Nathalie Kosciusko-Morizet obtient l'investiture LR dans la circonscription de Fillon pour les législatives

LEGISLATIVES Sur ordre de François Fillon, selon Jean-François Lamour...

20 Minutes avec AFP

— 

NKM à Paris le 25 août 2016
NKM à Paris le 25 août 2016 — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

L’ancienne candidate à la primaire à droite, Nathalie Kosciusko-Morizet, a été investie ce mardi par le parti Les Républicains pour les législatives de juin dans la circonscription actuelle de François Fillon à Paris (Ve et en partie VIe et VIIe arrondissements), acquise à la droite, a-t-on appris de sources LR.

L’ancienne ministre de l’Ecologie, jusqu’à présent investie dans une autre circonscription parisienne, détenue par la gauche, a été choisie par une commission d’investiture présidée par le filloniste Jean-François Lamour. Le fauteuil de François Fillon était également convoité par l’ex-ministre Rachida Dati, maire du VIIe arrondissement.

Des participants à la réunion de la commission d’investiture de mardi ont protesté auprès de l’AFP contre une investiture accordée « à la sauvette » et sans vote à NKM. « Est-ce un ordre de Fillon ? » a interrogé un participant. « Oui, c’est un ordre », a répondu Jean-François Lamour en admettant que Rachida Dati avait elle aussi fait acte de candidature pour cette circonscription de l’ancien Premier ministre.

« Scandale »

« C’est un scandale », ont protesté ensuite plusieurs personnes, en commission exécutive, auprès du secrétaire général de LR, Bernard Accoyer.

Nathalie Kosciusko-Morizet avait été investie samedi lors du Conseil national dans la 11e circonscription (partie des VIe et XIVe arrondissements de Paris), actuellement détenue par le député PS frondeur Pascal Cherki et acquise à la gauche.

Mme Kosciusko-Morizet, battue en 2014 dans sa tentative de conquête de la mairie de Paris face à Anne Hidalgo (PS), avait décidé de s’implanter dans la 11e circonscription et le XIVe arrondissement, en en faisant « un arrondissement de reconquête ».