Primaire à droite: Jean-Frédéric Poisson roulera finalement pour François Fillon

RALLIEMENT Au nom de « la politique familiale et de l’accueil de la vie »…

C. Ape. avec AFP
— 
Convention du Parti Democrate Chretien.
 Jean Frederic Poisson
Paris, FRANCE - 16/11/2013./JDD_boutin.08/Credit:BERNARD BISSON/JDD/SIPA/1311170943
Convention du Parti Democrate Chretien. Jean Frederic Poisson Paris, FRANCE - 16/11/2013./JDD_boutin.08/Credit:BERNARD BISSON/JDD/SIPA/1311170943 — SIPA

Le président du Parti chrétien-démocrate (PCD), Jean-Frédéric Poisson, est sorti de son silence et a dévoilé lequel des deux candidats à la primaire de la droite il avait finalement décidé de soutenir.

Celui qui a récolté 1,5 % des suffrages, laissant la dernière place à Jean-François Copé (avec 0,3 %), a apporté mardi son soutien à François Fillon (LR), au nom de « la politique familiale et de l’accueil de la vie ».

Des engagements clairs

« J’ai toujours dit que le projet d’Alain Juppé était extrêmement technocratique, fondé sur l’idée d’une France multiculturelle que je refuse et très fédéraliste, pour ne pas dire mondialiste, sur le plan économique », a-t-il taclé dans les colonnes du Figaro.

Le président du PCD a ensuite expliqué s’être entretenu par courrier avec le vainqueur du premier tour de la primaire. Deux courriers publiés par le quotidien.

>> A lire aussi : Famille, immigration, laïcité... Les idées de Juppé et Fillon sur les sujets de société

« Je lui ai demandé de s’engager clairement sur : la politique familiale et l’accueil de la vie, (…) la libération du choix des écoles par les parents, la lutte contre la pauvreté, le dialogue social et le service national. Sur ces cinq sujets, j’ai reçu de François Fillon, une lettre qui, de mon point de vue, vaut engagement et possibilités de travailler ensemble », a déclaré au Figaro Jean-Frédéric Poisson pour expliquer son choix.