20 Minutes : Actualités et infos en direct
POLITIQUEEn cas de défaite dimanche à la primaire à droite, Juppé soutiendra Fillon

Primaire à droite: En cas de défaite dimanche, Alain Juppé soutiendra François Fillon

POLITIQUEAlain Juppé a affirmé ce vendredi qu’il soutiendrait François Fillon en cas de victoire de celui-ci dimanche, même si François Bayrou décidait d’être candidat à la présidentielle…
Alain Juppé après les résultats du premier tour de la primaire, le 20 novembre 2016.
Alain Juppé après les résultats du premier tour de la primaire, le 20 novembre 2016. - Michel Euler/AP/SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Alain Juppé se prépare-t-il déjà à la défaite ? , son adversaire, Alain Juppé entend en tout cas clarifier sa position.

« Je jouerai le jeu de cette primaire de la droite et du centre »

« Bien entendu, comme la primaire se déroule correctement, comme les choses sont transparentes, eh bien je soutiendrai celui qui gagnera », a déclaré Alain Juppé sur BFMTV et RMC.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le ferait-il si le président du MoDem qui lui a apporté son soutien pour la primaire, était candidat en 2017 ? « Ce n’est pas le problème, François Bayrou n’est pas dans la primaire », a balayé le maire de Bordeaux.

« Nous avons mis au point une primaire de la droite et du centre et je jouerai le jeu de cette primaire de la droite et du centre », a-t-il affirmé.

Soutien de l’extrême droite

« Moi de toute façon, je préfère avoir dans cette primaire le soutien de François Bayrou que celui de l’extrême droite », a-t-il lancé.

Invité à préciser ses propos, Alain Juppé a répondu qu’il « ne soupçonne pas du tout (François Fillon) de s’être allié avec l’extrême droite. (…) J’ai bien entendu qu’il était bien déterminé à se battre contre le Front national, je constate simplement qu’il y a effectivement des soutiens qui viennent de ce côté-là, et puis je n’en tire pas d’autres conséquences ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le maire de Bordeaux a par ailleurs jugé « prématurée » une question sur son éventuel retrait de la vie politique nationale en cas de défaite dimanche. « Je vais me battre jusqu’au bout avec la volonté de gagner », a ajouté le candidat qui tient ce vendredi à Nancy un dernier meeting.

>> Quel candidat de la primaire à droite correspond le mieux à vos idées ? dans sa version optimisée ou ci-dessous.



Sujets liés