Primaire à droite: Fillon va «amplifier» sa campagne... Juppé veut «continuer le combat»...

LIVE Ce premier tour a vu émerger François Fillon en tête, devant Alain Juppé, parmi les sept qui prétendaient à l'investiture de la droite pour 2017...

M.C.
— 
François Fillon vote au premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016 à Paris.
François Fillon vote au premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016 à Paris. — LEWIS JOLY/SIPA

L'ESSENTIEL

  • Le vote a commencé dès samedi soir pour les Français d'Outre-mer et de l'étranger
  • Près de 4 millions de personnes ont voté à la fermeture des bureaux à 19h
  • 80.000 bénévoles sont mobilisés dans 10.228 bureaux

 

A LIRE AUSSI

23h45 : Ce live est désormais terminéLe bilan de cette soirée est à lire .
23h26 : Sens commun félicite François FillonL'émanation politique de la Manif pour tous au sein des Républicains, qui a fait campagne pour le Sarthois, a salué sa qualification pour le second tour.


23h21 : Jean-François Copé: «La politique est parfois cruelle»«Le score que j'ai réalisé aujourd'hui me déçoit. Mais je continuerai mon parcours politique. Demain je réunirai mes amis et je prendrai une décision quant au candidat que je soutiendrai au second tour», déclare le député-maire de Meaux.
23h07 : Les résultats définitifs ne vont pas tarder, et Fillon reste très loin devant




23h : Nicolas Sarkozy a-t-il prononcé un adieu à la politique?Le « au revoir» de Nicolas Sarkozy, éliminé dès le premier tour" data-type="customlink" data-url="http://www.20minutes.fr/politique/1965239-20161120-primaire-droite-revoir-nicolas-sarkozy-elimine-premier-tour">
22h50 : Le point sur les ralliementsNicolas Sarkozy et Bruno Le Maire ont indiqué qu'ils voteront pour François Fillon. Nathalie Kosciusco-Morizet se rallie à Alain Juppé. Jean-Frédéric Poisson veut discuter lundi avec les deux finalistes avant de se décider, et Jean-François Copé ne s'est pas exprimé.
22h50 : Alain Juppé veut «continuer le combat»L'ancien Premier ministre remercie NKM pour son soutien et salue l'organisation de la primaire : «La très forte mobilisation est le signe d'une bonne santé de notre démocratie.»«J'ai décidé de continuer le combat, pour tous ceux qui croient en moi, pour mes convictions, et pour l'idée que je me fais de la France.»«C’est un combat projet contre projet qui s’engage, il commence demain. Ce premier tour constitue une surprise, dimanche prochain, si vous le voulez, et si je le veux, sera une autre surprise.»
22h45 : Les derniers résultats comptabilisés à 22h30


22h40 : François Fillon déclare que «l'espoir s'est manifesté avec force partout en France, démentant toutes les prédictions»«Les partis ne peuvent plus avoir le monopole de la décision. Ce premier tour des primaires a été un remarquable succès populaire. Depuis des mois, je trace mon sillon calmement, sérieusement, avec un projet précis. Autour de nous, une dynamique puissante est enclenchée. L'espoir est là, il s'est manifesté avec force partout en France, démentant toutes les prédictions.»«La défaite ne doit humilier personne, car nous aurons besoin de tout le monde. J'ai une pensée particulière pour Nicolas Sarkozy qui a été le président d ela France. Ma campagne va encore s'accélerer, il me reste une semaine pour vous convaincre. A tous les Français, quelque soit leur vote, je dis que nous allons bâtir une alternance forte pour la France.»
22h35 : François Hollande s'est encore trompé sur son pronosticAprès avoir assuré , le chef de l'Etat français avait confié aux journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme que «Fillon n'a aucune chance».


22h31 : Nathalie Kosciusko-Morizet derrière Alain Juppé«Il semble que les électeurs m'ont placé en quatrième position», déclare NKM, passé juste devant Bruno Le Maire dans les dernières résultats provisoires. L'ancienne ministre annonce qu'elle soutiendra Alain Juppé au second tour.
22h30 : Jean-Frédéric Poisson se décidera plus tard sur le candidat qu'il soutient




22h24 : Nicolas Sarkozy se met en retrait de la vie politique«Il est donc temps pour moi d'aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques. Bonne chance à la France.»
22h20 : Le chômage, premier critère de voteLe niveau du chômage arrive en tête des motivations des électeurs de la primaire de la droite, devant l'immigration et la lutte contre le terrorisme, selon un sondage Odoxa publié ce dimanche soir.Avec 37% de réponses, le chômage arrive cinq points devant l'immigration (32%). Suivent la lutte contre le terrorisme (29%), la fiscalité (25%), l'éducation (22%) et le pouvoir d'achat (20%), selon cette enquête pour France 2.
22h10 : Nicolas Sarkozy s'est exprimé et ne donne pas de consigne de vote (mais choisit Fillon)Le candidat remercie son équipe de campagne et souligne la réussite de la primaire :«Un succès populaire. La page des guerres fratricides de notre famille est donc tournée.»«Je ne suis pas parvenu à convaincre une majorité d'électeurs. Je veux féliciter François Fillon et Alain Juppé qui sont qualifiés pour le second tour. Je vais travailler en confiance avec chacun d'eux. J'ai beaucoup d'estime pour Alain Juppé, bien que mes choix politiques sont plus proches de ceux de François Fillon, mais les électeurs sont libres de leur choix. Je leur demande simplement de ne jamais emprunter la voie des extrêmes.»


22h : François Fillon arrivé à son QG doit s'exprimer vers 22h15




21h56 : Jean-François Copé en concurrence avec le vote blancA 21h45, le député-maire de Meaux et ancien chef du parti avait un peu d'avance (8162 voix) sur les 6390 bulletins blancs ou nuls déjà dépouillés.


21h55 : Agacement au QG de Nicolas Sarkozy




21h50 : Les positions se consolident, Fillon est bien devant, Sarkozy décrocheEt NKM va peut-être dépassé BLM.


21h40 : Au QG de Sarkozy, les soutiens commencent à filerL'ancien chef de l'Etat doit s'exprimer très bientôt depuis son local.




21h35 : Bruno Le Maire s’exprime en premier depuis son local de campagne« La participation massive fait de cette primaire un succès historique pour notre famille politique. Nous avons fait le pari du renouveau, une majorité de Françaises et de Français ont fait un autre choix, je respecte ce choix. »«Nous avons fait une belle campagne, généreuse, vivante, de terrain. Ce chemin, nous continuerons à le tracer.»«Je veux plus que jamais être un acteur du rassemblement de ma famille politique. Je voterai pour François Fillon au second tour.»
21h30 : Thierry Solère annonce de nouveaux résultats dans la même dynamiqueFrançois Fillon (43,6%) devançait très largement dimanche Alain Juppé (26,7%) et Nicolas Sarkozy (22,9%), qui serait éliminé dès le premier tour de la primaire de la droite, selon des résultats portant sur plus de la moitié des bureaux de vote.#Laprimaire Après 5.496 bureaux dépouillés sur 10.228 (1.649.063 votants), @FrancoisFillon en tête (43,6%) devant @alainjuppe (26,7%) #AFP pic.twitter.com/G6X6iFnfCa— Agence France-Presse (@afpfr) 20 novembre 2016
21h23 : Notre journaliste est au QG de Nicolas Sarkozy, et l'ambiance est bof


21h18 : Les résultats en direct sur le site de la primaireLes résultats provisoires, mis à jour tous les 1/4 d'heure, peuvent être consultés .
21h15 : De nouvelles estimations confirment l'avance de François FillonSur 4219 bureaux de vote dépouillés, représentant 1,13 million de personnes : Fillon 43.3%, Juppé 26.2%, Sarkozy 23.7%.


21h06 : Les premiers résultats synthétisés iciFillon domine largement Juppé puis Sarkozy, selon les premiers résultats" data-type="customlink" data-url="http://www.20minutes.fr/politique/1965211-20161120-primaire-droite-fillon-domine-largement-juppe-puis-sarkozy-selon-premiers-resultats">
20h50 : Thierry Solère annonce François Fillon largement en têteSur 2.913 bureaux de vote, François Fillon recueillerait 42.8% des votes, Alain Juppé 26%, Nicolas Sarkozy 24,4%, Bruno Le Maire 3%, Nathalie Kosciusko-Morizet 2.1%, Jean-Frédéric Poisson 1.4%, et Jean-François Copé 0.3%.C'est une estimation sur une base de 686.781 votants. Les votes des Français de l'étranger n'ont pas encore été pris en compte.


20h48 : La Haute autorité attend les résultats de 2.000 bureaux de vote pour donner une estimation


20h46 : Alain Juppé s'exprimera vers 22h


20h45 : L'équipe de Juppé est tout aussi sereine que celle de Fillon




20h30 : Plusieurs journalistes font état d'une ambiance morose au QG de Sarkozy




20h25 : Premières estimations venues des Alpes-Maritimes


20h16 : L'équipe de François Fillon très optimiste


20h10 : Dans les Alpes-Maritimes, les premiers décomptes ne sont pas favorables à Alain JuppéAu local de Nicolas Sarkozy, ces premières tendances sont suivies avec attention.




20h : L'évolution des mentions des candidats sur Twitter
19h53 : Notre correspondant suit le dépouillement à Lille






19h40 : François Fillon a cartonné dans la barre de recherches de Google aujourd'hui



19h36 : Il y aura donc bien un recours de Fillon pour l'incident à Châteaurenard


19h30 : Nicolas Sarkozy est arrivé à son QG




19h30 : Dès la fin des votes, le décompte est réalisé, en vérifiant que les sommes versées correspondent aux nombre de votants


19h23 : Pas les mêmes digestifs suivant les locaux de campagne




19h18 : La mobilisation à LilleSelon notre correspondant à Lille, dans le bureau principal de la ville, 1.493 personnes ont voté à 19h contre 679 à 13h. On annonce 25% de participation dans le bureau de St-Maurice, et 20% dans celui où vote habituellement Martine Aubry.
Décompte des votes dans un bureau de Lille, pour le premier tour de la primaire de la droite et du centre, le 20 novembre 2016.
Décompte des votes dans un bureau de Lille, pour le premier tour de la primaire de la droite et du centre, le 20 novembre 2016. - Mikael Libert/20Minutes
19h15 : Thierry Solère réfute une saisie de la Haute autorité«La Haute Autorité, à ma connaissance, n'a pas été saisie», a dit le président du comité d'organisation de la primaire.
19h10 : À quelle heure tomberont les résultats?


19h : Les bureaux de vote commencent à fermerA cause de certaines files d'attentes, les personnes qui n'ont pas pu voter avant 19h mais qui étaient présentes avant l'heure limite pourront le faire.
18h50 : Les régions qui ont effectué le plus de recherches sur Google


18h42 : Plusieurs irrégularités dénoncées par le camp FillonSelon , François Fillon a saisi la Haute autorité de la primaire pour des irrégularités supposées à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), à Provins (Seine-et-Marne) et à Limoges (Haute-Vienne), outre les soucis constatés à Châteaurenard dont L'Obs s'est déjà fait l'écho.
18h34 : La mobilisation pour cette primaire va être supérieure à celle des socialistes en 20112.661.000 personnes avaient voté au premier tour de la primaire socialiste en 2011. Plus de 2,5 millions de votants ont déjà été recensés à 17h pour la primaire républicaine.
18h31 : En fait, il n'y aurait pas de problèmes pour Le Maire à La RéunionBruno Le Maire n'aurait pas déposé de recours à La Réunion, contrairement à ce qu'écrivait Europe 1, annonce l'un de ses communicants.


18h30 : Des pénuries d'enveloppes constatées dans plusieurs bureaux de voteEt notamment à Paris, ce qui a poussé la mairie à donner un coup de main à la Haute autorité.


18h26 : Pendant ce temps, iTélé reprend sa diffusion en direct


18h21 : Plus de 2,5 millions de votants à 17hSelon le président du comité d'organisation de la primaire Thierry Solère. Ce chiffre de 2.501.491 votants, qui exclut encore 30% des bureaux de vote ainsi que les suffrages de l'étranger, est le résultat d'une «affluence absolument considérable dans de très nombreux endroits», s'est-il réjoui.


18h04 : Dans le 16e arrondissement de Paris, jusqu’à 1h30 d’attente pour voterSelon un journaliste du Figaro, le dépouillement pourrait être retardé à 20h à Auteuil.


17h52 : Et au passage, les thèmes les plus « googlés » en ce jour de scrutinLa religion musulmane semble être la première préoccupation des électeurs de la primaire.


17h50 : Qui est le candidat le plus recherché sur Google par région ?Alain Juppé et François Fillon se partagent quasiment l'ensemble des régions françaises en termes de recherches sur Google aujourd'hui.


17h44 : Christian Estrosi a voté également, à NiceLe président de la région PACA s'est aussi rendu dans un bureau de vote en fin de journée, à Nice. Normalement, il a glissé un bulletin Sarkozy dans l'urne, puisqu'il soutient l'ancien chef de l'Etat.


17h40 : Xavier Bertrand a voté, mais on ne saura pas pour quiLe président de la région Hauts-de-France a voté à Saint-Quentin, mais il n'a pas exprimé sa préférence pour un candidat. Il est l'un des rares poids lourds du parti dans ce cas.


17h09 : François Fillon saisit la Haute autoritéPour des irrégularités constatées à Châteaurenard, dans les Bouches-du-Rhône. Son assesseur n'aurait pas pu entrer dans le bureau de vote, .
16h35 : Les résultats définitifs entre 23h et minuit

On vous rappelle que les résultats définitifs devraient être connus entre 23h et minuit, comme l'a affirmé Anne Levade, présidente de la Haute autorité de la primaire sur Europe 1, ce dimanche.

16h26 : Des recours déposés à la Réunion

Des soutiens de Bruno Le Maire ont déposé cinq recours sur l'île de la Réunion.



 

16h22 : BREAKING NEWS : Nicolas Sarkozy n'aurait peut-être pas grillé tout le monde dans la queue

La file d'attente visible quelque temps auparavant pour accéder aux deux urnes dans la salle de classe du 16e arrondissement, où votait Nicolas Sarkozy, avait été grandement résorbée à son arrivée, et il n'a pas fait la queue, a constaté un photographe de l'AFP dans une dépêche.

16h15 : Dans certains bureaux, on ne ferait pas signer la charte

C'est ce que rapporte un journaliste de L'Express. Mais comme le rapport  le JDD, la charte est présente sur le cahier d'émargement. Il suffit donc de signer celui-ci pour avoir signé la charte. 



 

16h12 : Qui est le candidat le plus recherché sur Google ce dimanche ?

Réponse par ici, selon Google News Lab and Pitch Interactive. 

15h57 : Dans certains bureaux, l'affluence commence à devenir critique






 

15h51 : François Fillon aurait failli se planter de bureau de vote

C'est ce que révèle Le Lab. Le service de presse de François Fillon avait envoyé un communiqué aux journalistes samedi soir avec la mauvaise adresse de bureau de vote du candidat. Erreur qui a été rectifiée ce matin.

 

15h47 : Notre reportage à Strasbourg

Fabienne Keller, maire de la ville et porte-parole d’Alain Juppé, espère « une mobilisation forte ». A lire par ici.

15h45 : Jacques Seguela a voté à Neuilly... où il ne figurait pas sur le cahier d'émargement

 

15h27 : Notre reportage à Toulouse

Notre journaliste s'est rendue dans un bureau de vote de la ville rose ce dimanche matin.

>> A lire par ici : A Toulouse, les électeurs sont nombreux… et très stratèges

15h13 : Retour sur le petit événement du matin créé par Nicolas Sarkozy

>> A lire par ici

14h57 : Que peut bien vouloir dire Claude Goasguen ?

C'est ce que se demandent certains internautes sur Twitter, après le tweet étrange du maire du 16e arrondissement de Paris, soutien de Nicolas Sarkozy. 



 

14h44 : L'Obs affirme qu'il y a eu une anomalie à Châteaurenard

D'après l'hebdomadaire, l'assesseur de François Fillon n'aurait pas pu entrer dans le bureau de vote de cette commune des Bouches-du-Rhône. 

14h34 : Le pronostic de François Hollande sur la primaire

Dans un papier du Journal du Dimanche...



 

14h31 : Jean-Christophe Lagarde « n’a aucune crainte » sur l’élimination de Juppé

Les soutiens d’Alain Juppé n’ont « aucune crainte à avoir » sur une éventuelle élimination du maire de Bordeaux au terme du premier tour de la primaire, a estimé dimanche le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, écartant la percée de François Fillon dans les sondages.

14h27 : A Nantes, gros succès pour la primaire

En Loire-Atlantique, département ancré de peu à gauche, le secrétaire départemental des Républicains, Gatien Meunier, évoque à la mi-journée une « très forte mobilisation». Le taux de participation estimé serait d'environ 25%, selon lui. «Je ne sais pas s'il y aura autant de monde cet après-midi mais ce matin, les files d'attente étaient importantes. A tel point qu'on se demande si on aura suffisamment de bulletins dans certains bureaux.»

14h20 : Les DOM TOM pour l'identité heureuse ?

 

14h : A Strasbourg, pas forcément de longues files d'attente

Dans deux bureaux du centre de Strasbourg (l'école Sainte Madeleine et l'école Oberlin) 216 et 182 votants pour 13h30 sur un peu plus de 4.200 inscrits.

13h36 : #RadioLondres commence ses pronostics










 

13h23 : Déjà 1.138 million de votants

« Sur 67,2 % des bureaux de vote, il y a eu 1.138 million de votants », annonce Thierry Solère, le président du comité d'organisation de la primaire sur RTL.



 

13h16 : A Lyon, on vote aussi beaucoup

Dans de nombreux bureaux de vote à Lyon, il faut faire preuve d’un peu de patience ce dimanche pour aller voter à la primaire. Dans le 1er arrondissement, dans la salle mise à disposition des Républicains à deux pas de l’Hôtel de ville, vers 12h30, une trentaine de votants attendait leur tour dans le silence. Depuis 11 heures ce matin, « il y a environ dix minutes de queue avant de mettre son bulletin dans l’urne », indique Xavier Rebecq, président du bureau de vote. A midi, 200 personnes s’étaient déplacées pour participer à la primaire. « Cela correspond à l’affluence que nous constatons les jours de grande élection sur l’arrondissement dans les bureaux de vote habituels », ajoute-t-il sans rien présager de ce que sera la participation finale.

Au bureau de vote Aveyron situé non loin de là, une forte affluence est également observée ce dimanche. « Depuis 8 heures ce matin, les gens font la queue dans la rue pour voter », affirme Jean Baptise Monin, le président du bureau, peu étonné par la mobilisation. « On était un peu dans le flou mais vu le sondage faisant état de 3 millions de votants, on se doutait quand même qu’il y aurait du monde. »

13h01 : A Rennes, gros succès de la primaire

C’est une longue file d’attente qui attend ce dimanche midi les électeurs au bureau de vote Liberté situé dans le centre-ville de Rennes. « C’est un flot continu depuis l’ouverture du bureau à 8h. On pensait qu’il y aurait du monde mais pas autant, preuve que cette primaire intéresse », se félicite l’un des responsables du bureau de vote.



 

12h53 : A Lille, bastion de Martine Aubry (PS), forte affluence aussi

D’après notre journaliste sur place, le bureau principal de Lille où 4.590 électeurs sont inscrits, à 13h, environ 700 personnes ont voté. Plusieurs dizaines de personnes attendent leur tour pour passer à l’isoloir. Dans un autre bureau, dans le quartier de Wazemmes, 60 personnes avaient voté à 11h, dont un militant de gauche affiché.

12h52 : Les candidats et l'éducation

>> Que nous réservent les sept candidats au sujet de l'éducation ? C'est à lire par ici.

12h45 : Un bug sur la plateforme Internet des Français de l'étranger

Le problème n’aurait duré qu’une heure, pour les Français de l’étranger. Un bug technique sur la plateforme Internet destinée à recueillir les votes aurait parasité la primaire.





 

12h40 : Pour Thierry Solère, il pourrait y avoir plus de 3 millions de votants

Le président du comité d'organisation de la primaire, estime ce dimanche matin sur RTL que le nombre de votants pourrait dépasser les estimations, qui attendaient entre 1 à 3 millions d'électeurs. 



 

12h17 : Pour le moment, une forte affluence dans les isoloirs

Les premières images des bureaux vote semblent dénoter une forte affluence un peu partout en France. 











 

12h10 : Alain Juppé a enfin voté !


D'après le candidat interrogé par BFM TV, il est arrivé au bureau de vote à 11h10 et a voté à 12h10, en raison de la forte affluence.

12h03 : Pendant ce temps-là, Alain Juppé fait toujours la queue...


Le maire de Bordeaux est le seul candidat à ne pas encore avoir voté. Les six autres se sont tous rendus aux urnes ce dimanche matin : NKM et François Fillon ont été les premiers à ouvrir le bal à Paris, puis Jean-François Copé a glissé un bulletin dans une urne de Meaux, Bruno Le Maire à Evreux, Jean-Frédéric Poisson à Rambouillet et Nicolas Sarkozy à Paris. 

11h43 : Certains s'interrogent sur la vitesse à laquelle Sarkozy est parvenu à voter






 

11h39 : Nicolas Sarkozy vote dans le 16e arrondissement de Paris


 

11h38 : Et si finalement, le vote des électeurs de gauche faisait «pschitt»?

>> Notre analyse à lire par ici

11h34 : Jean-Frédéric Poisson a également voté à Rambouillet

 

11h29 : Bruno Le Maire en route pour voter à Evreux


 

11h25 : Alain Juppé vote à Bordeaux

Logiquement, Alain Juppé se présente dans un bureau de vote de Bordeaux (Gironde), dont il est le maire. 



 

11h16 : Jean-François Copé arrive au bureau de vote de Meaux

C'est au tour de l'ancien président de l'UMP de venir voter ce dimanche matin. Jean-François Copé, en guerre ouverte avec Nicolas Sarkozy et François Fillon, a multiplié ces derniers jours les appels du pied vers Alain Juppé. Son choix s'il n'est pas au second tour ?

 

10h48 : Certains bureaux de vote connaissent «ne désemplissent pas»






 

10h43 : On refait le point sur les 7 candidats


 

10h24 : François Fillon vote à son tour

L'ancien Premier ministre, troisième homme surprise de la primaire selon les sondages, vote dans le 7e arrondissement de Paris, où il est député. 



 

10h00 : NKM est la première à voter

Nathalie Kosciusko-Morizet a été la première candidate à voter, dans le XIVe arrondissement de Paris.



 

9 h 40 : Quel candidat correspond le mieux à vos idées ?

Testez la Boussole, notre outil pour vous repérer parmi les sept candidats à la primaire de la droite.

9h03 : Les premiers résultats devraient tomber vers 20h30

Le tableau plus affiné du vote, visible régulièrement sur le site internet primaire2016.org, ne sera pas connu avant le milieu de la soirée. Les résultats complets sont attendus dans la nuit. Et tout au long de la journée sur 20minutes.fr 

8h41 : Un match à trois selon les dernières enquêtes d'opinion

Les sondages ont donné longtemps et régulièrement Alain Juppé comme favori devant Nicolas Sarkozy, avant une spectaculaire remontée ces derniers jours de François Fillon. Le duel est devenu un match à trois et, ultime surprise, un sondage Ipsos pour Le Monde donnait même vendredi soir un scénario avec François Fillon en tête. Les résultats pourraient être serrés: l'«incertitude est complète», notamment sur le rang d'arrivée, et la soirée sera «très longue», pronostique le soutien d'un candidat en vue.



 

8h36 : Le nécessaire pour voter...

On vous le rappelle, pour voter, il faut être inscrit sur les listes électorales, « partager les valeurs républicaines de la droite et du centre » et s'acquitter d'une somme de deux euros (pour chacun des deux tours).





 

8h32 : Voilà à quoi ça ressemble à l'intérieur






 

8h22 : La participation plus importante que prévue en Nouvelle-Calédonie

Les bureaux ont ouvert plus tôt en Nouvelle-Calédonie en raison du décalage horaire (+10 heures par rapport à Paris). Malgré la pluie, dimanche à la mi-journée, la participation se situait entre 5 et 7% dans les bureaux de Nouméa, selon les responsables de la commission organisatrice. C'est au-delà de ce qui était espéré.

8h16 : Le dernier débat a été suivi par plus de 5 millions de téléspectateurs

Jeudi soir, France 2 a enregistré une part d’audience de 23,1 %, son meilleur score en prime, tous jours confondus, depuis le début de la saison, lors du débat entre les candidats à la primaire. Reste à savoir combien de personnes se déplaceront dans l'isoloir, physique ou électronique.

8h12 : Comment les organisateurs vont-ils lutter contre la fraude?

Après la défaite de 2012, l'UMP s'était déchiré sur des soupçons de fraude lors de l'élection de son président. Cette fois, la Haute autorité de la primaire a mis au point un dispositif s'appuyant sur près de 80.000 bénévoles pour éviter la triche. On vous détaille tout ça par ici.



 

8h04 : Mais qui va donc aller voter aujourd'hui?

On a beaucoup parlé des électeurs de gauche qui pourraient vouloir peser sur le choix du candidat de droite. 20 Minutes a aussi rencontré des électeurs de droite qui, eux, s'apprêtent à bouder cette primaire.

8h00 : Les bureaux de vote sont ouvert !

Le premier tour de cette primaire de la droite et du centre a officiellement débuté en métropole, où les électeurs peuvent voter pour l’un des sept candidats jusqu’à ce soir, 19h. La participation est l’une des grandes inconnues du scrutin, mais selon Thierry Solère, le « M. Primaire » du parti Les Républicains, on comptait samedi soir « 3,3 millions de Français qui ont cherché [sur internet] l’adresse de leur bureau de vote de la primaire ».