«L'Emission politique»: Manuel Valls estime qu'on lui «a imposé le 49-3»

PRIMAIRE SOCIALISTE Le candidat à la primaire PS a eu une étonnante explication pour justifier sa proposition de modifier le 49-3...

O. P.-V.

— 

Manuel Valls, sur le plateau de «L'Emission politique».
Manuel Valls, sur le plateau de «L'Emission politique». — France2

Le candidat à la primaire socialiste  Manuel Valls a estimé lors de son passage dans l’Emission politique sur France 2 que son fameux usage répété de l’article 49-3 de la Constitution française avait été forcé par les députés frondeurs de sa majorité parlementaire.

>> Suivez en direct l'intervention de Manuel Valls dans «L'Emission politique»

Interrogé par David Pujadas et Léa Salamé sur le décalage entre cet usage en tant que Premier ministre entre 2014 et 2016, et sa proposition de supprimer l’usage de l’article 49-3 (sauf sur les textes budgétaires) en tant que candidat, Manuel Valls a assuré : « On m’a imposé le 49-3. »

Pour rappel, Manuel Valls a fait usage à six reprises de l’article 49-3 pour passer outre l’avis du Parlement : trois fois entre février 2015 et juillet 2016 pour permettre l’adoption du projet de loi Macron, texte qui porte sur le travail dominical, la justice prud’homale ou encore les règles des licenciements collectifs. Et trois fois encore pour le projet de loi El Khomri, ou loi Travail, entre mai et juillet 2016. Le record d’utilisation du 49-3 appartient à Michel Rocard, avec 28 recours pour 28 textes différents.