Primaire à droite: Le dispositif du dernier débat télé entre Fillon et Juppé

ELECTION Les détails du quatrième et dernier débat télévisé entre les finalistes de la primaire à droite, François Fillon et Alain Juppé…

A.-L.B.
— 
Alain Juppé et François Fillon, lors du second débat télévisé de la primaire de la droite et du centre.
Alain Juppé et François Fillon, lors du second débat télévisé de la primaire de la droite et du centre. — E. Feferberg/AP/SIPA

Une heure et demie pour que François Fillon et Alain Juppé convainquent les sympathisants de droite. Les finalistes de la primaire à droite se retrouvent jeudi soir TF1 et France 2 en partenariat avec France Inter pour le quatrième et dernier débat télé de la campagne. Trois journalistes présenteront et animeront ce programme intitulé « Primaire, le grand débat » : Gilles Bouleau (TF1), David Pujadas (France 2) et Alexandra Bensaid (France Inter). 20 Minutes vous brosse les détails de cette soirée, à trois jours du dernier scrutin…

Le plateau

Pas de grand changement dans les couleurs (bleu/rouge) ou la scénographie du plateau, comme le révèle une courte vidéo postée sur Twitter mercredi par Catherine Nayl, directrice générale adjointe TF1 chargée de l’information. Sauf qu’il n’y a que deux pupitres, au lieu de sept, avec un compteur bien visible pour évaluer le temps de parole des candidats.

Les thèmes abordés

Les sujets régaliens, les projets économiques et les questions internationales sont au programme de ce débat. Alexandra Bensaid, qui anime sur France Inter l’émission « On n’arrête pas l’éco », interrogera les candidats dans ce domaine. Chaque candidat aura droit à 1 minute 30 d’introduction, et à deux minutes de conclusion.

Plus de discussion entre les candidats

L’idée de ce débat entre les finalistes est de libérer et clarifier la parole des candidats. L’exercice était en effet, avec sept prétendants, très corseté. « Au prochain débat, il y aura deux projets face à face. Jusqu’alors il y en avait sept, ce qui créait une confusion, d’autant qu’il fallait répondre en une minute et demie à des questions tout à fait fondamentales », a expliqué mardi Alain Juppé à 20 Minutes.

Une polémique

Le choix des deux chaînes a vivement fait réagir leur concurrente BFMTV, qui a publié mercredi un communiqué laconique : « BFMTV a été purement et simplement exclue de la participation et de la retransmission du prochain débat réservé à TF1 et France 2 ».

Les enjeux

Accusant un retard de 15 points sur son concurrent François Fillon, Alain Juppé tentera de renverser la tendance grâce à cette émission. Depuis le lendemain du premier tour, le maire de Bordeaux se montre très offensif contre son adversaire, l’accusant d’avoir un programme économique « irréaliste » et « des positions [sociétales] tournées vers le passé plutôt que vers l’avenir ». Pour François Fillon, l’enjeu de ce débat est de conforter sa stature présidentielle et de motiver ses soutiens et les ralliés à voter pour lui dimanche. Le tout sans faux pas…

>> A lire : « François Fillon ne se donne pas les moyens d’avoir une véritable politique de sécurité ». L'entretien avec Alain Juppé

>> Qui d’Alain Juppé ou de François Fillon correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous.