VIDEO. CES 2017: Le geek François Fillon à Las Vegas pour éclipser Emmanuel Macron

PRESIDENTIELLE Le candidat LR se rend jeudi et vendredi au Consumer Electronic Show, un an après le dernier passage d’Emmanuel Macron…

Olivier Philippe-Viela

— 

François Fillon, le 3 janvier 2017, dans un centre Emmaüs de Paris.
François Fillon, le 3 janvier 2017, dans un centre Emmaüs de Paris. — Witt/SIPA

On va finir par se demander avec lequel de ses concurrents Emmanuel Macron n’a pas de potentiels atomes crochus. L’ombre du candidat d’En Marche ! planera sur la visite à Las Vegas de François Fillon, le champion des Républicains, à l’élection présidentielle. L’ancien Premier ministre se rend dans le Nevada jeudi et vendredi, au Consumer Electronic Show (CES), la grand-messe annuelle de l’innovation en matière d’électronique. François Fillon adore bidouiller des ordinateurs, mais ce n’est pas la (seule) explication à cette virée dans la cité du vice. 20 Minutes fait le point sur les raisons du voyage.

Il y a un an, Macron faisait un passage en rock star

Pourquoi parler d’Emmanuel Macron alors que c’est François Fillon qui a pris l’avion pour les Etats-Unis ? Parce qu’il y a un an, le ministre de l’Economie de l’époque et sa barbe de trois jours étaient ovationnés par un parterre d’entrepreneurs de la French Tech, au même endroit, le CES de Las Vegas. D’autant qu’il s’agissait de son deuxième passage, après s’y être rendu lors de l’édition 2015. Pour résumer, quand il était en poste à Bercy, Macron n’a pas manqué un seul CES.

Emmanuel Macron (Minister of Economy) and Axelle Lemaire (Secretary of State in charge of digital) went to the social evening organized by the French Tech, which includes french start ups that will participate at CES in Las Vegas. Paris, France, December 18, 2014, photo by Nicolas Messyasz / Sipa Press/NICOLASMESSYASZ_0004/Credit:NICOLAS MESSYASZ/SIPA/1412190024
Emmanuel Macron (Minister of Economy) and Axelle Lemaire (Secretary of State in charge of digital) went to the social evening organized by the French Tech, which includes french start ups that will participate at CES in Las Vegas. Paris, France, December 18, 2014, photo by Nicolas Messyasz / Sipa Press/NICOLASMESSYASZ_0004/Credit:NICOLAS MESSYASZ/SIPA/1412190024 - SIPA

Or, François Fillon et lui se partagent le créneau du candidat pro-business à la présidence de la République. Pas question donc pour l’ancien Premier ministre de laisser à son concurrent l’exclusivité des images tout sourire en compagnie de créateurs d’entreprises expatriés. « Ils ont tous en tête l’idée de montrer qu’ils sont portés sur l’international, branchés innovation. Cela fait désormais partie des détours obligés pour chaque candidat qui veut montrer qu’il est ouvert et à l’aise avec le monde de l’entreprise », explique le politologue membre du Cevipof Bruno Cautrès.

>> A lire aussi : CES 2017. Sept conseils des vieux loups de la high-tech aux jeunes pousses de la French Tech

François Fillon fait mine de ne pas s’inquiéter de cette concurrence (« Quand Emmanuel Macron aura un programme, je le commenterai. Pour l’instant, je n’ai rien vu », a-t-il balayé sur TF1 mardi), mais ce détour par Las Vegas ressemble fort à une pierre dans le jardin de l’ancien ministre « en marche ». « Le camp Fillon mesure à quel point son agenda de réformes peut entraîner certains électeurs à préférer Macron, qui explique grosso modo « on peut se moderniser sans s’attaquer au modèle social ». D’autant plus que le phénomène ne s’essouffle pas », ajoute le politologue.

François Fillon, geek assumé

Le député de Paris n’aura de toute façon pas trop à forcer sa nature en arpentant le principal salon des nouvelles technologies électroniques. Car une étiquette lui est accolée depuis son passage dans Ambition intime, sur M6 : François Fillon est un « geek ». Il avait profité de l’occasion pour flamber dans son jardin, drone en main, devant Karine Lemarchand.

« Un vrai geek » même, assurait-il en 2009, du genre à se souvenir de son premier modèle d’ordinateur – « un Toshiba T2100 » –, à en collectionner une trentaine et, de temps à temps, à effectuer lui-même les réparations. Quand le père occupait Matignon, le plus jeune des enfants Fillon avait d’ailleurs répondu à son professeur de maternelle que papa était « réparateur d’ordinateur ». Dans le Nevada, le candidat à la présidence de la République aura l’occasion de concilier travail et loisir.

L’occasion de rassembler la famille

Point important dans le déplacement de Fillon, il sera accompagné par Nathalie Kosciusko-Morizet, son ancienne secrétaire d’Etat à l’Economie numérique sous Nicolas Sarkozy. « Il veut profiter de l’image de NKM, très branchée nouvelles technologies, dans le coup, qui avait beaucoup communiqué là-dessus et qui est connue pour ces questions-là », décrit Bruno Cautrès.

C’est aussi une manière de rassembler sa famille politique, la députée de l’Essonne ayant été la seule (avec Jean-François Copé) à rallier Alain Juppé pendant l’entre-deux tours de la primaire. À Las Vegas, une autre proche du maire de Bordeaux participera à la délégation, sa première adjointe Virginie Calmels, qui fera profiter à François Fillon de son statut de cheffe d’entreprise durant ces deux jours de visite.