Présidentielle 2017: Emmanuel Macron, personnalité politique préférée des Français

SONDAGE L’ex-ministre de l’Économie profite de la baisse d’Alain Juppé et surtout de François Fillon…

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron en meeting à la porte de Versailles, le 10 décembre 2016.
Emmanuel Macron en meeting à la porte de Versailles, le 10 décembre 2016. — PDN/SIPA

Il est sur la première marche du podium. Emmanuel Macron prend pour la première fois la tête du baromètre politique établi ce mardi par Odoxa pour l’Express, France Inter et la Presse régionale. Il prend la tête du classement des personnalités politiques avec 35 % d’opinions favorables.

>> A lire aussi : Qui sont les soutiens du candidat «hors système»?

L’ex-ministre de l’Économie profite de la baisse d’Alain Juppé (33 %, -4) et surtout de François Fillon (31 %), qui perd 6 points en un mois. Après son envolée de novembre, le vainqueur de la primaire à droite perd 10 points à 78 % auprès des proches de la droite, selon cette enquête.

Marine Le Pen en légère hausse

Manuel Valls fait son entrée dans ce classement avec 21 % de bonnes opinions, devant ses concurrents à la primaire socialiste, Arnaud Montebourg (20 %, -4) et Benoît Hamon (14 %, -4), en net recul. Vincent Peillon est crédité de 7 %.

La cote de François Hollande est quasiment stable avec seulement 18 % (+1) des Français qui le considèrent comme « un bon président ». Et pour son arrivée à Matignon, Bernard Cazeneuve recueille 38 % d’opinions favorables.

Marine Le Pen est la seule des personnalités testées en légère hausse à 27 % (+1), devant Jean-Luc Mélenchon qui perd un point à 24 %.

Manuel Valls, candidat « préféré » des Français pour représenter la gauche

Manuel Valls est par ailleurs le candidat à la primaire que les Français souhaitent le plus voir représenter la gauche (37 %), devant Arnaud Montebourg (29 %), Benoît Hamon (17 %) et Vincent Peillon (9 %). Auprès des seuls sympathisants socialistes, l’ex-Premier ministre obtient 53 %, devant Arnaud Montebourg à 21 %.

>> A lire aussi : Manuel Valls en campagne seul contre tous?

Seuls 26 % des Français interrogés considèrent que l’élection primaire permettra à la gauche « de se doter d’un candidat en situation de force pour la présidentielle ». Le pourcentage atteint 42 % chez les seuls proches de la gauche. Enfin, pour deux tiers des personnes interrogées (67 %), la gauche peut disparaître du paysage politique français, contre un tiers d’un avis contraire.

Enquête réalisée en ligne les 14 et 15 décembre auprès de 995 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur 1,4 % à 3,1 %.