Hollande renonce: Huit Français sur dix approuvent sa décision

SONDAGE François Hollande a mis fin au suspense, jeudi soir, en renonçant à briguer un second mandat en 2017, une annonce inédite dans l’histoire de la Ve République…

20 Minutes avec AFP
— 
Le président François Hollande à l'Elysée le 28 novembre 2016
Le président François Hollande à l'Elysée le 28 novembre 2016 — THIBAULT CAMUS / POOL / AFP

Un renoncement qui fait mouche. Selon un sondage Harris Interactive pour RMC publié ce vendredi, huit Français sur dix approuvent la décision de François Hollande de ne pas briguer un second mandat à l’Élysée en 2017.

A la question « approuvez-vous ou désapprouvez-vous le choix de François Hollande de ne pas être candidat à l’élection présidentielle de 2017 », 82 % des Français interrogés ont dit « approuver » la décision du chef de l’Etat. En revanche, 4 % des sondés la « désapprouvent » et 14 % répondent « ni l’un ni l’autre ».

Chez les sympathisants de gauche, ils sont 86 % à « approuver », 88 % chez les sympathisants de la droite et du centre, 84 % chez les sympathisants du Front national.

Manuel Valls, le meilleur candidat à gauche ?

Interrogés sur « la personnalité » que les sondés souhaiteraient voir désignée à l’issue de la primaire organisée par le Parti socialiste et ses alliés pour choisir leur candidat à l’élection présidentielle de 2017, les personnes interrogées placent Manuel Valls en tête avec 24 % des voix (+5 % par rapport au précédent sondage du 21 novembre) devant Arnaud Montebourg, 14 % (=) et Benoît Hamon, 6 % (+1 %).

Auprès des sympathisants de gauche, Manuel Valls est crédité de 33 % de réponses positives (-1 % par rapport au précédent sondage du 21 novembre) devant Arnaud Montebourg (20 %, +3 %) et Benoît Hamon (13 %, +4 %). Enfin, à l’issue de la primaire, 50 % des sondés préféreraient voir désigner Valls plutôt que Montebourg (42 %) pour représenter la gauche à l’élection présidentielle de 2017.

Enquête réalisée en ligne du 1er décembre après l’intervention télévisée de François Hollande au 2 décembre, auprès de 803 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.