Vœux: Montebourg, NKM, Raffarin, Le Pen... Ils ont devancé Hollande

NOUVEL AN Candidats ou non à la présidentielle, plusieurs hommes et femmes politiques ont déjà formulé leurs vœux pour la France, parfois avec humour…

Christophe Quelais

— 

Les vœux en vidéo de Nathalie Kosciusko-Morizet, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et François Bayrou.
Les vœux en vidéo de Nathalie Kosciusko-Morizet, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot et François Bayrou. — Montage 20 Minutes

A droite comme à gauche, ils sont quelques-uns à avoir grillé la politesse à François Hollande, en présentant leurs vœux​ aux Français (et à d’autres) avant 20 h ce samedi. Florilège.

>> A lire aussi : Que va bien pouvoir dire François Hollande lors de ses derniers vœux aux Français?

Jean-Pierre Raffarin

Le premier à s’être fait remarquer est Jean-Pierre Raffarin. Dès jeudi, l’ancien Premier ministre a malicieusement adressé ses vœux à 17 personnalités, de Vladimir Poutine (à qui il souhaite « la pratique de la paix ») à Manuel Valls (« le leadership… de l’opposition »), en passant par Jacques Chirac (« Le Nobel de la paix »).

Les vœux de Jean-Pierre Raffarin pour 2017.
Les vœux de Jean-Pierre Raffarin pour 2017. - Jean-Pierre Raffarin

Manuel Valls

Deux minutes chrono pour les vœux de Manuel Valls dans une caserne. Derrière lui, dans la vidéo, se tiennent des pompiers d’Evry (ville dont il est l'ancien maire), auxquels il a rendu visite dans la soirée. En rappelant la présence de forces de sécurité et de secours pour la nuit de la Saint-Sylvestre, le candidat à l’élection présidentielle a tenu à rendre hommage aux services publics de sécurité et de secours qui « font la force de la France. C’est la colonne vertébrale de la Nation », rappelle-t-il.

François Fillon

Devant une bibliothèque, François Fillon, statique derrière son bureau, se pose en candidat à l’élection présidentielle. Le candidat des Républicains (LR) commence par dresser un bilan des difficultés de la France, chômage, précarité, pauvreté ou terrorisme. Il s'accorde d'ailleurs un moment pour rendre hommage aux victimes d'attaques en 2016. Mais en filigrane, c’est le bilan de François Hollande qu’il dénigre. François Fillon tient à le rappeler: « Je suis candidat pour construire avec vous une nation libre et puissante. »

Nathalie Kosciusko-Morizet

Taquine, Nathalie Kosciusko-Morizet l’est plutôt dans ses vœux en vidéo, où les images d’introduction évoquent une nouvelle fois, sous la forme de troquets, ses concurrents malheureux à la primaire de la droite et du centre. Sauf que le Nini (Sarkozy) porte un panneau « bail à céder », que le Petit Bordelais (Juppé) cherche un repreneur et que l’enseigne du Renouveau (Le Maire) est éteinte. Elle poursuit en rappelant sa quatrième place à la primaire et en appelant à soutenir la candidature de François Fillon.

Nicolas Dupont-Aignan

Dans une vidéo sur YouTube, le candidat de Debout la France à la présidentielle s’est installé dans le couloir d’un hôpital public, symbole « de l’état d’abandon de notre pays par ses dirigeants ». Il propose « une autre politique pour que, quel que soit son niveau de richesse (…), partout sur le territoire, on puisse etre soigné de la même façon. » Il veut « rendre aux Français la France qu’ils aiment », en « réhabilitant le référendum » notamment.

Marine Le Pen

Marine Le Pen s’est posée ce samedi en candidate de « l’espérance » pour l’élection présidentielle de 2017. S’exprimant devant le drapeau tricolore et une reproduction du tableau représentant le Cardinal de Richelieu au siège de La Rochelle, la présidente du Front national a adressé des « vœux de combat » face aux « candidats du renoncement », en ciblant particulièrement François Fillon et Emmanuel Macron.

Yannick Jadot

Le candidat écologiste Yannick Jadot a choisi de se mettre en scène ce samedi sur les Champs-Elysées à Paris. Bien emmitouflé, il évoque la pollution, le froid, les maladies, la guerre, la « banalité du mal » et l'« insupportable » concentration des richesses, mais aussi les initiatives qui sont « en train de revitaliser la démocratie ». Et Il nous donne rendez-vous le 11 janvier pour la présentation de son projet qui fera le lien « entre la protection de l’environnement et le progrès social, entre la démocratie et la refondation de l’Europe ».

Arnaud Montebourg

Dans une étrange mise en scène, Arnaud Montebourg a choisi la vidéo en selfie pour envoyer ses vœux, profitant d'« une petite pause » pour montrer son équipe… au travail. Et promet aussi de présenter bientôt son programme. « 2017 devrait être une grande année, s’enthousiasme-t-il, il suffit que nous le décidions. »

François Bayrou

Pas (encore) candidat à la présidentielle, le président du MoDem François Bayrou souhaite à la France « lucidité », « solidarité », « vitalité » et « indépendance et stabilité » dans la situation internationale actuelle. Maire de Pau, il s’est offert un plan fixe de 2 minutes 30 dans sa ville ensoleillée, boulevard des Pyrénées.