VIDEO. Primaire à gauche: Oups, Vincent Peillon parle «d'origine musulmane» en évoquant une victime de Merah

DEBAT Le candidat à la primiaire organisée par le PS s'est emmêlé les pinceaux...

T.L.G.

— 

Vincent Peillon, lors du premier débat, jeudi 12 janvier.
Vincent Peillon, lors du premier débat, jeudi 12 janvier. — TF1

Oups, la boulette. Vincent Peillon s’est emmêlé les pinceaux lors du premier débat de la primaire organisée par le PS jeudi soir. Interrogé sur le terrorisme et les attentats commis en France, l’ancien ministre de l’Education lâche : « Dans notre pays, des enfants juifs ont été tués, ça n’était pas arrivé depuis longtemps, d’une balle dans la tête il y a maintenant presque cinq ans et deux appelés du régiment, dont l’un était d’origine musulmane. Et puis nous avons connu les attentats de Charlie Hebdo […], les attentats du Bataclan […] et puis il y a eu un prêtre ».

Des propos critiqués sur Twitter

Le terme d'« origine musulmane » a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. Il a immédiatement été dénoncé par l’ancienne porte-parole du parti Les Républicains Lydia Guirous. « Vincent Peillon parle "d’origine musulmane"…confondant ethnie et religion… Enième ineptie qui fait le jeu des communautaristes ».

>> A lire aussi : EN DIRECT. Primaire à gauche:«La présidentielle, ce n'est pas un concours hippique» dit Valls

Les propos de l’ancien ministre ont vivement été dénoncés sur le réseau social.