Primaire à droite: Pour Marine Le Pen, le FN «pose les termes du débat»

ELECTION La dirigeante frontiste critique notamment le principe d’une primaire, « contraire » selon elle « à l’esprit de la Ve République »…

20 Minutes avec AFP

— 

Marine Le Pen le 16 novembre 2016 à l'inauguration de son QG de campagne.
Marine Le Pen le 16 novembre 2016 à l'inauguration de son QG de campagne. — Christophe Ena/AP/SIPA

Le Front national a « posé les termes du débat » de la primaire de la droite, dont les candidats n’ont fait que « tourner autour », a affirmé sa présidente Marine Le Pen ce dimanche, au jour du premier tour du scrutin.

Interrogée sur France 3 sur le fait de savoir si elle allait réorienter sa campagne en fonction du résultat de la primaire, la candidate FN à la présidentielle a assuré « en aucun cas ».

>> A lire aussi : Marine Le Pen dévoile son logo de campagne. « C’est le grand remplacement du Parti socialiste par le Front national »

« Moi, je cours dans mon couloir. Je défends mes idées, mes convictions. Ce n’est pas moi qui m’adapte à eux, mais eux qui s’adaptent à moi », a-t-elle affirmé sur la chaîne du groupe France Télévisions.

« Je pourrais recevoir le soutien de tel ou tel parti politique »

« La présidentielle, ce ne sont pas des partis politiques qui présentent un candidat. Non, ce n’est pas vrai. C’est un candidat qui se présente et qui est soutenu par un ou plusieurs partis », a-t-elle dit sur le plateau de Dimanche en politique.

La candidate FN a laissé entendre qu’au terme de la primaire, elle espérait engranger des soutiens venus de la droite.

« Je pourrais très bien demain recevoir le soutien de tel ou tel parti politique ou de telle ou telle personnalité politique. D’ailleurs, peut-être que cela dépendra aussi des résultats de la primaire. Qui, peut-être, anticiperait la recomposition de la vie politique que tout le monde pressent. Et qui interviendra avant ou après la présidentielle », a-t-elle déclaré.