Primaire à droite: Cinq questions pratiques que vous vous posez (peut-être) avant d'aller voter dimanche

SCRUTIN Absence des listes électorales, pièce de 2 euros, bureau de vote: explications sur les rouages de cette élection... 

Coralie Lemke

— 

Il vaut mieux apporter l'appoint mais pas forcément une pièce de 2€.
Il vaut mieux apporter l'appoint mais pas forcément une pièce de 2€. — ALLI/SIPA

Certains disent avoir pu voter sans payer ou voter sans signer la charte des valeurs de droite. D’autres n’ont pas pu voter du tout alors qu’ils étaient inscrits sur les listes électorales au 31 décembre 2015. Le premier tour de la primaire a fait office de test pour son organisation. De quoi se roder pour le second tour organisé ce week-end.

>> A lire aussi : Primaire de la droite: Quels dispositifs les Républicains ont-ils prévus pour éviter la fraude?

Peut-on venir au second tour alors qu’on n’a pas voté au premier ?

« Absolument, tant qu’on est inscrit sur les listes électorales, qu’on apporte 2 euros et qu’on signe la charte des valeurs républicaines », explique une conseillère téléphonique de la primaire.

Faut-il absolument apporter une pièce de deux euros ?

Le plus prudent reste de venir avec l’appoint, peu importe si c’est une pièce de deux euros ou pas.

« L’appoint n’est certes pas obligatoire mais si quelqu’un vient dès 8 heures avec un billet de 20 euros, ça va être compliqué de lui rendre la monnaie », préviennent les organisateurs. La semaine dernière, un Cannois facétieux a payé avec despièces de 1 centime.

Comment être sûr de se rendre au bon bureau de vote ? 

Premier réflexe à avoir : ne pas se rendre dans son bureau de vote « habituel » sans avoir procédé à une vérification sur internet. Car beaucoup de bureaux ont été regroupés. « Pour une élection normale, plus de 50.000 bureaux sont ouverts. Là, il n’y en a qu’environ 10.000 », poursuit la conseillère téléphonique. Pour être sûr, mieux vaut vérifier sur internet ou grâce à la ligne téléphonique mise en place (0821 20 2016, 12 centimes la minute).

Que faire si on me dit que je ne suis pas inscrit sur la liste ?

Deux possibilités. Soit vous avez déménagé et vous êtes toujours inscrit près de votre ancien lieu de résidence. Soit vous faites partie des malchanceux dont le nom s’est perdu au moment de l’organisation du vote. C’est ce qui a eu lieu la semaine dernière à Orléans, où des électeurs étaient introuvables sur les registres.

« L’Etat ne dispose pas d’une liste électorale complète et numérique qui regrouperait tous les Français », regrette Thierry Solère, président de la commission d’organisation de la primaire. « Nous ne disposons pas des mêmes outils que l’Etat mais les organisateurs dans les bureaux de vote connaissent la procédure à suivre en cas de problème. »

De leur côté, les électeurs peuvent aussi mettre toutes les chances de leur côté et apporter leur carte électorale, qui peut servir de document complémentaire. « Ça peut passer. La décision finale reste bien sûr à l’appréciation du président du bureau de vote mais il peut tout à fait décider d’inscrire la personne à la main si elle lui semble faire preuve de bonne foi », précisent les organisateurs de la primaire. Ils citent l’exemple d’un couple venu voter ensemble mais dont seule la femme a été retrouvée sur la liste. « On a vu sur leurs papiers qu’ils habitaient ensemble. Bien sûr, on a laissé Monsieur voter aussi. »

Est-ce obligatoire de signer une charte qui rappelle les valeurs de la droite ?

Oui, il est indispensable de dire que l’on adhère à cette charte. En revanche, pas la peine de lever la main droite et de jurer sur l’honneur.

La semaine dernière, plusieurs personnes s’étaient étonnées de ne pas avoir à signer une charte à proprement parler et pensaient qu’ils en étaient exemptés.

En réalité, ils ont bien déclaré adhérer aux valeurs de doite. « Il y a un cahier de décharge à l’entrée. Il fait office de registre ainsi que de charte. Un encadré se trouve en haut de la feuille avec la phrase ‘’ Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France.’’ Le votant doit simplement émarger dans la liste en dessous », précisent les organisateurs.

De quels documents dois-je me munir ?

Carte d’identité, permis de conduire, passeport… peu importe le document mais il faut pouvoir attester de son identité. En complément, mieux vaut aussi emporter sa carte électorale qui permet de prouver que vous êtes bien inscrit sur les listes et présent dans le bon bureau.

 

>> Quel candidat de la primaire à droite, d’Alain Juppé ou de François Fillon, correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous.