Primaire de la gauche : Entre Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, Gérard Filoche a fait son choix

SOUTIEN Gérard Filoche, exclu de la primaire faute de parrainages suffisants, a choisi l’ancien ministre de l’Economie…

20 Minutes avec AFP

— 

Hamon et Montebourg
Hamon et Montebourg — bertrand GUAY / AFP

Gérard Filoche a tranché. L’ancien inspecteur du travail, dont la candidature à la primaire organisée par le PS a été rejetée faute de parrainages suffisants, a apporté ce lundi son soutien à Arnaud Montebourg.

« Après beaucoup de réflexion avec mes amis (…) socialistes (…), on a hésité entre Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, et finalement on a choisi Arnaud Montebourg », a déclaré Gérard Filoche à l’antenne de RMC.

Un duel Montebourg–Hamon, « ce serait bien mieux pour toute la gauche »

« Il a dit qu’il était le candidat de la feuille de paie, moi je suis le candidat pour un salaire pour tous », a justifié Gérard Filoche.

>> A lire aussi : Valls attaqué, Montebourg clashe Ferrari... Ce qu'il faut retenir du deuxième débat

« Affronter les puissants, c’était le moment important, m’a-t-il semblé, dans le débat hier (dimanche) », a-t-il poursuivi, en référence à une phrase prononcée par l’ancien ministre de l’Economie dimanche lors du deuxième débat de la primaire, dénonçant « ces dernières années » un pouvoir « trop faible avec les puissants et parfois trop dur avec les faibles ».

>> A lire aussi : A chaque candidat sa punchline du 2e débat, saurez-vous les retrouver?

« Si on pouvait écarter (Manuel) Valls du premier coup (…), si on avait un choix entre Arnaud (Montebourg) et Benoît (Hamon) ce serait bien mieux pour toute la gauche. Le 29 janvier, il y en aurait un des deux qui gagnerait et, à ce moment-là, on pourrait faire un accord avec le reste de la gauche », a également déclaré Gérard Filoche.