Primaire à gauche: «Tu nous emmerdes !», lâche Martine Aubry à Claude Bartolone

PARTI SOCIALISTE La déclaration du président de l’Assemblée nationale sur la participation de Hollande et Valls à la primaire de la gauche est « une phrase à la con », estime la maire de Lille…

H. B.

— 

Martine Aubry et Claude Bartolone, ce week-end à Bondy.
Martine Aubry et Claude Bartolone, ce week-end à Bondy. — PATRICK KOVARIK

« C’est une vraie connerie ! » Martine Aubry, qui organisait ce week-end le « Carrefour des gauches et de l’écologie » à Bondy (Seine-Saint-Denis), a sèchement réprimandé Claude Bartolone qui venait de déclarer à la presse qu’il souhaitait que Manuel Valls et François Hollande se présentent à la primaire de la gauche, l’un contre l’autre.

Dans l’émission Quotidien diffusé ce lundi soir sur TMC, on entend la maire de Lille engueuler le président de l’Assemblée nationale. « C’est une vraie connerie », lance d’abord Martine Aubry. Puis quelques minutes plus tard, alors qu’ils étaient assis tous les deux côte à côte, les reproches fusent au sujet « de [sa] phrase à la con ».

« Ah oui ta phrase à la con là »

L’ancienne ministre Marylise Lebranchu, assise derrière eux, condamne également ses propos : « Ah oui ta phrase à la con là »… La maire de Lille en rajoute alors une couche : « C’est pas l’objet d’aujourd’hui. Tu nous emmerdes Bartolone ! ».

>> A lire aussi : « Pas de primaire » possible entre Hollande et Valls, assure Stéphane Le Foll

Martine Aubry avait officiellement déclaré ce lundi que les propos de Claude Bartolone au sujet d’une primaire incluant à la fois le chef de l’Etat et son Premier ministre Manuel Valls étaient « très malvenus ». « Je pense qu’il ne peut pas y avoir d’opposition entre un président de la République et un Premier ministre », avait affirmé la maire PS de Lille.

Les propos de Claude Bartolone, en froid avec François Hollande depuis la publication du livre Un président ne devrait pas dire ça dans lequel le chef de l’Etat se montre critique à son égard, ont fortement déplu à gauche.