Mélenchon accuse Le Pen et Philippot de plagiat

PRESIDENTIELLE Florian Philippot s’est aussi lancé sur YouTube…

C. Ape.

— 

Jean-Luc Mélenchon à l'Elysée, le 25 juin 2016.
Jean-Luc Mélenchon à l'Elysée, le 25 juin 2016. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Jean-Luc Mélenchon n’aime pas être imité. Celui qui a annoncé ce jeudi avoir récolté les 500 signatures nécessaires pour se présenter à la présidentielle, a fustigé le vice-président du Front national, qui a lancé hier sa chaîne YouTube, note Europe 1.

>> A lire aussi : Mélenchon attire 1 500 sympathisants à Tourcoing, la salle déborde

« Et Florian Philippot ! On me dit que j’ai une chaîne YouTube, comme Florian Philippot ! J’ai regardé… Il est assis derrière un bureau, comme moi et, vous savez quoi, il tient une tasse rouge ! Rouge ! Même la mienne n’est pas rouge », s’est enflammé le candidat de la France insoumise lors de son meeting au  Mans.

Plagiat

Il y a trois mois en effet, c’est bien Jean-Luc Mélenchon qui a lancé sa chaîne YouTube avec un certain succès (son compte est le plus suivi des personnalités politiques françaises).

>> A lire aussi : Pour sa campagne, Jean-Luc Mélenchon veut être l'idole des jeunes

Mais l’eurodéputé Front de gauche ne s’est pas arrêté là. Pour lui, c’est tout le Front national qui s’inspire de ses méthodes. « Marine Le Pen nous singe. Attention… Je n’ai pas dit singe savant », commence-t-il, accusant ensuite la chef de file frontiste de le plagier. « Elle reprend des phrases entières de mes discours » Une imitation qui ne peut vouloir dire qu’une chose selon lui, « ils paniquent ».