Après «Ali Juppé», Apparu accuse le FN d’être derrière la campagne «Farid Fillon»

POLITIQUE Après Alain Juppé, rebaptisé «Ali Juppé» sur les réseaux sociaux, François Fillon est à son tour la cible de la fachosphère...

20 Minutes avec AFP

— 

Pour Benoist Apparu, ces attaques contre François Fillon viennent directement du Front National.
Pour Benoist Apparu, ces attaques contre François Fillon viennent directement du Front National. — WITT/SIPA

Le député juppéiste Benoist Apparu, aujourd’hui porte-parole de François Fillon, a vigoureusement dénoncé jeudi les attaques « scandaleuses » sur les réseaux sociaux surnommant le candidat de la droite à la présidentielle « Farid Fillon », et « orchestrées par l’extrême droite ».

>> A lire aussi : Après «Ali Juppé», les réseaux d’extrême-droite s’en prennent à «Farid Fillon»

Benoist Apparu a établi sur France Info un parallèle entre cette campagne organisée selon lui « par la fachosphère, donc le Front national », et celle qui avait affublé Alain Juppé, durant la primaire de la droite, du surnom d’« Ali Juppé ».

Le maire de Bordeaux, dans la dernière semaine de campagne, avait jugé « dégueulasse » cette « campagne ignominieuse ». Il avait eu l’occasion de la dénoncer les semaines précédentes, mais pas suffisamment fort selon certains membres de son entourage.

La campagne « Ali Juppé » sous-estimée

Benoist Apparu craint désormais que cette campagne ne coûte des voix à François Fillon. « Au moment de la campagne des primaires on a, pour ce qui concerne l’équipe d’Alain Juppé, totalement sous-estimé cet "Ali Juppé" et cette campagne sur le Web absolument dévastatrice, explique le député. (…) On a voulu ne pas trop s’en préoccuper pour éviter de la mettre en lumière. La campagne aujourd’hui de même nature contre François Fillon est en train de monter, il faut effectivement la porter sur la place publique », a-t-il jugé.

>> A lire aussi : «J'ai décidé de me retirer de la vie politique nationale, pour le moment»

« Vous regardez tous les retweets qui sont faits, divers et variés de ces trucs-là, vous regardez les appartenances politiques des uns et des autres, il ne faut pas aller très, très loin pour comprendre que c’est clairement la fachosphère, donc le Front national, qui l’organise », a affirmé le porte-parole de François Fillon.