Présidentielle 2017: Fillon «veut sauver la Sécurité sociale» et s’engage pour «les revenus plus modestes»

LES REPUBLICAINS Le candidat de la droite a même assuré qu’il voulait « que les personnes les plus modestes et âgées » soient « mieux remboursées qu’aujourd’hui »…

20 Minutes avec AFP
— 
François Fillon, vainqueur de la primaire de à droite face à Alain Juppé, le 27 novembre 2016.
François Fillon, vainqueur de la primaire de à droite face à Alain Juppé, le 27 novembre 2016. — AFP

Aussitôt élu candidat de la droite pour la présidentielle, François Fillon a tenté de rassurer les Français sur son programme jugé ultra-libéral. Il s’est engagé ce lundi soir sur France télévisions à ce que les personnes « aux revenus modestes » ne soient « pas moins bien remboursées » alors que son programme sur la Sécurité sociale suscite critiques et inquiétudes, notamment à gauche.

Il a même assuré à David Pujadas qu’il voulait « que les personnes les plus modestes et âgées » soient « mieux remboursées qu’aujourd’hui ». Interrogé ensuite sur le fait de savoir s’il parlait du remboursement par l’assurance maladie ou par les mutuelles, il a répondu « les deux »

« Je veux c’est sauver la Sécurité sociale »

« Je veux tout de suite arrêter cette polémique sur « moins bien rembourser », moi ce que je veux c’est sauver la Sécurité sociale », a lancé François Fillon alors que la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui se targue d’avoir redressé les comptes de la « Sécu », l’a accusé de « ni plus ni moins privatiser le système de santé ».

>> A lire aussi : Sécu, mutuelle, franchise… Zoom sur ce que prépare François Fillon pour votre santé

« L’accusation que porte la gauche sur « il veut privatiser la sécurité sociale » est exactement la même accusation qu’on portait contre moi quand j’ai fait la réforme des retraites en 2003 : « il veut mettre par terre le régime par répartition », a-t-il dit. « Aujourd’hui non seulement il n’est pas à terre mais je considère que j’ai largement contribué à le sauver », a-t-il dit.

Un organisme « pour assurer la tutelle des mutuelles »

Interrogé sur les soins concernés par son projet, il a répondu : « Je vais travailler avec les professions de santé, avec les responsables de l’assurance maladie, avec tous ceux qui ont un rôle dans ce domaine, pour travailler à un projet qui doit être un projet permettant l’équilibre de la sécurité sociale mais améliore la couverture des soins en particulier pour les plus modestes ».

>> A lire aussi : François Fillon devancerait Marine le Pen au 1er tour

Questionné sur le fait de savoir si c’était « une dimension marginale du système de santé » qui sera confié aux mutuelles, il a répondu « absolument ». Il a ensuite expliqué qu’il voulait « mettre en place un organisme pour assurer la tutelle des mutuelles, le contrôle des mutuelles ». Il a aussi tenu à préciser que ce n’était « pas un sujet du tout prioritaire » dans son projet. « Dans les premiers mois ce que je veux faire c’est remettre le pays debout », a-t-il dit.