Comment les politiques français réagissent à la victoire du candidat écologiste en Autriche

ELECTION François Hollande a jugé dimanche que la victoire de l'écologiste sur l'extrême-droite prouvait que «le peuple autrichien a fait le choix de l'Europe et de l'ouverture»...

O.G. avec AFP
— 
François Hollande à l'Elysée, jeudi 1er décembre.
François Hollande à l'Elysée, jeudi 1er décembre. — SIPA

Une victoire qui met du baume au cœur aux Europhiles après la surprise du Brexit. En Autriche, après des mois de suspense, c’est finalement l’écologiste libéral Alexander Van der Bellen qui a nettement remporté le second tour de la présidentielle ce dimanche. Le FPÖ, parti d’extrême droite devancé a reconnu sa défaite. Une mauvaise nouvelle pour le Front national français.

« Le choix de l’Europe et de l’ouverture »

En revanche, François Hollande s’est fendu d’un communiqué pour « féliciter chaleureusement Alexander Van der Bellen pour le résultat net et incontesté qui le porte à la présidence de la République d’Autriche »

Le président français a jugé dimanche soir que « le peuple autrichien a fait le choix de l’Europe et de l’ouverture », en élisant comme président un écologiste face à un candidat d’extrême droite. « Le président de la République félicite chaleureusement Alexander Van der Bellen pour le résultat net et incontesté qui le porte à la présidence de la République d’Autriche », selon un communiqué de l’Élysée.


« Le populisme n’est pas une fatalité pour l’Europe »

Un peu plus tôt, Manuel Valls avait salué, sur Twitter, la « belle victoire d’Alexander @vanderbellen en Autriche ». « Le populisme n’est pas une fatalité pour l’Europe », avait jugé le Premier ministre, qui devrait se déclarer dans les prochains jours candidat à la primaire organisée par le PS en vue de la présidentielle de 2017.

 


Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux, a souligné que «rien n'est écrit».


Quant à Jean-Christophe Cambadélis, il ne perd pas de temps : pour lui, ce succès en Autriche doit pousser les Français à participer à la primaire de la gauche…


«Porteur d'espoir pour l'Union européenne»

Le parti EELV salue «avec soulagement, enthousiasme et espoir la seconde victoire d'Alexander Van der Bellen». «L'élection d'Alexander Van Der Bellen n'est pas qu'un soulagement pour l'Autriche : il est plus largement porteur d'espoir pour l'Union européenne, qui aurait pu être remise en cause par l'élection d'un nouveau président nationaliste et réactionnaire, ainsi que pour l'ensemble des pays occidentaux qui font face à la réémergence des droites extrêmes», souligne le parti écologiste dans un communiqué.

Cécile Duflot a bien sûr félicité le vainqueur de cette longue élection sur Twitter.


Le secrétaire national des Verts s’est également fendu d’un tweet parlant d’une victoire « réconfortante ».


Invité sur le plateau de BFM-TV, Dominique de Villepin, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères a également réagi: «Dans la foulée de la grande question migratoire, ils ont eu le sentiment que la question identitaire était centrale et, dans un premier vote, on sentait qu'une large partie des Autrichiens était tentée par le vote FPÖ. On sent qu'ils ont réfléchi et mesuré peut-être davantage les conséquences pour leur pays, et peut-être pour le reste de l'Europe».