Primaire à droite: François Fillon champion de la droite

POLITIQUE François Fillon gagne largement la primaire de la droite ce dimanche soir…

A.-L.B. avec AFP

— 

François Fillo, député LR de Paris, le 25 novembre 2016 à Paris
François Fillo, député LR de Paris, le 25 novembre 2016 à Paris — Sarah ALCALAY/SIPA

François Fillon est devenu le champion de la droite ce dimanche soir, et va la représenter à la présidentielle 2017. Au second tour de la primaire à droite, il écrase son concurrent Alain Juppé avec 67,6 % des voix, selon des résultats partiels. Cette victoire par K-O confirme les chiffres du premier tour, où François Fillon est arrivé avec plus de 15 points devant le maire de Bordeaux (44,2 % des voix).

>> Suivre le live de la soirée politique ce dimanche soir 

Chez les fidèles du député de Paris, la revanche a un goût savoureux ce dimanche soir. En effet, pendant des mois, personne ne misait un kopeck sur la victoire de François Fillon à la primaire de la droite. Souvent qualifié de troisième ou de quatrième homme de la campagne, le fan de sports automobiles a fait une échappée pendant les deux dernières semaines de la campagne. Au premier tour de la primaire, le 20 novembre, il est passé devant les deux favoris Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Cumul des mandats 

Chantre de la rupture, François Fillon a commencé sa carrière politique en 1976, en tant qu’assistant parlementaire du député de la Sarthe Joël Le Theule. Il a suivi son mentor au ministère des Transports puis à la Défense, exerçant comme chef adjoint de cabinet. Au décès de Joël Le Theule en 1981, François Fillon reprend son siège de député de la Sarthe, et est élu maire de Sablé-sur-Sarthe en 1983. Favorable au cumul des mandats, il assure la présidence du conseil régional des Pays de la Loire, de 1998 à 2002.

François Fillon entre pour la première fois au gouvernement en 1993 comme ministre de l’Enseignement supérieur, dans le gouvernement Balladur. Il sera par la suite chargé des Technologies de l’information et de la Poste (gouvernement Juppé), de la Poste et de l’Espace (gouvernement Juppé), des Affaires sociales et de l’Éducation nationale (gouvernements Raffarin). En 2003, il marque les esprits en portant, comme ministre des Affaires sociales, le projet de loi sur la réforme des retraites.

Crise de l’UMP

François Fillon est Premier ministre durant tout le quinquennat de Nicolas Sarkozy, de 2007 à 2012, date à laquelle il est élu député de Paris. Cette même année, il crée un groupe parlementaire dissident après le conflit autour de la présidence de l’UMP avec Jean-François Copé. Le « R-UMP » est cependant dissous en 2013, date à laquelle il annonce sa candidature à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017. Il copréside par intérim l’UMP avec Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin en 2014, peu avant que Nicolas Sarkozy ne soit élu à la tête du parti.

Avec cette victoire à la primaire, François Fillon devient un concurrent très sérieux de la présidentielle 2017, face à un Front national en expansion et une gauche éparpillée façon puzzle.