Remaniement ministériel: Bruno Le Roux a pris les clefs du ministère de l'Intérieur

ACTU Le Premier ministre Manuel Valls, qui s'est lancé lundi dans la course de la primaire organisée par le PS et ses alliés, a donné sa démission ce mardi...

C. Ape., A.-L.B.

— 

Bruno Le Roux et Bernard Cazeneuve, place Beauvau mercredi 6 décembre.
Bruno Le Roux et Bernard Cazeneuve, place Beauvau mercredi 6 décembre. — bertrand GUAY / AFP

L’ESSENTIEL :

  • Manuel Valls a annoncé lundi soir qu’il était « candidat à la présidence de la République », avec la volonté de « réconcilier » la gauche.
  • Le Premier ministre a quitté mardi matin son poste à Matignon, quatre jours après le renoncement du chef de l’État à briguer un second mandat.
  • Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve l'a remplacé à Matignon. Bruno Le Roux a été nommé ministre de l'Intérieur, quand André Vallini et Jean-Marie Le Guen ont échangé leur secrétariat d'Etat.

A LIRE AUSSI

Ce qu'il faut retenir de la déclaration de candidature de Manuel Valls

>> A lire aussi : Comment le « loyal » Premier ministre est devenu « Iznogoud »

 

18h15: Fin de ce live

Merci de vous de nous avoir suivi et rendez vous demain pour la dernière passation de pouvoir entre Jean-Marie Le Guen et André Vallini. Bonne soirée

17h54 : Bernard Cazeneuve s’en va à pied du ministère de l’Intérieur, sous les applaudissements

Bruno Le Roux discute quant à lui avec les préfets et directeurs du ministère de l’Intérieur dans la cour de la place Beauvau.

17h49: Bruno Le Roux veut «assurer la protection sans failles des Français»

Le nouveau ministre de l'Intérieur assure qu'il prendra tout son temps pour remplir ses missions. Il salue le travail de Bernard Cazeneuve sur la crise migratoire ou encore la construction d'un islam de France. Bruno Le Roux assure continuer le travail «avec (m)a sensibilité», et fait référence au territoire où il est élu, la Seine-Saint-Denis. Bruno Le Roux mentionne les militaires de l'opération intérieure «Sentinelle», et exprime à leur égard sa «gratitude». 

17h39: Bernard Cazeneuve souhaite la bienvenue à Bruno Le Roux à Matignon

Bernard Cazeneuve salue ce ministère «pas comme les autres (...) Je l'ai aimé par-dessus tout». L'homme salue les équipes, les forces de l'ordre, les «grands serviteurs de l'Etat». Il rappelle, comme lors de la passation à Matignon à 16h30, les attentats terroristes.«Vous rentrez dans une belle et grande maison» dit encore Bernard Cazeneuve, qui dit avoir été «heureux» dans ce ministère malgré les attentats.

17h26: Prochaine passation de pouvoir Cazeneuve-Le Roux au ministère de l'Intérieur

Bruno Le Roux est attendu à 17h30 place Beauvau. Bernard Cazeneuve attend sur le perron du ministère de l'Intérieur. Bruno Le Roux arrive à pied au ministère.

16h58: Le candidat du MRC va participer à la primaire à gauche

Bastien Faudot, 38 ans, investi en février candidat à la présidentielle par le Mouvement républicain et citoyen (MRC) va présenter «d'ici à la fin de la semaine», sa candidature à la primaire organisée par le parti socialiste, a-t-il annoncé mardi à l'AFP.

16h51: Valls-Cazeneuve meilleurs potes du monde selon une photo publiée par Valls

Dans le monde de la communication politique, place à la séquence de la belle amitié qui unit Manuel Valls à Bernard Cazeneuve. L'ex-Premier ministre vient de poster sur Twitter une photo tout sourire illustrant ses liens avec le nouveau locataire de Matignon. 

 

16h43: Manuel Valls part de Matignon

Manuel Valls s'en va de Matignon sous les applaudissements, quand Bernard Cazeneuve reste sur le perron avant de rentrer dans l'hôtel particulier.

16h36: Bernard Cazeneuve salue les propos de Manuel Valls

A Matignon, le nouveau Premier ministre salue l'action de Manuel Valls. L'ancien ministre de l'Intérieur souligne l'action des forces de l'ordre dans les «moments de tragédie» qu'ont été les attentats. Bernard Cazeneuve évoque ensuite «la confiance» que lui a donné Manuel Valls pour mener les actions de son gouvernement, et l'en remercie. 

«Chaque jour est utile, chaque jour compte (...) Nous donnerons de la force à la France pour faire face aux défis», dit le nouveau Premier ministre. Le premier de ses défis est «la protection», précise Bernard Cazeneuve: la protection face à la menace terroriste, mais aussi sociale. «Protéger, progresser, préparer l'avenir» sont les priorités de Bernard Cazeneuve. Bernard Cazeneuve exprime enfin son «indéfectible amitié et mon profond respect» à Manuel Valls.

16h30: Manuel Valls s'exprime depuis Matignon

Le Premier ministre sortant explique «Matignon est une belle et grande maison au service de la France. » Il rappelle qu'il a passé une «belle aventure» de 32 mois et remercie son équipe et les agents de Matignon. «J'ai été un Premier ministre heureux (...) il n'y a pas d'enfer à Matignon. (...) la gravité ne m'a jamais quitté». «J'assume le bilan», dit encore Manuel Valls, qui rappelle le souvenir des attentats mais aussi des «succès» comme la COP21.

«Je pars tranquille car je sais ce que j'ai à faire (...) et car vous êtes un homme d'Etat à Matignon» salue Manuel Valls. «Vous êtes un ami, un frère (...) je vous souhaite plein succès», conclut Manuel Valls.

16h00: Passation de pouvoir à Matignon

Le Premier ministre sortant Manuel Valls attend sur le perron de Matignon, avant de recevoir Bernard Cazeneuve, son successeur nommé ce mardi. Les deux hommes rentrent dans l'hôtel particulier pour un entretien d'environ une demi-heure. Ils vont notamment évoquer les principaux dossiers, avant un discours sur le perron de Matignon. 

15h55: La nomination de Bernard Cazeneuve à Matignon saluée par quelques élus de l'opposition

Certains élus de droite réagissent positivement à la nomination du nouveau Premier ministre (post à 11h). Outre Dominique Dord, député LR de la Savoie, le député-maire LR du Havre Edouard Philippe publie un message sur Twitter où il salue cette nomination: 

 

15h39: Manuel Valls circule dans une voiture théoriquement interdite de circulation ce mardi

Pour lutter contre la pollution qui touche l'Ile-de-France, la préfecture de police de Paris a mis en place la circulation alternée. Seules les véhicules avec des plaques d'immatriculation terminant par un chiffre pair sont autorisées ce mardi. Mais, comme le remarque LCI, la voiture qui transporte le Premier ministre ce mardi matin a une plaque se terminant par un chiffre impair. Les voitures des services de police et de gendarmerie font notamment l'objet d'une dérogation pour pouvoir circuler.. 

 

15h15: Pas de séance des questions au gouvernement à l'Assemblée mardi, travaux suspendus

Si vous cherchez les traditionnelles questions au gouvernement ce mardi, vous ne les trouverez pas. Celle-ci a été annulée après le changement de gouvernement et dans l'attente de la passation de pouvoirs à Matignon. Les débats pourraient ne reprendre que dans la soirée, a-t-on appris de sources parlementaires.

14h35: Pendant ce temps, Jean-Luc Benhamias annonce déposer mercredi sa candidature à la primaire à gauche

Sur Twitter, le président de l'Union des démocrates et écologistes (UDE, soutien du gouvernement) annonce déposer sa candidature à la primaire à gauche mercredi matin auprès du comité d'organisation de cette élection interne.

 

14h14: Les députés du centre et de droite s'interrogent sur l'action du gouvernement dans les prochains mois

Les présidents des députés LR et UDI ont pressé mardi l'exécutif d'en dire plus sur les cinq prochains mois d'un «pays à gouverner». Le patron des députés LR Christian Jacob a estimé lors d'une conférence de presse que l'«on a bien compris que Bernard Cazeneuve était mis là pour fermer les lumières en quelque sorte. Mais il y a un pays à gouverner, en état d'urgence. Qu'est-ce qu'il fait pendant ces cinq mois ?», a demandé le chef de file du groupe parlementaire de droite. «Nous verrons si ces cinq mois sont la gestion des affaires courantes, ou s'ils sont utiles à la France», s'est interrogé de son côté le patron des députés centristes UDI Philippe Vigier.

13h55: Point tarabistouille

 

13h43: François Rebsamen, grand seigneur

Le maire de Dijon a indiqué sur RMC avoir refusé le ministère de l'Intérieur. En 2012, Manuel Valls lui avait été préféré pour ce poste qu'il convoitait depuis longtemps.

 

13h40: Passation de pouvoir à 17h30 place Beauvau

Au ministère de l'Intérieur, la passation de pouvoirs entre Bernard Cazeneuve et son successeur Bruno Le Roux aura lieu à 17h30, après celle entre Valls et Cazeneuve à 16h.

>> A lire aussi : Qui est Bruno Le Roux, le nouveau ministre de l'Intérieur et proche de Hollande ?

 

13h05: 5 petits mois pour Bernard Cazeneuve à Matignon

Nommé à cinq mois seulement de l'élection présidentielle, Bernard Cazeneuve aura la longévité la plus courte d'un Premier ministre sous la Ve République... sauf à être reconduit après mai 2017 par le nouveau président. Avant lui c'est Edith Cresson, seule femme à avoir occupé cette fonction, qui détenait le record de brièveté à Matignon avec dix mois et dix-huit jours, de mai 1991 à avril 1992.

13h00: Passation de pouvoirs Valls-Cazeneuve à 16h 

La cérémonie de passation de pouvoirs à Matignon entre Manuel Valls et son successeur comme Premier ministre, Bernard Cazeneuve, aura lieu à 16H00, a annoncé Matignon mardi.

12h40: Qui pour succéder à Bruno Le Roux à la tête des députés socialistes?

Le départ de Bruno Le Roux pour le ministère de l'Intérieur laisse ouverte sa succession à la tête des députés socialistes. Parmi les noms les plus cités ce mardi, figurent ceux des députés Olivier Faure et de Guillaume Bachelay...

Le prochain président du groupe pourrait n'être choisi que la semaine prochaine. En attendant, la première co-vice-présidente Seybah Dagoma assure l'intérim.

11h52: François Hollande évoque en direct le remaniement

En déplacement à Villepinte à l'inauguration d'un salon de l'«industrie du futur» à Villepinte., le chef de l'Etat évoque le remaniement ministériel du jour. Il indique que la «mission du gouvernement est d'aller jusqu'au bout, jusqu'au dernier jour dans la préparation de l'avenir» 

 

11h39: Pas de soutien «automatique» des fidèles de François Hollande à la candidature de Manuel Valls

Lundi, à l'issue d'un déjeuner autour du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, les fidèles du chef de l'Etat ont affirmé qu'il n'y aurait pas de «soutien automatique» à Manuel Valls, selon l'AFP citant l'entourage du ministre.

A l'issue de la réunion, les «hollandais» souhaitent faire passer trois messages: «Le premier, c'est que dans cette période compliquée, il est urgent d'attendre de voir les candidats à la primaire, et la ligne politique liée à ces candidats.» «Le deuxième, c'est qu'il faudra agir avec responsabilité, et ne pas mettre de la pagaille en plus, alors qu'il y a déjà beaucoup de candidats. Le troisième, c'est que les hollandais veulent rester unis, prendre une décision collective», a poursuivi cette source.

«Aujourd'hui, il n'est pas question d'une candidature hollandaise», même si «certains ont demandé» à Stéphane Le Foll de l'être, a-t-on précisé. Étaient notamment présents à ce déjeuner, selon des tweets postés par les participants, le président du groupe PS à l'Assemblée Bruno Le Roux, les secrétaires d'État Martine Pinville, Clotilde Valter, Ségolène Neuville, Jean-Marc Todeschini, André Vallini, les députés Daniel Vaillant et Erwann Binet, les secrétaires nationaux du PS Rachid Temal et Yannick Trigance.

11h35: Bruno Le Roux veut «assurer la protection totale des Français»

Nommé ministre de l'Intérieur en remplacement de Bernard Cazeneuve Bruno Le Roux a mis en avant ce mardi sa «grande responsabilité» d'avoir «à assurer la protection totale des Français».

Aux policiers, le député de Seine-Saint-Denis de 51 ans a dit son «grand respect pour le travail qui est le leur», soulignant l'avoir «déjà évoqué en tant que président de groupe».

Bruno Le Roux est l'un des plus proches compagnons de route de François Hollande au sein du PS.

11h29: VIDEO. Bernard Cazeneuve fut jeune en 1983

Dans une vidéo trouvée sur le site de l'INA, on retrouve le tout jeune Bernard Cazeneuve représentant le Parti radical de gauche, évoquant notamment la loi Savary. Raie de côté, cravatte verte et pull de couleur indéterminée, le jeune Bernard, renommé «Bertrand», vaut son pesant de cacahuètes... 

11h00: Pluie de réactions à la nomination de Bernard Cazeneuve

Parmi ces réactions, figurent celles à gauche, positives:

Le chef du PS Jean-Christophe Cambadélis estime que «la France est entre de bonnes mains», quand la porte-parole du PS Corinne Narassiguin juge que la France «continuera d'être protégée» par Cazeneuve depuis Matignon. Le candidat écologiste de la primaire à gauche François de Rugy salue «le sérieux et la solidité» de Cazeneuve...

A droite, les réactions sont beaucoup plus mesurées, voire hostiles :

«C'est un homme honorable mais c'est une prime à l'échec» réagit Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) sur Franceinfo; Florian Philippot (FN) évoque une promotion «surréaliste», quand Georges Fenech (LR) évoque une nomination «étonnante»

Dominique Dord, ancien trésorier de l'UMP et actuel député LR de la Savoie, adresse quant à lui ses félicitations républicaines à Bernard Cazeneuve.

 

10h40: André Vallini nommé secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé des relations avec le Parlement

Il était jusqu'alors secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie. André Vallini remplace Jean-Marie Le Guen, qui reprend le secrétariat d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie.  

 

10h37: Jean-Marie Le Guen nommé secrétaire d'Etat chargé du Développement et à la Francophonie

Jean-Marie Le Guen reprend le poste d'André Vallini, ce dernier héritant du secrétariat d'Etat chargé des Relations avec le Parlement.

 

10h37: Bruno Le Roux nommé ministre de l'Intérieur

Le député PS de la 1e circonscription de la Seine-Saint-Denis, président du groupe socialiste, écologiste et républicain à l'Assemblée nationale entre au gouvernement. Cette nomination a été rendue publique près d'une heure après celle de Bernard Cazeneuve à Matignon, où il succède à Manuel Valls pour les cinq derniers mois du quinquennat. 

 

10h34: Le site du gouvernement annonce le remaniement ministériel

Pfiou, plus de Manuel Valls sur la page du site http://www.gouvernement.fr/. Place au laconique «Remaniement en cours, veuillez revenir dans quelques minutes.»

10h13: La composition du gouvernement de Cazeneuve attendue dans la matinée

Bernard Cazeneuve nommé Premier ministre, l'annonce de la composition de son gouvernement est attendue dans la matinée. 

9h56: Soutien de François Hollande, Didier Guillaume va soutenir Manuel Valls

Le président du groupe PS au Sénat Didier Guillaume, proche de François Hollande, va soutenir la candidature de Manuel Valls pour la présidentielle, a-t-il annoncé mardi sur Europe 1. Ce soutien n'est pas à l'image de tous les «hollandais», partagés sur le fait de se ranger derrière Manuel Valls ou non...

 

>> A relire: Comment le « loyal » Premier ministre Manuel Valls est devenu « Iznogoud »

 

9h16: Bernard Cazeneuve nommé Premier ministre

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a été promu Premier ministre, en remplacement de Manuel Valls. Il a été nommé par le président de la République François Hollande, indique un communiqué de l'Elysée.

Le troisième Premier ministre de François Hollande va diriger le gouvernement pour seulement cinq mois, avant les élections présidentielle et législative de 2017.  Bernard Cazeneuve, 53 ans, a été successivement ministre délégué aux Affaires européennes (2012-2013), ministre délégué Budget (2013-2014) et ministre de l'Intérieur depuis 2014.

 

9h09: Manuel Valls quitte l'Elysée

Le Premier ministre sortant Manuel Valls a quitté l'Elysée peu après 9h après s'être entretenu pendant un peu plus d'une demi-heure avec François Hollande auquel il devait remettre sa démission et celle de son gouvernement, ont constaté des journalistes de l'AFP. 

Désormais candidat à la primaire du PS, Manuel Valls a été raccompagné sur le perron du palais présidentiel par François Hollande qui lui a brièvement serré la main. Les deux hommes se sont ensuite donné une légère accolade.

La démission de Manuel Valls entraîne automatiquement la fin de l'état d'urgence dans 15 jours. Ce régime d'exception devrait cependant être prorogé. 

09h00: Manuel Valls « va défendre ce qu’est la gauche de gouvernement »

« Il a des propositions à faire. C’est un homme de projet, c’est un homme qui a une vision sur la société », a déclaré Jean-Marie Le Guen sur RTL. « Cette vision, elle n’est pas la même que celle que nous avons débattue depuis 4 ou 5 ans. Le monde a changé profondément ».

Manuel Valls « se met à la hauteur de la situation et parmi les objectifs qui sont les siens, c’est d’abord rassembler sa famille politique », a assuré le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement.

Sur quelle ligne politique ? « Sur la ligne de la gauche de gouvernement ». « Il va défendre ce qu’est la gauche de gouvernement ».

08h55: Manuel Valls est arrivé à l'Elysée

Le Premier ministre est arrivé ce mardi peu avant 08h30 à l'Elysée pour remettre sa démission et celle de son gouvernement au chef de l'Etat.

Son successeur doit être nommé dans les toutes prochaines heures, nomination qui sera accompagnée d'un remaniement ministériel.

08h50 : Bonjour à tous. Manuel Valls va présenter sa démission au chef de l'Etat, ce mardi, a l'Elysée. Le chef du gouvernement, a officiellement annoncé sa candidature à la primaire organisée par le Parti socialiste, lundi, dans son fief d’Evry (Essonne), quatre jours après le renoncement de François Hollande. Qui sera nommé Premier ministre ? A quoi ressemblera le gouvernement pour les cinq dernies mois du quinquennat ?