VIDEO. «Double ration de frites»: Copé «consterné» par les propos de Sarkozy

POLITIQUE Le maire de Meaux, candidat à la primaire de la droite comme l'ancien président, voit dans la proposition de son adversaire un problème d'« équilibre alimentaire »…

M.C. avec AFP

— 

Jean-François Copé sur RFI et France 24.
Jean-François Copé sur RFI et France 24. — France 24

Moqué sur internet après sa proposition de donner une « double ration de frites » pour les enfants qui ne mangent pas de porc, Nicolas Sarkozy fait aussi réagir la classe politique. Jean-François Copé s’est dit « consterné » mardi par les propos de son adversaire à la primaire à droite sur les menus de substitution à la cantine, y voyant d’abord une question d'« équilibre alimentaire ».

« Je suis consterné par cela, parce que j’ai une approche qui est très différente de tout cela », a-t-il expliqué sur France24 et RFI. Rappelant son expérience de maire de Meaux (Seine-et-Marne), le candidat a affirmé « avoir toujours maintenu à Meaux la possibilité d’avoir deux menus », malgré son engagement bien connu contre le « communautarisme islamiste ».

« C’est parfois le seul menu équilibré de la journée »

« Je suis quand même obligé de vous dire que dans la vie quotidienne, pour des milliers d’enfants, notamment dans les quartiers sensibles de notre pays, le menu de la cantine c’est parfois le seul menu équilibré de la journée », a-t-il plaidé.

>> A lire aussi : Avec sa «double ration de frites», Nicolas Sarkozy offre une belle tranche de rigolade aux internautes

« Si des enfants ne mangent pas de porc, ce qui est quand même leur droit, et cela ne veut pas dire qu’ils vont devenir djihadistes, eh bien s’il n’y a que du porc ils ne mangeront rien », a-t-il encore expliqué. « C’est de l’équilibre alimentaire. Il s’agit des enfants », a-t-il encore souligné, réfutant tout parallèle avec la question de la mixité dans les piscines.