel, a voté ce dimanche matin à Toulouse.

 

10h24 : Vincent Peillon « espère que les électeurs viendront nombreux »

« J’espère qu’il y aura plus d’1,5 million de participants à la primaire et que les électeurs viendront nombreux », a déclaré le candidat à la primaire Vincent Peillon au micro de LCI, en chemin pour aller voter. Une réponse aux propos du premier secrétaire du PS, qui a confié au Parisien espérer un déplacement massif aux urnes ce dimanche.

10h05 : Jean-Christophe Cambadélis n’est « pas inquiet du taux de participation »

Le premier secrétaire du Parti socialiste a confié tabler sur une participation « plancher » de 1,5 million d’électeurs, rapporte Le Parisien.

« Plus il y a de votants, plus il y a de légitimité », a-t-il déclaré ce dimanche matin sur LCI, ajoutant toutefois qu’il n’était « pas inquiet du taux de participation ».

9h55 : Mélenchon estime probable un désistement du vainqueur de la primaire initiée par le PS

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise à la présidentielle, a estimé probable un désistement en sa faveur ou en celle d’Emmanuel Macron du vainqueur de la primaire organisée par le Parti socialiste, dans une interview au Journal du Dimanche. Un désistement « fait partie des probabilités », a-t-il déclaré alors que le premier tour de la primaire a lieu ce dimanche.

Les derniers sondages donnent actuellement le vainqueur de cette primaire, quel qu’il soit, en 5e position au premier tour de la présidentielle en avril prochain. « Ils sont en cinquième position derrière nous. Est-ce si malheureux que ça ? A quoi bon un candidat socialiste ? Pour quoi faire ? », s’est interrogé Jean-Luc Mélenchon.

9h50 : Une partie des Ultramarins ont déjà voté

Les électeurs de certains territoires d’Outre-mer et les Français de l’étranger ont commencé à voter samedi au premier tour de la primaire. En raison du décalage horaire, les électeurs de Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Guyane, Saint-Pierre-et-Miquelon et Polynésie française ont pu commencer à voter samedi.

Les électeurs du reste des territoires d’Outre-mer (Nouvelle-Calédonie, Réunion, Mayotte) voteront dimanche.

9h42: Bernard Cazeneuve et Jean-Christophe Cambadélis ont voté

Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve et le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, sont allés voter ensemble ce dimanche matin au siège du PS rue de Solférino. Ce bureau de vote est réservé aux organisateurs de la primaire ainsi qu'aux responsables du parti.

 

9h30 : Les premiers sympathisants de gauche ont voté

Quelques minutes après l’ouverture des bureaux de vote, les sympathisants de gauche sont appelés aux urnes, et les premiers d’entre eux ont déjà voté.

 

9h25: Qui pense quoi du revenu universel? Découvrez les points de chacun des candidats

20 Minutes a compilé les positions de chacun des candidats sur le revenu universel.

>> A lire: Revenu universel: Que proposent vraiment les candidats à la primaire de la gauche?

 

9h23: Emploi: Envie de faire le point proposent les candidats en matière d'emploi? C'est par ici

20 Minutes a épluché les programmes des candidats à la primaire organisée par le PS en matière de travail.

>> A lire: Chômeurs, salariés, indépendants... Ce que vous promettent les candidats à la primaire de la gauche

 

9h21 : En matière d’éducation et de santé, qui propose quoi ? Regardez les programmes

Salaire des profs, mixité sociale, universités… 20 Minutes fait le point sur les propositions de chaque candidat en matière d’éducation et de santé.

 

>> A lire : Primaire à gauche: Salaire des profs, mixité sociale, universités… Quels sont les programmes éducation des candidats?

 

>> A lire : Primaire de la gauche : Quels sont les programmes santé des candidats ?

 

9h15: Vous ne savez pas comment ni où voter? On vous explique tout

La rédaction de 20 Minutes vous donne la marche à suivre.

 

9h00 : Les bureaux de vote sont ouverts de 9h à 19h

7.530 bureaux de vote ont ouvert dimanche à 9 heures en France pour le premier tour de la primaire organisée par le Parti socialiste, un scrutin à l’issue imprévisible à trois mois d’une présidentielle s’annonçant difficile pour le vainqueur.

Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon sont les mieux placés parmi les sept candidats de ce scrutin, mais seuls deux finalistes seront en lice au deuxième tour le 29 janvier, avec une légitimité que les organisateurs espèrent confortée par une participation importante.

 

Deux mois après la grande consultation de la droite qui a désigné François Fillon, c’est au tour de la gauche de choisir son champion ou sa championne pour l’élection présidentielle. Les électeurs de certains territoires d'Outremer et les Français de l'étranger ont commencé à voter samedi au premier tour de la primaire organisée par le PS, avec un suspense total sur l'issue de la consultation et la mobilisation. Un trio se détache dans les intentions de vote: l'ex Premier ministre Manuel Valls, et deux représentants des «frondeurs», les anciens ministres Benoît Hamon et Arnaud Montebourg. Les quatre autres candidats sont Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias.