Le gouvernement au front pour parler pouvoir d'achat

REFORME Les ministres assurent que c'est l'une des préoccupations majeurs de...

Clémence Lemaistre

— 

L'Assemblée nationale a commencé mercredi l'examen du projet de loi Chatel sur la consommation qui se veut, selon le gouvernement, une première réponse au problème du pouvoir d'achat, préoccupation numéro un des Français, mais qui est jugé purement "cosmétique" par la gauche.
L'Assemblée nationale a commencé mercredi l'examen du projet de loi Chatel sur la consommation qui se veut, selon le gouvernement, une première réponse au problème du pouvoir d'achat, préoccupation numéro un des Français, mais qui est jugé purement "cosmétique" par la gauche. — Jacques Demarthon AFP

Cela s’appelle faire de la pédagogie. Pour être certain que les Français ont bien compris le message du gouvernement sur sa volonté d’augmenter le pouvoir d’achat de ses concitoyens, les ministres montent au front ce dimanche.

Alors que le Premier ministre François Fillon est en Argentine pour l’investiture de Cristina Kirchner et que Nicolas Sarkozy assiste au sommet UE-Afrique à Lisbonne, une fois n’est pas coutume, ce sont les ministres eux-mêmes qui ont été chargés de répandre la bonne parole.

200 euros par ménage

Ainsi le secrétaire d’Etat à la consommation, Luc Chatel, a choisi de défendre, dans le Parisien du dimanche, son projet de loi sur la consommation qui va être discuté cette semaine au Sénat. Cette «réforme devrait permettre de rendre 200 euros aux ménages».

Même jour, même exercice, quotidien différent. C’est dans Le JDD que Christine Lagarde, ministre de l'Economie, a décidé de plaider en faveur de son avant-projet de loi sur le pouvoir d'achat. «Les mesures que nous avons décidées depuis cet été peuvent représenter un gain en pouvoir d'achat équivalent à un mois de salaire, voire davantage», affirme-t-elle. En outre, «l'ensemble des mesures prises par le gouvernement augmentera la croissance de 0,3% en 2008», ajoute-t-elle.

Le conseil des ministres doit examiner mercredi ce texte , qui prévoit notamment un rachat des jours de repos, un déblocage de la participation, une prime exceptionnelle dans les PME, une indexation des loyers sur les prix, et une réduction de la durée de garantie pour les locataires.

>> Et vous qu'en pensez-vous, le gouvernement a-t-il la possibilité d'augmenter votre pouvoir d'achat? Dites le ci-dessous...