Propos sur l'UE: Trump a fait «une déclaration de guerre» à l'Europe, réagit Valls

POLEMIQUE « La seule réponse à Donald Trump, c’est l’unité de l’Europe », a plaidé Valls sur BFMTV...

20 Minutes avec AFP

— 

Manuel Valls après la passation de pouvoir à Matignon, le 6 décembre 2016.
Manuel Valls après la passation de pouvoir à Matignon, le 6 décembre 2016. — Francois Mori/AP/SIPA

Manuel Valls réagit aux propos de Trump. Le candidat à la primaire élargie du PS a affirmé que Donald Trump, qui qualifie le Brexit de « grande chose » ou la politique migratoire d’Angela Merkel d'« erreur catastrophique », fait « une déclaration de guerre à l’Europe », dont il « propose tout simplement la dislocation », lundi sur BFMTV.

>> A lire aussi : L'Europe vue par Donald Trump

« C’est du jamais vu dans la relation entre les Etats-Unis d’Amérique et l’Europe. L’Amérique du Nord est l’alliée de l’Europe » et si elle l’est toujours, « il va falloir » que le président élu américain « en fasse la démonstration », a affirmé l’ancien Premier ministre.

« On a oublié qu’un populiste peut vouloir mettre en oeuvre son programme »

« Beaucoup pensaient que Donald Trump, après son élection, allait se calmer. Mais on a oublié qu’un populiste peut vouloir mettre en oeuvre son programme », a-t-il insisté.

Selon lui, ce que vient de déclarer Donald Trump dans uneinterview au Times britannique et au Bild allemand, « c’est une provocation, c’est une déclaration de guerre à l’Europe : (il) propose tout simplement la dislocation de l’Europe, sur les sujets commerciaux, sur les questions migratoires. Et n’oublions pas l’Alliance atlantique, la défense… C’est particulièrement grave », a ajouté le candidat.

« La seule réponse à Donald Trump, c’est l’unité de l’Europe », a-t-il plaidé. « L’Europe est beaucoup trop divisée mais il y a une prise de conscience (…) Il faut une réponse très forte de l’Europe, de la France et de l’Allemagne ». « Donald Trump est un homme de rapports de force. On voit bien qu’il veut mettre en oeuvre la politique sur laquelle il a été élu », a-t-il dit. « C’est un changement historique. Imaginez le monde entre l’Europe -l’ancienne Europe de l’ouest- et les Etats-Unis. Une alliance entre Trump et Poutine, c’est la fin du monde », a-t-il lâché.

Trump qualifie l’Otan d'« obsolète »

« Face à cela, il faut avoir de l’expérience », a ajouté l’ancien chef de gouvernement. Dans son entretien, le futur occupant de la Maison blanche a également redit vouloir lourdement taxer, au titre des droits de douane, les importations aux Etats-Unis de produits fabriqués au Mexique. Il a également qualifié l’Otan d'« obsolète ». Il a affirmé que l’intervention de la Russie en Syrie était « une très mauvaise chose » et il veut un accord pour « réduire » l’armement nucléaire avec la Russie.