FN: Le QG de Marine Le Pen inauguré sans Marion Maréchal-Le Pen

EQUIPE Une absence remarquée...

C. Ape.
— 
La députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen
La députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Marine Le Pen inaugure ce mercredi l’Escale, son QG de campagne situé à seulement quelques mètres de l’Elysée. Une journée importante à laquelle n’a pas assisté toutefois pas sa nièce, Marion Maréchal Le Pen.

Absente de l’organigramme

La députée du Vaucluse a, « de longue date », prévu une visite à Moscou, indique l’entourage de la députée au Parisien. Si le quotidien avançait que la jeune femme était également absente de l’organigramme officiel de campagne de sa tante, celui présenté en milieu de journée par le parti indique que Marion Maréhcal-Le Pen fait bel et bien parti du conseil stratégique de la candidate frontiste. « Le fait qu’elle ne soit pas là ne signifie pas qu’elle ne veut pas être là. Et il ne faut pas non plus que la vision shakespearienne des journalistes s’abatte sur nous tout de suite », a estimé mercredi le député du Gard Gilbert Collard (Rassemblement Bleu Marine), lui aussi présent dans l’organigramme et qui était présent lors du dévoilement du conseil stratégique de campagne de la candidate du FN. « Il y a une volonté d’opposer Marine à Marion, chez les journalistes », a-t-il fustigé. « Non, elle ne partage pas la ligne Philippot, mais c’est son droit », a-t-il poursuivi.

>> A lire aussi : Marine Le Pen annule la participation de Marion Maréchal-Le Pen à «L'Emission politique»

Florian Philippot apparaît également sur cet organigramme, tout comme son frère Damien, qui vient de quitter ses fonctions à l’Ifop, souligne le quotidien.

>> A lire aussi : Gêné par des questions sur son frère, Florian Philippot s'en prend à la soeur d'un journaliste

Et ce dernier de rappeler que la benjamine de l’Assemblée nationale avait déjà brillé par son absence en septembre dernier, lorsque la présidente frontiste avait fait sa rentrée à Brachay, dans la Marne.

Le reste de l’équipe est composé de poids lourds du parti comme le vice-président Louis Aliot, compagnon de Marine Le Pen, le secrétaire général Nicolas Bay, le maire de Hénin-Beaumont Steeve Briois, Bruno Gollnisch ou encore Wallerand de Saint Just. On y trouve également Mikael Sala, président du collectif Croissance Bleu Marine, qui devrait plancher sur le programme économique de la candidate. Ou encore Bertrand Dutheil de La Rochère, trésorier du Rassemblement bleu marine et conseiller régional d’Ile-de-France qui pourrait travailler sur la question de l’islam.