Législatives : Les députés PS pro-Macron devront soutenir le vainqueur de la primaire, prévient le PS

MISE EN GARDE Sous peine de perdre leur investiture aux législatives…

C. Ape.

— 

Emmanuel Macron l'affirme, il ira au bout.
Emmanuel Macron l'affirme, il ira au bout. — Thibault Camus/AP/SIPA

Les députés pro-Macron sont prévenus. Un courrier va être adressé, au plus tard la semaine prochaine, à ceux qui briguent l’investiture socialiste, pour leur indiquer qu’une candidature sous l’étiquette du Parti socialiste est conditionnée à un soutien au vainqueur de la primaire de la gauche, révèle ce mercredi FranceInfo.

>> A lire aussi : Hollande devrait annoncer le 10 décembre s'il est candidat à la présidentielle

Macron candidat sans passer par la case primaire

Or, Emmanuel Macron a choisi, en se déclarant candidat à l’élection présidentielle, de ne pas participer à cette primaire, prévue les 22 et 29 janvier prochains.

>> A lire aussi : Macron sera candidat même si Hollande se présente

« On va leur rappeler ce que ça veut dire d’être investi par le PS : c’est s’engager à soutenir le candidat du PS issu de la primaire », a annoncé à FranceInfo un dirigeant du parti. Les candidats qui entendent rouler pour l’ancien locataire de Bercy pourraient donc perdre leur investiture. En septembre dernier, le patron du parti, Jean-Christophe Cambadélis, a rappelé que, comme pour Arnaud Montebourg, tout membre soutenant Emmanuel Macron, pourra faire l’objet de sanction, voire d’exclusion.

>> A lire aussi : «Emmanuel, participe à la primaire», lance Jean-Christophe Cambadélis

Socialiste et pro-Macron ?

Qu’en pensent les candidats PS qui soutiennent Macron ? Certains, contactés par FranceInfo, préfèrent ne pas se prononcer tant qu’ils n’auront pas lu le courrier. Mais leur volonté de participer sous les couleurs du PS ne semble pas ébranlée. « J’ai demandé l’investiture du PS parce que je suis socialiste », indique Stéphane Travert, député de la Manche et délégué d’En marche !.

>> A lire aussi : Une galaxie Macron est en train de naître

De son côté, Corinne Erhel, députée des Côtes-d’Armor, affirme être « socialiste », soulignant que ses « valeurs n’ont pas changé ». Toutefois, elle rappelle qu’elle soutient l’ancien ministre de l’Economie « depuis le début ». Pour d’autres, comme Arnaud Leroy, député des Français de l’étranger, la décision est prise. Il portera les couleurs d’En Marche ! aux législatives.